Océan Indien

Mayotte: Annick Girardin promet des annonces mardi

Dimanche 13 Mai 2018 - 22:56

L'arrivée d'Annick Girardin à l'aéroport de Mayotte
L'arrivée d'Annick Girardin à l'aéroport de Mayotte
Lors d'une réunion avec les élus de Mayotte dès son arrivée dans l'ile, la ministre Annick Girardin a promis de faire des annonces mardi prochain.

Elle a annoncé qu'elle détaillera lors d’une conférence de presse les décisions qui auront été prises pour Mayotte à l’issue de deux mois de travail des émissaires du gouvernement, annonce Le Journal de Mayotte.

"L’Etat ne peut pas construire seul ni un plan, ni la mise en oeuvre de ce plan", a-t-elle déclaré, plaidant pour une "co-construction" avec les Mahorais.

La visite de la ministre se déroule dans un climat de grande inquiétude des Mahorais, à la suite de la publication par la journaliste Estelle Youssoufa d’un document présenté comme une communication interne et confidentielle à la préfecture de Mayotte qui évoque un projet de communauté d’archipel des Comores, auquel Mayotte serait intégré.

Si le préfet confirme l'authenticité du document, il relativise. Selon lui, il n'aurait "rien d’officiel" et il ne s’agirait que d’une communication interne entre agents désireux de s’expliquer les origines de "la rumeur" qui circulait déjà à Mayotte, et non pas de "la position de la préfecture".

Annick Girardin a également tenu de son côté à rassurer sur le statut de Mayotte. "Mayotte est français et le restera. Mayotte est un département et restera un département. Que des idées aient pu être discutées par des fonctionnaires, que des documents aient circulé en interne, c’est une chose, mais ce sont encore les élus qui décident", a-t-elle déclaré.

Elle a également rappelé la "position ferme" de la France vis à vis des Comores, après la décision de plus accorder aucun visa à des citoyens comoriens. "C'est toujours trop lent, ces discussions diplomatiques, mais il y a la volonté de trouver des solutions et on en trouvera".
Au début de ces trois jours sur le territoire, Annick Girardin promet en outre de la transparence. "Il est important à Mayotte où la peur et la rumeur sont importants que tout soit transparent, que tout soit dit".

"Mayotte entre dans une phase de développement qui ne s’arrêtera jamais, et qui devra être accompagnée", conclut la ministre.

La rencontre avec les élus mahorais
La rencontre avec les élus mahorais
Pierrot Dupuy
Lu 846 fois



1.Posté par CREPSY le 14/05/2018 00:02

C'est étonnant elle va faire des déclarations juste le jour de son départ
Ca sent l'arnaque
Elle va leur annoncer leur indépendance et se barrer vite fait peut être

2.Posté par Bryandoht le 14/05/2018 00:54


Outre Mayotte, c’est la situation en France qui est grave ! Il faut monter au créneau contre Macron avec des moyens s’il le faut pire qu' en 1968 ! Il commence sérieusement par inquiété avec tous ses projets de lois dangereux pour notre démocratie, la retraite déjà misère serait réduit à 30% et bien d'autres catégories sociales touchées.....
A l’époque de Chirac et Sarkozy ce n'était pas parfait mais la France allait quand même mieux .
Que veut exactement Macron le président des riches? Instaurer une dictature en douceur pour contrôler l'Europe comme Poutine avec la Russie? N'est il pas à la botte des hypers puissants Rothschilds basés à la "city de Londre" qui dominent le monde en contrôlant toutes les banques centrales dont la fortune dépasserait la dette mondiale...?


3.Posté par Carrière politic le 14/05/2018 11:09 (depuis mobile)

.il passe tous les lois qui touche le peuple et sa carrière s arrête. Il le sait et un gros chèque à la fin des gros patron. Mais les lois sont là

4.Posté par CREPSY le 14/05/2018 11:15

Il faut en priorité se préoccuper de la Réunion
Sournoisement et insidieusement s' installent des Mahorais sur l'ile
Ils n'ont pas de travail, ils s' entassent chaque jour dans des baraquements
Jusqu'où cela va t il aller?
La population de la Réunion est de 850.000 habitants à l'allure où ca va si continue
cette migration des Mahorais vers la Réunion combien seront ils dans 10 ans
Il va y avoir une implosion sociale et des problèmes raçiaux vont aller avec.
L'état Français n'a pas pris en compte ses paramétres en 2011 en faisant
de Mayotte les 101 Département Français ça a été une folie.
Ce qui fait qu'aujourd'hui il y a une forte exode des Comoriens vers les Comores qui est
impossible à gérer par les autorités donc une immigration clandestine et les Comoriens qui sont
Français fuient à leur tour à la Réunion cette situation ne pourra pas tenir bien longtemps et
inévitablement interviendrons trés rapidement des heurts entre Réunionnais et Comoriens
Il faut que l'Etat Français prennent ses décisions et la seule à mon avis qui est la seule possible
pour faire cesser cette situation et de donner l'idépendance à Mayotte et de les rendre aux Comores d'où
ils sont originaires au demeurant.

5.Posté par CREPSY le 14/05/2018 13:03

Petit rectificatif à mon post @4

Lire il y a une forte exode des Comoriens vers Mayotte
Lire les Mahorais qui sont qui sont Français fuient à leur tour à la Réunion

Avec toutes mes excuses,

6.Posté par Mehdi BOUACHRA le 14/05/2018 15:42

@post 4

les Mahorais ne s'installe pas "sournoisement " à la réunion, ils sont francais comme vous "la pas plus, la pas moins"

c'est votre remarque qui est sournoise et raciste.

Certains ont pas de travail comme les milliers de réunionnais dont le RSA est le mode de vie.

___________

Si on suit votre raisonnement raciste, il faut renvoyer les réunionnais indiens en inde, les chinois en chine et les cafres en Afrique. aprés ça vous allez nous dire que la réunion est un exemple du "vivre ensemble"...

Ou la pas honte? les francais Mahorais sont nos frères et ils sont le bienvenue a la reunion

7.Posté par Rayome le 14/05/2018 18:44

Je suis à 100% d'accord avec Crespy
Il faut en urgence se préoccuper de la situation de la Réunion
Justement les Mahorais sont Français ce qui a été une énorme erreur
car aujourd'hui comment l'ile de la Réunion va gérer cette bientôt surpopulation
Déjà que les Réunionnais n'ont pas de travail pour eux ou trés peu
comment voulez vous qu'une population venue en surnombre d'ailleurs ait
d'avantage de travail il faut voir les choses en face.
La Réunion va être confrontée à de réels problèmes de surpopulation et ça se
voit déjà. Ca à été un grossière erreur de faire de Mayotte un département Français
ils n'ont pas pensé aux conséquences que connait la Réunion aujourd'hui et qui va
s' aggraver dans le temps.

8.Posté par 59et974 le 14/05/2018 19:47

Medhi j'adore ta comparaison certains n'ont pas de travail mais des MILLIERS de réunionnais sont au RSA, où sont tes chiffres ?. Il est certain que les causes de l'immigration et du peuplement du 17e au 19e pour la majorité ne sont pas les mêmes que celles de tes pairs. Selon l’enquête du CREDOC/ODR paru le 18/10/2010 réalisée en 2004, les Mahorais interrogés sur leurs motifs à l’immigration, évoquaient à 57 % l’espoir de bénéficier à la Réunion d’aides sociales plus importantes. Ce motif est confirmé par le constat que « les flux migratoires actuels entre Mayotte et la Réunion sont d’abord la conséquence du différentiel existant dans le niveau des aides publiques entre ces deux territoires français de l’océan Indien.
En dernier lieu, faudrait éviter de parler au nom de tout le monde surtout si on n'est pas représentatif de cette population.

».

9.Posté par Mehdi BOUACHRA le 16/05/2018 17:53

@post 8

Tu as raison tous les bureaux de poste a la réunion sont bloqués en fin de moi sans raison......le RSA y ai pour rien.....Mdr

Je ne vois rien d’étonnant au fait de vouloir vivre mieux quand on ne possède pas grand-chose, les réunionnais se sont battues aussi pendant des années pour obtenir le même montant d'aide sociale que la Métropole. Les Mahorais serait-il des "sous français" ?

J’ajoute qu'un français "émigre pas dans son propre pays», il se déplace. On ne dit pas qu'un métropolitain émigre à la réunion normale vu qu'il y est chez lui. Pour les Mahorais, c'est pareil.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues