Océan Indien

Maurice : Il remporte le Loto en commun mais cache le gain à ses collègues

Lundi 7 Février 2011 - 07:23

Jouez-vous au Loto avec vos collègues ou vos amis ? L’histoire qui va suivre va peut-être vous rendre méfiant à l’égard des personnes en lesquelles vous avez "confiance". Car il s’agit bien d’une confiance qui a été bafouée que la presse mauricienne relate abondamment dans ses colonnes. Treize collègues qui avaient l’habitude de valider un ticket commun se sont rendu compte que l’un des leurs ne répondait plus à leurs appels depuis quelques jours. Le collègue incriminé, ayant découvert que le ticket gagnant était entre ses mains (puisqu’il lui revenait à chaque fois de valider le fameux ticket), s’est en effet mis en congé de ses collègues du jour au lendemain. Découvrant l’escroquerie, les partenaires de jeu n’ont pas hésité à porter plainte contre leur désormais ex-ami.


Maurice : Il remporte le Loto en commun mais cache le gain à ses collègues
Koomaren Chedumbrum, 34 ans, est un homme chanceux, il vient en ce 18 décembre 2010 de remporter les 27 571 929 roupies (soit environ 700.000 euros) du tirage du Loto à l’Ile Maurice. Ce qu’il oublie bien vite, la tentation aidant, c’est qu’il n’a gagné qu'un treizième du ticket qu’il valide en commun avec ses collègues vigiles et amis douaniers de l’aéroport de Plaisance.

Les collègues ont des doutes


Alors qu’il reçoit son chèque le lundi 20 décembre et tente dans les jours qui suivent de garder absolument l’anonymat, sa discrétion inhabituelle auprès de ses amis dans les jours qui suivent leur met déjà la puce à l’oreille.

Alors que le gagnant indique une fausse activité professionnelle aux médias pour ne pas attirer l’attention de ses collègues, l’adresse où a été validé le ticket gagnant ne tarde pas à éveiller les soupçons sur l’identité de l’heureux bénéficiaire.

Bingo ! Les douze collègues arrivent, après avoir mené une petite enquête, à établir que le gagnant était bien l’un des leur, c’est-à-dire Koomaren Chedumbrum qui était chargé d’aller valider le ticket.

Mais celui-ci, mis devant le fait accompli, ne se démonte pas. Il jure que c’est bien de lui que proviennent les chiffres de la combinaison gagnante et qu’il a joué ce ticket en son nom personnel.

"c’est lui qui collectait notre contribution chaque vendredi"

La Police l’inculpe finalement vendredi dernier pour escroquerie. Les collègues de Koomaren Chedumbrum, qui était un ancien superviseur de la firme de sécurité privée Brinks, tentent de récupérer leurs dus et ont obtenu un gel de ses transactions financières par la Cour suprême.

Même si le règlement du Loto mauricien stipule que seul le porteur du ticket gagnant a le droit de toucher au jackpot, Me Yousuf Mohamed (avocat des collègues lésés) explique que le "porteur a trompé ses partenaires de jeu".

Un des collègues ne s’explique toujours pas l’attitude de son ami. "C’est bien malhonnête de sa part… On avait pris l’habitude de choisir les six numéros chaque semaine et c’était lui qui collectait notre contribution chaque vendredi pour jouer au nom de notre association chez Chan Kin Pool, à Port-Louis. On avait pleinement confiance en lui, d’autant plus qu’il est un homme religieux" confie un des collègues désabusés.
Ludovic Grondin
Lu 3105 fois



1.Posté par Surcouf le 07/02/2011 12:11

Ah, si c'est un homme religieux, ça change tout. Ce n'est pas chez les religieux qu'on verrait des poseurs de bombes, des pédophiles ou des voleurs! Je n'y crois pas un seul instant, et vous ?

2.Posté par noe974 le 07/02/2011 13:38

Le gain , doit-on le partager ?
Un cas de conscience !!!

3.Posté par malolle le 07/02/2011 17:35

ah !!! la religion .... Opium des peuples ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues