Océan Indien

Maurice : Un président d’une fondation contre la pauvreté attaque "les blancs"

Lundi 8 Octobre 2012 - 06:40

Photo d'illustration
Photo d'illustration
La population "arc-en-ciel" de l'Ile Maurice a toujours été secouée par des tensions communautaires.
 
Les propos polémiques tenus dans une interview accordée à lexpress.mu, par le président d’une fondation de lutte contre la pauvreté, ayant pignon sur rue, risque une nouvelle fois de jeter de l'huile sur le feu entre les communautés et raviver les vieux démons. Cet ex-ministre n’y va pas par quatre chemins, avec dans son collimateur "les blancs".
 
"Huit mois qu’il est en poste. Huit mois d’apprentissage et de déclarations sages. Apparemment, la période de rodage est terminée", note notre confrère de lexpress.mu. Et le journaliste de continuer : "Vous dites qu’une poignée de familles contrôlent le business. Une idée communément admise veut que ce soit cinq familles blanches", et le dirigeant d’enfoncer le clou : "c’est la vérité".
 
"Les blancs doivent apprendre à partager"

Et le président de la fondation d’en rajouter une couche sur la communauté franco-mauricienne de l’île. "Sans les blancs, l’île Maurice ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui. Si les blancs étaient partis après l’Indépendance comme ils l’ont fait à Madagascar, le pays n’aurait pas connu un tel développement. L’Histoire doit reconnaître leur contribution. N’empêche qu’aujourd’hui, les blancs ne contribuent pas assez à la lutte contre la pauvreté. Ils doivent apprendre à partager", précise-t-il.

"A Maurice, quelques familles contrôlent l’économie. Elles créent énormément de richesses, mais aussi des inégalités, des laissés-pour-compte. C’est notre modèle économique qui veut cela : le capitalisme fonctionne à l’égoïsme… La honte du moment, c’est l’égoïsme de ceux qui possèdent et qui ne veulent pas partager", surenchérit-il.
 
Des critiques acerbes à peine voilées qui risquent de lézarder l'harmonieuse mosaïque ethnique et alimenter de vives controverses sur une île cosmopolite, véritable cocotte minute sociale qui peut exploser à la moindre étincelle communautaire. Et là encore, les exemples du passé ne manquent pas.

Le décès du chanteur Kaya en cellule policière et arrêté en février 1999, pour avoir fumé un joint de marijuana sur scène lors d'un meeting politique, a embrasé l'île. Durant 48 heures, la communauté créole a crié sa colère. Commissariats brûlés, temples hindous saccagés, l'île est à feu et à sang et cinq morts sont enregistrés dont un policier.

Le processus de décolonisation de l'île, a lui aussi été émaillé par des émeutes interethniques entre hindous et créoles en mai 1965, ainsi qu'entre créoles et musulmans en 1967.
Lu 1871 fois



1.Posté par Diazotdon le 08/10/2012 05:30

Pourquoi faire la même chose ici à la Réunion. Stop au piston dans les médias, les mairies, et notre soit disant île ou tout le monde il est beau et il est gentil harmonie et paix, MON CUL OUI, du pipeau pour les affiches dans le métro parisien vantant la Réunion !!!

2.Posté par dj had le 08/10/2012 09:10

Résumons...on doit tout aux blancs mais on en veut plus encore....je reste muet devant tant de bon sens !!!!

3.Posté par ZembroKaf le 08/10/2012 10:11

Maurice in ti péi tranquille..péna problème..tou dimoun correct...péna chikungunya..nout band hospital pliss que bien equipé...tou correct à Maurice...vini mo péi band' tourist !!!

4.Posté par Hugues Neau le 08/10/2012 11:16

Il veut peut-etre la faire à la Mugabe...

5.Posté par barrabas le 08/10/2012 16:13

D'autres exemple que 1965 ou 1999 ???
Ce qui serait intéressant c'est de faire un // avec la réunion, la cocote minute c'est par à Maurice qu'elle explosera la première, réveillez vous Francois !!!

Vous enfoncez Maurice à chacun de vos articles, sans jamais dire qu'à la Réunion (voir en France Métropolitaine) les situations comparables sont bien pire ...

Et pourtant par rapport à Maurice, nous avons des moyens considérables ... Alors pas pitié, pour votre prochain torchon sur Maurice, faites un parallèle avec la Réunion, ca tempérera l'idée que WE ARE THE CHAMPION (of the loooooooooooooooooooose)

6.Posté par Tanbi le 09/10/2012 16:19

S'il y avait qu'une une famille de blanc ça irait ..c'est quand il y en a plusieurs que ça commence à poser problème...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop