Océan Indien

Maurice : Un DJ tabassé pour avoir refusé de passer du dancehall

Mercredi 21 Novembre 2012 - 14:43

Maurice : Un DJ tabassé pour avoir refusé de passer du dancehall
La musique adoucit les mœurs, mais peut parfois déboucher sur certaines violences. Un DJ officiant pour un baptême à Rose Hill, dans le centre de l’île Maurice, n’oubliera pas de sitôt sa mésaventure.
 
La fête bat son plein ce dimanche et les convives s’amusent pour fêter dignement l’événement, comme le relate le site defimedia.info. Les musiques s’enchaînent dans une ambiance festive, mais l’alcool coule à flots dans les verres des invités qui se trémoussent sur la piste.
 
Tout bascule aux alentours de 21h30. Un des participants passablement éméché demande avec insistance au DJ de mettre de la musique dancehall. Ce dernier refuse, expliquant gentiment à son interlocuteur que l’organisateur avait décidé par avance du registre musical à jouer durant tout le baptême.
 
Enervé de cette réponse inattendue, l’individu renverse le contenu de son verre sur l’ordinateur du DJ qui gère la diffusion de la musique. En quelques minutes, la situation dégénère, une dizaine de convives rameutés par l’individu encerclent le disc jockey et les coups pleuvent.
 
"A coups de poing, ils ont fait voler en éclats deux vitres de la voiture"
 
"Dans la bagarre, j’ai aperçu un inconnu qui écrasait une bouteille de bière. Il était venu dans l’intention de me la planter dans la tête. J’ai réussi à me défendre. J’ai été blessé au crâne dans le feu de l’actionLorsque je suis monté dans la voiture, ils n’ont pas voulu lâcher prise. A coups de poing, ils ont fait voler en éclats deux vitres de la voiture. Mon fils a été légèrement blessé à la main", précise-t-il.
 
Le disc jockey parvient à s’enfuir avec son véhicule pour rejoindre le poste de police le plus proche. Son crâne porte une large entaille de la bagarre et l’homme perd beaucoup de sang. "A mon arrivée au poste de police, mes vêtements et mon visage étaient couverts de sang", souligne-t-il, traumatisé par ce déchaînement de violence.

L’homme est immédiatement emmené à l’hôpital pour panser ses blessures. "Dès que je suis arrivé à l’hôpital, je me suis évanoui", conclut-il. Le DJ a porté plainte hier à la police, qui a ouvert une enquête pour éclaircir le déroulé de ce dimanche peu ordinaire.

Source : http://www.indian-ocean-times.com
Lu 3696 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues