MENU ZINFOS
Océan Indien

Maurice : L'exercice d'abattage des chauves-souris a démarré ce week-end


- Publié le Lundi 9 Novembre 2015 à 08:24

L'exercice d'abattage des chauves-souris à l'île Maurice a démarré vendredi soir. Plus d'une centaine de chauves-souris Pteropus niger ont été ainsi déjà abattues par balle dans les forêts de l'île.

L'exercice est programmé de s'échelonner sur trois semaines, avec comme mission prioritaire la réduction de 20% de la population de colonies de Pteropus niger. Entre 16.000 et 18.000 chauves-souris sont prévues d'être éliminées sur les 90.000 individus estimés.

Les chauves-souris espèces protégées à l'île Maurice sont depuis de nombreuses années un véritable fléau pour les producteurs locaux de fruits et qui subissent de lourdes pertes dans leurs vergers.

Les filets de protection ne sont pas suffisamment efficaces selon les professionnels. L'année dernière, la quasi-totalité de la récolte de longanes a été notamment détruite par les chauves-souris.

Les colonies de chauves-souris Pteropus niger s'attaquent ainsi aux récoltes de fruits (letchis, mangues, etc.) dans les vergers de l'île. Et seule l'utilisation de filets de protection pour lutter contre les chauves-souris était préconisée pour l'instant de la part des autorités. En 2014, 73% de la production de letchis et 42% des mangues ont été détruites par les chauves-souris.




1.Posté par ON LES COMPREND le 09/11/2015 09:51

Sans oublier les virus et parasites et moustiques que certaines portent sans en tomber malades.

https://www.ird.fr/la-mediatheque/fiches-d-actualite-scientifique/403-les-chauves-souris-reservoir-de-virus-reemergents

2.Posté par citronnelle le 09/11/2015 11:09

Mais mais... ou sont tous ces hypocrites qui défendent la cause animale? Ou êtes vous l'Ardéchoise et ses copains? Ah mais oui, ça ne se passe pas à la Réunion donc pas de venin, ni de fiel à cracher sur les créoles profiteurs du RSA, profiteurs de cet argent braguette venant de métropole et non de la poche du réunionnais.... de plus on ne parle pas ici de chiens ni de chats... juste de chauves-souris endémiques qui étaient la avant l'homme... et qui apparemment méritent bien d'être exterminées!!!
Bande de faux-culs mal léch*s du c*l!

3.Posté par A mon avis le 09/11/2015 12:17

La polémique sur l'extermination d'une espèce de chauve-souris endémique de l'île Maurice, existe bel et bien à Maurice. Les chiffres officiels de nuisance sur les récoltes fruitières pour justifier l'abattage, sont contestés, tout comme sont contestés les quotas d'abattage, qui risquent d'aboutir à l'éradication
de l'espèce. (une de plus !).
De quoi faire fantasmer les pêcheurs-requins !

@ 1 : les chauves-souris ont toujours eu mauvaise réputation. Tout comme les chouettes. Le temps n'est pas si lointain où l'une ou l'autre était clouée sur les portes des fermes de la campagne française pour éloigner le mauvais sort.

Concernant les réservoirs à virus ou autres microbes, tous les animaux sont susceptibles de transmette des maladies à l'Homme. Et vous risquez davantage d'être contaminé par votre animal domestique que pas une chauve-souris !

@ 2 citronnelle : vous faites une crise de délire ?

4.Posté par DR ANONYME le 09/11/2015 14:38

@A MON AVIS

Les chauve-souris sont presque toujours de porteuses saines. Les animaux domestiques parfois, mais c'est rare.

5.Posté par DR ANONYME le 09/11/2015 14:57

@A MON AVIS

Vous n'avez pas lu : https://www.ird.fr/la-mediatheque/fiches-d-actualite-scientifique/403-les-chauves-souris-reservoir-de-virus-reemergents

6.Posté par A mon avis le 09/11/2015 15:07

@ 4 les chauves-souris ne sont pas plus des vecteurs de maladies que les autres animaux. Les stigmatiser est absurde.

7.Posté par Caffreman le 09/11/2015 16:01

@ post 3 A mon avis
et aussi à ceux qui veulent defendre les chauves souris, je ne vous dirais que ceci :
on peut évitez de les tuer et j`invite tout les defenseurs des chauves souris soit vous
payez au marchands de fruits l`équivalant de ce que les bêtes vont manger, ou sinon on vous mets
les petits vampires dans un containeur , direction chez vous , vous aurez tout loisirs de jouer avec eux , envoyer des Frisbees et j`en passes , tellement ce sera jouissif.
Mais pour l`instant on en veut pas des chauves souris, la saison des letchis arrive à grand pas , ya des gens qui attendant cela pour se faire un peu d`argent.
Les longanes pareils... j`ai vu de mes yeux que les filets anti-chauves souris sont inutiles puisqu`ils arrivent à manger les fruits quand même.
Alors on fais quoi , je vous envois les bêbetes?

8.Posté par DR ANONYME le 09/11/2015 16:33

Et les travaux de l'IRD ?

9.Posté par A mon avis le 09/11/2015 16:38

@ 5 : article intéressant (actualité de mai 2012) .
Vivre est dangereux !
Plus le nombre d'humains augmente, plus le risque d'infections et d'épidémies augmente !
Les chauves souris ne sont que des réservoirs à microbes parmi d'autres !

Faut-il éliminer tous les animaux susceptibles de nous infecter ?

10.Posté par L'Ardéchoise le 09/11/2015 20:02

Oté , citronnelle , l'Ardéchoise lé la !
Mais il fait très beau en Ardèche , un temps à faire du jardinage plutôt que de rester devant un ordi .
Et puis il ne faut pas oublier les 3 heures de décalage .

Mes copains , la plupart créoles , ne manqueront pas d'intervenir .
Où êtes-vous allée chercher que je déversais du fiel et du venin (sécrétions animales !) sur les Réunionnais ?
Comme le dit A mon avis , vous faites une crise de délire .

Bien sûr que ce problème m'intéresse . Je n'ai pas peur des chauve-souris et je les aime bien .
Lorsque j'habitais en Afrique , trois d'entre elles avaient élu domicile dans une petite pièce au bout de la case , où une grosse corde était tendue entre deux murs . Elles partageaient l'espace avec deux chats, une cane et un coq et tout ce petit monde vivait en parfaite harmonie .
Ici habitent deux plus petites , des pipistrelles , qui chassent mouches , moustiques et divers insectes à la tombée du jour .
Elle sont jolies , et douces comme de la soie .

Je suis pourtant à même de comprendre le problème mauricien , j'ai eu l'occasion de voir ces bêtes dans un manguier , bonjour les dégâts en peu de temps !
C'est dommage d'en arriver là , c'est-à-dire l'abattage , il aurait peut-être fallu s'inquiéter plus tôt et trouver des solutions mieux adaptées , si ce n'est que des filets plus hauts et plus rigides...

11.Posté par A mon avis le 09/11/2015 21:10

@ 7 : je ne nie pas les dégâts provoqués par les chauves souris. Je fais seulement référence à des articles lus dans la presse mauricienne ou autre, dans lesquels les chiffres officiels sont contestés.
Exemple :
http://www.bbc.com/afrique/region/2015/11/151106_chauves_souris_maurice

Je comprends les protestations des planteurs qui subissent les dégâts.
Mais pour autant : faut-il éradiquer les chauves souris ?
C'est une espèce endémique de Maurice. Elle était là avant l'arrivée de l'Homme dans l'île.
Combien d'espèces l'Homme a-t-il déjà fait disparaître ?
En revanche, combien d'espèces animales et de pestes végétales l'Homme a-t-il introduites dans les Mascareignes ?

12.Posté par A mon avis le 09/11/2015 21:19

@ 10 : L'Ardéchoise : la pipistrelle comme vous dites est une petite boule de soie, bien petite car elle pèse moins de 10 g ! Avec elles, vous êtes armée contre le chikungunya quand il arrivera en Ardèche !

13.Posté par kld le 09/11/2015 23:05

triste humanité ...........post 2 est ridicule ...........entre autres ??????

14.Posté par kld le 09/11/2015 23:06

post 2 , faut prendre des cachets et vite !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes