Océan Indien

Maurice : Le tourisme médical a la cote

Mercredi 16 Janvier 2013 - 06:50

Maurice : Le tourisme médical a la cote
En 2012, 965.441 touristes ont déposé leurs valises à l’île Maurice pour s’accorder quelques jours de farniente et de repos bien mérité pour des vacances au soleil.

21.000 visiteurs d’entre eux ont choisi la destination Maurice pour se faire soigner, un chiffre en augmentation de plus de 70% par rapport à l’année 2011. En 2005, seulement 5.000 touristes en quête de soins médicaux, ont opté pour cette formule.

Chirurgie plastique, esthétique, cardiologie, soins dentaires et orthopédiques, greffe de cheveux et fécondation in vitro, Maurice a accueilli sur son sol des patients séduits par la qualité de soins dispensés par les nombreuses cliniques privées de l’île. Un tourisme médical qui ne cesse de voir la courbe de ses patients monter en flèche au fil des années et les autorités comptent atteindre la barre symbolique des 100.000 patients à l’horizon de 2020, comme le relate lexpress.mu.

"Le pays offre toute une gamme de traitements et de procédures qui ne sont pas disponibles dans plusieurs autres pays de la région… Les services sont également aux normes internationales, sans compter que le pays offre un environnement convivial pour la convalescence", souligne un médecin spécialiste exerçant dans une des cliniques privées les plus réputées de l’île.
Lu 1639 fois



1.Posté par lorema le 16/01/2013 06:38 (depuis mobile)

Ils devraient avant tout faire bbeneficier a leur population d hopitaux publics dignes de ce nom. De grace arretez de taper dans le luxe et ameliorez les infrastructures pour le peuple. Moricien ki bizin fer soinie dimoun kom ki fo

2.Posté par jeanr974 le 16/01/2013 07:20

A côté, le département français de La Réunion fait pâle figure... Les scandales se muliplient dans les hôpitaux par manque de moyens comme celui de la greffe rénale par exemple . Une réalité qui n'est pas sans lien avec le le manque de considération de l’Etat français pour ce territoire éloigné de la Métropole. Les politiques publiques en matière de santé, d’éducation, de transports, d’administration, de sûreté, de développement des services publics... font cruellement défaut à La Réunion. Plus généralement, la France fait peu de cas du droit de ses citoyens en Outre-mer comme le souligne de nombreux rapports des Nations Unies alors qu’il revient aux autorités françaises d’allouer les moyens financiers, matériels et humains suffisants aux fins d’accorder une pleine effectivité à l’égalité des droits entre la Métropole et l’Outre-mer.

3.Posté par ZembroKaf le 16/01/2013 08:23

Et rien pour la population mauricienne...si du "panadol".."pou soigne toi" !!!
Le système de santé public mauricien est égale à "zéro", pourvu les gros zozos se soignent bien, ont tout le confort d'une clinique 5* !!!

4.Posté par Dr Anonyme le 16/01/2013 10:06

@2 : un beau cas de yaka, fodréke, naqua, etc.

"A côté de Maurice, le département français de La Réunion fait pâle figure" Non ! " Chirurgie esthétique, soins dentaires et orthopédiques, greffe de cheveux et fécondation in vitro", tout cela c'est du facile sans la recherche académique, sans l'enseignemen de toutes les proffesions de santé, sans les urgences, sans les cas les plus difficiles !

Si les scandales se muliplient dans les hôpitaux, c'est parce que ce sont les cas les plus difficilesqu'ils ont à soigner ! Ce n'est pas par manque de moyens.

Voyez le cas de la greffe rénale par exemple. Pouvez-vous la faire à MAURICE ? Rencontrons-nous des obstacles comme le refus du don et celui de l'autopsie seul moyen de savoir en cas de complications quel est la cause afin que l'équipe sache ce qu'il faut corriger !

Depuis la départementalisation, on n'a jamais vu autant d'avantages offerts à un département pour sa politique de santé comme celui offert à un DOM !

5.Posté par L''''''''''''''''''''''''''''''''Ardéchoise le 16/01/2013 15:46

Bonjour 4 !
Tu as tout à fait raison, le tourisme médical dont il est question cible avant tout une médecine de confort.
Aucun rapport entre se faire implanter des cheveux, des seins, des dents...et une greffe d'organe vital pour la survie des gens
La première médecine/chirurgie concerne le paraître, la seconde, l'intégrité de l'être.

Je me suis procurée Peste et choléra, j'ai attaqué, je donnerai mon avis plus tard.

6.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 16/01/2013 21:25

Il y a même des chirurgiens "réunionnais" qui vont opérer à Maurice dans les cliniques privés des patientes réunionnaises.Malheureusement mon dalon @3 a fait une douloureuse expérience d'un hôpital mauricien, pour des douleurs abdominales....il reparti avec du "panadol" (paracétamol).

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter