MENU ZINFOS
Océan Indien

Maurice: Son amant dit une prière et la brûle


- Publié le Dimanche 6 Novembre 2016 à 15:42 | Lu 2572 fois

Un crime passionnel. Reena Rungloll, 34 ans, a été tuée par son amant. La mère de famille est en compagnie du principal suspect, Jimmy Amlesh Mahadeo, 32 ans, quand elle reçoit un message sur son portable le 31 Octobre. Un sms qui provoque une dispute qui a mal tourné selon les indications de l'amant.

Le suspect a comparu devant le tribunal de Moka vendredi et a été inculpé de séquestration alléguée. Il est passé aux aveux après cette comparution et devra être inculpé de meurtre lundi. 

La jeune femme, Reena Rungloll était portée disparue depuis lundi. Son époux Kavi, âgé de 44 ans avait signalé sa disparition à la police de Saint-Pierre. Il a expliqué que son épouse était partie travailler, mais n’était jamais rentrée.

Selon DéfiMédia, le principal suspect Jimmy Amlesh Mahadeo, cadre dans une institution financière, explique qu’il entretenait une liaison avec la victime depuis 2008. La police a retrouvé des traces de sang dans son véhicule. "Nous travaillions dans la même compagnie à Port-Louis. Elle était mariée, nous sommes devenus amants"  a t-il avoué aux enquêteurs. Ils auraient continué à se voir après que la jeune femme ait changé d’emploi.

Le jour de la disparition, les deux amants étaient ensemble. "J’avais l’habitude de la déposer au boulot. Nous étions dans mon 4x4 à Réduit. À l’avenue Soobia, elle a reçu un message" a raconté le suspect à la police. L’amant lui a réclamé des explications. Le suspect aurait demandé à Reena de quitter le toit conjugal pour venir vivre avec lui mais elle aurait refusé. Selon le jeune homme, Reena avait pris un couteau. La situation a ensuite dégénéré.

"J’ai brûlé le corps puis je suis allé travailler"

Baignant dans une mare de sang, la jeune femme ne respirait plus. Son amant aurait paniqué et aurait voulu effacer toute trace de son acte. "Je me suis rendu dans un champ à Trianon. J’ai nettoyé le terrain, puis j’ai creusé un trou de trois pieds de profondeur. J’y ai placé le corps, je l’ai recouvert d’un pneu en caoutchouc, de ferraille et d’herbes. J’ai dit une prière, puis j’ai brûlé le corps. J’ai laissé le couteau à ses côtés. Puis, je suis allé travailler".

Après sa journée de travail, il est revenu sur le lieu du crime. "Le corps était complètement calciné." Les enquêteurs de la Major Crimes Investigation Team, du Scene of Crime Office et le médecin légiste ont pu retrouver le cadavre de Reena, après des heures de recherche, en présence du suspect. 

Du côté de la famille de la victime, c'est le désarroi. Son époux Kavi, 44 ans est effondré. "J'étais supposé passer prendre notre fille de 8 ans chez une proche après le boulot" explique-t-il. "Notre couple avait des problèmes mais nous étions ensemble pour nos deux enfants. Lundi, après le boulot, Reena n'était pas toujours rentrée. Nous l'avons appelée à plusieurs reprises, mais en vain. Vendredi, la police m'a averti de son décès. C'est inexcusable ce qu'a fait Jimmy", déplore-t-il. 





1.Posté par Pamphlétaire le 06/11/2016 19:51

C'est triste pour la famille et les amis de la victime. Quant à l'auteur, s'il est d'origine de l'Inde, il est reconnu que le feu est une passion dans les us et coutumes des ressortissants originaires de ce grand et vaste pays. Mais pour bien faire comprendre à l'auteur les bienfaits du feu, il faudrait lui daire de même comme il a fait avec sa victime pour qu'il puisse juger surtout pendnats les premières minutes...Mais à la Réunion et en France, nous avons notre quota de victimes...

2.Posté par Perplexe le 07/11/2016 09:05

Qu'est-ce qu'il raconte le Pamphlétaire avec son pamphlet ?!? "le feu est une passion".

En Inde, le feu est un des éléments des rituels hindous. Et les Hindous sont incinérés après leur mort. Un point c'est tout ! S'il était de culture occidentale, il aurait enterré le corps, après son crime crapuleux.

De toute façon, si la famille avait récupéré le corps intact de cette jeune femme, elle aurait eu une cérémonie de crémation suivant la tradition.

D'ailleurs, de nos jours beaucoup d'occidentaux optent pour la crémation.

C'est comme le yoga qui explose dans les sociétés occidentales.

On aime critiquer quand ça nous arrange, mais on accapare en douce les bienfaits venus d’ailleurs. N'est-ce pas ?

Mes condoléances à cette famille

3.Posté par jean jouhis le 07/11/2016 13:19

copié collé total
de l article moricien !!

ca c est du BOULOT DE JOURNALITES
ca c est ZINFO

( et je vais etre censuré)

4.Posté par kersauson de (P.) le 07/11/2016 13:20

RESPECTEZ ses convictions religieuses SVP

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes