Océan Indien

Maurice : La castration chimique pour les agresseurs sexuels ?

Mardi 14 Mai 2013 - 19:54

Maurice : La castration chimique pour les agresseurs sexuels ?
Au cours d'une intervention au Parlement mauricien, le Premier ministre Navin Ramgoolam a annoncé aujourd'hui son souhait de réprimer plus sévèrement les crimes sexuels.

Ainsi, il a évoqué un rallongements des peines de prison pouvant aller jusqu'à 60 ans.

Il envisage d'ailleurs, avec son gouvernement, de castrer chimiquement les personnes reconnues coupables d'actes de viol.
S.I
Lu 1657 fois



1.Posté par Carlo antinoe le 14/05/2013 22:32

On leur ferait boire le bouillon pour faire tomber le zeezee ?

2.Posté par A mon avis le 15/05/2013 02:45

Pour l'heure, le gouvernement mauricien s'emploie davantage à poursuivre ceux qui dénoncent les agressions sexuelles sur mineures :

http://www.lemauricien.com/article/respect-l-etat-droit-la-republique-maurice

3.Posté par Réunion le 15/05/2013 07:31

La France doit prendre exemple sur Maurice.. Vraiment..

4.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 15/05/2013 10:18

La France de "l'OUTREAU Mère", et surtout la Réunion (vivier des pédophiles alimenté par 1/4 de Foyers Monoparentaux Féminins, Guadeloupe 52%) et ses copinages Politico-Pharmatico-Judiciaires n'est surtout pas en mesure de donner des leçons dans ce domaine...

5.Posté par Pascal Maillot de la RBM le 15/05/2013 11:04

Je suis pour la castration voire la peine de mort! Faut éradiquer les crapules, la peine de mort aujourd'hui elle est pour les victimes!!!!

6.Posté par Dr Anonyme le 15/05/2013 11:04

Je suis d'accord avec la décision mauricienne ; et même je suis prêt à les aider!

La castration chimique se fait de nos jours par une injection tous les trois mois. C'est le moyen le plus commode depuis 1986. Elle devrait être adoptée quel que soit le désir du criminel.

C'est une méthode réversible après un an d'arrêt. C'est tout autre chose que la castration chirurgicale.

Sous médicaments pris ce qui peut être vérifié par PDS, le geste violent ne vient plus à l'esprit du délinquant.

L'érection est le plus souvent abolie, de sorte que la pénétration vaginale est impossible le plus souvent, ce qui peut se vérifier dès les premiers mois avec des appareils d'enregistrement pendant le sommeil paradoxal que je possède et que j’utilise depuis vingt ans.

D'autres moyens par des pilules existent mais une suspension de seulement trois semaines fait déjà cesser les effets; et de plus il faut vérifier par prise de sang chaque mois que les médicaments sont bel et bien pris.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop