MENU ZINFOS
Océan Indien

Mauricien et SDF à Londres


- Publié le Lundi 17 Septembre 2012 à 06:46

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Pour plusieurs milliers de Mauriciens, l'exil volontaire vers l'eldorado britannique est rentré dans les mœurs depuis des décennies. Mais le rêve peut virer très vite au cauchemar et au moindre grain de sable, le voyage hors de son pays natal devient un véritable chemin de croix.

C'est la triste histoire vécue par un mauricien de 52 ans, qui a décidé de tenter l'aventure en terre promise londonienne en 2001, au bord de la Tamise. L'ancien fonctionnaire qui a exercé durant 20 ans à Maurice est loin de s'imaginer ce qui l'attend...

Mais aujourd'hui, ce ressortissant mauricien mendie pour vivre à Londres depuis 2010, comme il l'explique au defimedia.info qui l'a interrogé.
"Je voulais une vie encore meilleure que celle que je menais à Maurice. Je suis parti avec un visa d’un an, que j’ai renouvelé l’année suivante. Ensuite, j’ai fait une demande pour un permis de résidence, qui a malheureusement été refusée. Je n’avais pas le droit de travailler", relate le sans domicile fixe mauricien, qui va travailler pour une misère, comme homme à tout faire, chez un avocat mauricien qui lui offre l'hébergement en échange.

Mais son compatriote, sauveur d'un instant, ne voudra pas, a contrario, régulariser sa situation auprès du Bureau de l'Immigration et l'engrenage infernal va s'enchaîner très vite. En janvier 2010, l'ex-fonctionnaire mauricien est sous le coup d'un arrêté de reconduite à la frontière, pour être expulsé vers Maurice. Le Mauricien connaîtra 12 jours de détention et son ultime appel lui permettra de retrouver sa liberté. Libre mais dans la rue. Car depuis ce jour, il devient SDF, au coeur de Londres...


"L’herbe n’y est définitivement pas plus verte"

"Je pensais que je serais bien à Londres, du fait d’être un homme éduqué", précise-t-il. "Mais personne ne vous parle de la gravité de la situation économique ici. L’herbe n’y est définitivement pas plus verte", confie le Mauricien au defimedia.info.

Durant les rudes journées d'hiver pour fuir le froid, le sans domicile fixe mauricien trouve refuge dans des bibliothèques. "Je ne voulais pas mendier pour de la nourriture au départ. Mais j’ai commencé à avoir des problèmes de santé. Je suis diabétique".

Et de faire un amer constat pour conclure. "Personne ne mendie pour le plaisir... Ce sont des victimes du capitalisme. La mendicité est une infraction criminelle, mais c’est aussi un dysfonctionnement comportemental, provoqué par la maladie et la pauvreté".




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 17/09/2012 08:52

La mendicité est une infraction criminelle,... c'est malheureusement vrai depuis que le fric a remplacé la Fraternité, l'Egalité et la Liberté.... Mais ça ne durera pas, ça n'a jamais duré ce que personne ne veut entendre (a l'image de ceux qui vivent au pieds d'un volcan seulement endormi).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes