MENU ZINFOS
Océan Indien

Maurice face aux conséquences de la crise de l'euro


Une "Réunion au sommet", c'est ce à quoi se prépare l'île Maurice ou plutôt le Premier ministre Navin Ramgoolam. Une réunion en réponse aux impacts et retombées de la crise que connaît l'euro.

Par Ludovic Robert - Publié le Mardi 25 Mai 2010 à 07:30 | Lu 2092 fois

Maurice face aux conséquences de la crise de l'euro
Selon l'Express de Maurice, une "réunion au sommet" se préparerait actuellement dans l'île soeur concernant les conséquences de la crise que traverse l'euro actuellement.

Ils sont trois haut personnages qui devraient participer à cette réunion de "crise" dans les prochains jours à savoir Navin Ragoolam le Premier ministre récemment réélu, le ministre des Finances Pravind Jugnauth et le Gouverneur de la Banque de Maurice Rundheersing Bheenick. But de cette réunion, examiner les solutions mises en place par les membres du comité mixte de techniciens de la fonction publique et du secteur privé cette semaine, selon Navin Ramgoolam repris par la quotidien national.

De son côté, la crise de l'euro semble encore s'étendre. Hier, le président de la Commission européenne José Manuel Barroso s'en est pris aux responsables politiques allemands accusés de ne pas assez défendre l'euro. Le commissaire estime que l'euro est une monnaie très forte et que le problème reste les déficits.
Pourtant, la monnaie européenne a encore reculé ce lundi face au dollar, soit 1,2361 dollars pour un euro à 23 heures (heure de Paris). Le Fonds monétaire international a d'ailleurs recommandé à l'Espagne des mesures urgentes face aux difficultés que connaissent le marché du travail et le système bancaire.




1.Posté par etjosedire le 25/05/2010 10:50

La jeune Euro s'essouffle face au vieux Dollar ?

Les différents pays européens ont toujours misé sur la rigueur souhaitée de leurs voisins pour se permettre des écarts face aux critères de convergence fixés.

A ce petit jeu les grecs ont été les plus excessifs. Je crains que les derniers arrivés ne soient pas mieux lotis surtout que l'exemple vient des anciens, France en tête.

Les mauriciens ont tort de se faire du souci car leur Roupie sera bientôt une monnaie plus que forte face à l'Euro.

Pauvres de nous !

2.Posté par Feroz le 25/05/2010 11:27

Cette photo rappelle que le Caudan participe largement à l'attractivité de Port Louis.
Le Cap donne également un exemple de ce qui peut se faire de bien dans ce domaine.
St Denis a (ou avait) l'occasion de construire un espace de qualité, si possible ouvert sur la mer, sur l'emplacement du défunt "pole océan".
Je doute fort que la municipalité présente ait saisi cette opportunité.

3.Posté par Tcherno-Bill le 25/05/2010 12:34

le PB de la crise de l'Euro à Maurice est complexe , puique , malgré la très forte hausse du Dollar face à l'Euro ( 1,23 contre 1,60 ) , la Roupie Mauricienne est restée assez stable par rapport à l'Euro à 42/43 Roupies pour 1 Euro.
Ceci démontrerait " l'accrochage " de la Roupie à l'Euro sur le marché des changes , ce qui ne semble pas pouvoir créer de PB aux touristes en Euro , qui paieront le même prix , et encore moins au touristes en USD qui , eux , paieront moins cher... le PB vient des marchés d'emprunts d'Etat , où les pays " émergents " , dont fait partie Maurice , ont vu leur attractivité mise à mal auprès des investisseurs à cause de la crise Grecque et ont du coup plus de difficultés à se financer, surtout si on les place " en zone Euro " .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes