Océan Indien

Mayotte : Campagne choc de communication contre le braconnage des tortues marines

Mardi 30 Juin 2015 - 11:18

L'association locale de protection des tortues a commencé depuis le milieu de la semaine dernière une campagne choc de communication pour sensibiliser la population mahoraise sur le braconnage des tortues marines sur les plages de Mayotte. 

"M’sika nyamba lisha" clame l'affiche en shimaore. Ce qui signifie "Braconnier de tortues, arrête !". 

Les braconniers commettent leurs méfaits de nuit."Pour éviter les coups de nageoires lors du découpage, ils commencent par sectionner les ligaments... La tortue cesse de se débattre et subit son sort. La gorge est tranchée d’un coup sec et l’animal se vide de son sang. Les hommes activent leurs couteaux pour ouvrir la carapace... Une fois la carapace ouverte, la chair et les organes sont soigneusement prélevés et découpés en morceaux avant d'être collectés dans des sacs de riz", expliquent les membres de l'association qui veulent lutter contre la multiplication des actes de braconnage depuis ces derniers mois. 

Pour rappel, le réseau mahorais des mammifères marins et tortues marines (REMMAT) a dernièrement comptabilisé 350 tortues imbriquées mortes, dont 80% ont été victimes de braconnage sur l'île aux parfums en 2014. 
Lu 1351 fois



1.Posté par Zoé le 30/06/2015 14:07 (depuis mobile)

Koi fé, on a le droit de prélever les braco comme ils prélèvent les tortues?

2.Posté par KLD le 30/06/2015 14:30

c'est bien , si "l'humain" ne respecte pas mère nature , elle se vengera , et c'est un juste retour des chose , vive l'animisme ,lol !

3.Posté par Thierry le 30/06/2015 18:25

A force des campagnes de choc, celles-ci ne font plus de chocs sinon que chez ceux qui n'en sont pas concernés, nous... Les autres continueront leurs massacres.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube