Océan Indien

Maurice : Un meurtre sur fond de sorcellerie jugé aux assises

Mardi 25 Septembre 2012 - 15:02

Photo d'illustration
Photo d'illustration
Le sordide fait-divers avait secoué l’Ile Maurice toute entière en 2007 : un trentenaire habitant dans le sud-est de l’Ile Maurice était tombé dans les filets d’un couple machiavélique...
 
En mars 2007, la victime de 37 ans disparait tout simplement de la circulation et ne donne plus aucune nouvelle à ses proches. Plus aucune trace de cet homme apparemment sans histoire. Les enquêteurs en charge de sa mystérieuse disparition n’ont pour l’instant rien de tangible à se mettre sous la dent pour orienter leurs investigations sur le terrain, raconte le site defimedia.info.
 
Coup de théâtre, 22 jours après, un couple se présente à la police, au même moment où les restes d’un corps gravement mutilé refont surface, dans un lit de rivière dans le sud de l’île. Un crâne et des os sont retrouvés.
 
Le concubin passe aux aveux et prétend avoir surpris la victime en train de déshabiller sa concubine. Et le couple a une relation directe avec la victime, puisqu’il s’avère que la victime a entretenu une liaison amoureuse avec la femme du couple.
 
Mais des éléments de taille ne collent pas et les policiers resserrent leur étau, pour en savoir plus sur le scénario. Après de longues heures d’interrogation, le mari avoue une toute autre version, plus conforme aux faits matériels relevés dans le lit de la rivière.
 
Un plan machiavélique se dessine
 
Son épouse aurait rêvé de la déesse Kali et lui aurait promis une vie meilleure et à la seule condition d’un sacrifice humain. Le couple va choisir sa proie, pour obtenir les faveurs de la déesse, en la personne de la victime, qui a eu le malheur d’être simplement l’ancien amant de la concubine.
 
Le plan machiavélique se dessine, l’épouse fixe un rendez-vous à son domicile à son ex-amant, qui tombe dans un piège mortel. Le mari, tapi dans l’ombre, lui assène de violents coups de gourdin et lui tranche la gorge. Le sang de la pauvre victime est tout de suite recueilli dans une simple chopine. Puis versé au pied d’une statuette de Kali dans l’ouest de l’île.
 
De retour à leur maison, les deux complices meurtriers s’affairent à faire le nettoyage des lieux du crime. Le corps de la victime est ensuite brûlé au feu de bois. Les os et le crâne sont placés dans un carton qui sera jeté à la rivière…
 
Les deux accusés ont été reconnus coupables, par la cour d’assises, le mari pour meurtre et l’épouse de complicité d’homicide. La sentence des peines tombera dans les jours prochains.
Lu 1268 fois



1.Posté par noe le 25/09/2012 16:52

La photo ?
Ce ne sont pas les ossements trouvés lors des fouilles au Lazaret ?

Curieux qu'en matière de sorcellerie , on utilise tj des crânes humains ... C'est pour impressionner le public adorateur du Diable Satan ?

« Le golf est zen quand on laisse à d’autre le soin d’y jouer. » [Jean Dion]

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop