Océan Indien

Maurice : La femme du directeur de publication de L'Express l'accuse d'attouchements sur leur fillette de 3 ans

Mercredi 4 Avril 2018 - 18:06

Nad Sivaramen (Photo DefiMédia)
Nad Sivaramen (Photo DefiMédia)
Zinfos a eu accès en exclusivité à la plainte déposée par par Audrey Harelle contre son ex-compagnon, Nad Sivaramen, le directeur de publication de L’Express à Maurice. Toutefois, quelques minutes avant la publication de cet article, le site topfmradio.com, proche du parti au pouvoir, lequel voulait la tête de Nad Sivaramen, en a également publié de larges extraits.

Du document que nous avons pu consulter, qui était rédigé en anglais, il ressort que Audrey Harelle accuse Nad Sivaramen, dont elle vit séparée, d’avoir agressé sexuellement leur fille de 3 ans à plusieurs reprises.

Le premier incident remonte au 25 avril 2017, soit il y a pratiquement un an. A cette occasion, alors qu’elle faisait prendre la douche à sa fille, l’enfant s’est plainte de douleurs au niveau du sexe. Interrogée, elle a répondu : "Papa m’a grattée". Peu de temps après, Audrey Harelle affirme avoir voulu confronter son enfant à son père mais en la présence de ce dernier, la fillette serait restée muette, répétant inlassablement qu’elle voulait voir un dessin animé, "Sam le pompier".

Suite à ces événements, Audrey Harelle n’avait pas donné suite et n’avait notamment pas porté plainte.

Mais voilà que le 7 mars dernier, alors qu’elle changeait sa couche, l’enfant s’est à nouveau plainte : "Aïe, j’ai mal", aurait-elle hurlé à plusieurs reprises. Interrogée, elle finissait par avouer : "Papa m’a touchée".

Pressée de questions par sa maman, elle finissait même par préciser que les faits se seraient déroulés à au moins trois reprises, entre le 7 et le 9 mars.

Cette fois, Audrey Harelle a décidé de porter plainte, après avoir consulté une psychologue qui a confirmé les dires de l’enfant. Selon elle, une enfant de trois ans et demi ne peut pas inventer une telle histoire et elle recommande une protection en évitant que son père puisse la contacter.

Pour le moment, nous n’avons que la version de la maman. On sait que les affaires de divorce sont souvent extrêmement compliquées et il conviendra d’attendre la version du père avant de se faire une opinion définitive.

Quoi qu’il en soit, la Child Development Unit (CDU) a ouvert une enquête après les accusations protées par Audrey Harelle contre Nad Sivaramen, selon le ministre de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être de la famille. 

Et le conseil d’administration de La Sentinelle, le groupe propriétaire de l’Express où Nad Sivaramen travaillait, a invité mardi son directeur des publications à prendre un long congé avec effet immédiat. Signe que le dossier est pris très au sérieux…
Pierrot Dupuy
Lu 4921 fois



1.Posté par Quelle misere le 04/04/2018 19:30 (depuis mobile)

Zinfo a l-image de l'intelecte pei

2.Posté par kersauson de (p.) le 04/04/2018 20:23

""le site topfmradio.com, proche du parti au pouvoir et qui voulait la tête de Nad Sivaramen, en a également publié de larges extraits.
suite a l affaire de la presidente revelée par l express 'qui a gene le gouvernement ??????
SUREMENT
il va etre detruit des ce jour

3.Posté par Jp POPAUL54 le 05/04/2018 08:06

Oh! les belles lunettes...
On le reconnait quand même !

4.Posté par Gdl le 08/04/2018 15:36 (depuis mobile)

Etrange affaire. J'ai du mal a croire la version de la maman. Cela resemble a un reglemwnt de comptes ou alors il y a vandetta politique .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 13 Octobre 2018 - 18:38 Madagascar : Nouveau kidnapping d'un Karane