Océan Indien

Maurice : Deux frères réunionnais accusés d’une nouvelle escroquerie immobilière

Vendredi 23 Novembre 2012 - 15:26

Maurice : Deux frères réunionnais accusés d’une nouvelle escroquerie immobilière
Deux frères réunionnais entrepreneurs et hommes d’affaires aux passeports mauriciens continuent à faire parler d’eux à l'île Maurice. Cette fois-ci, deux métropolitains les accusent d'une nouvelle escroquerie immobilière.

Les deux hommes d'affaires leur louent une propriété pour cinq ans à partir de juin 2010, qui doit servir de restaurant. Le loyer mensuel est fixé à 120.000 roupies (3.000 euros) et les restaurateurs investissent près de 7 millions de roupies (175.000 euros) pour des travaux de réfection et l’achat d’équipements de cuisine.
 
Les restaurateurs réclament 9,5 millions de roupies de dédommagement (237.000 euros)

Mais rien ne se passe comme stipulé dans le bail. Les deux frères réunionnais auraient ensuite placé des cadenas sur le portail de la maison, empêchant l’accès aux locataires restaurateurs qui ont décidé de porter l’affaire devant la justice. Les deux métropolitains leur réclament 9,5 millions de roupies de dédommagement (237.000 euros).
 
Le restaurant a même perdu sa licence d’exploitation touristique délivrée par les autorités mauriciennes, puisque le bâtiment n’est plus ouvert à la clientèle depuis de longs mois.
 
Des dizaines de ressortissants étrangers et des Mauriciens auraient également déjà été floués dans une vaste escroquerie dans l’achat de biens immobiliers de luxe dans le Nord de l’île, par les deux hommes d’affaires originaires de la Réunion.
 
A chaque fois, le même scénario se répète, avec des appartements et villas qui ne sont jamais terminés et pas livrés aux clients.
 
Arrêtés le 19 octobre dernier par la police mauricienne, les deux frères réunionnais ont dû débourser une caution de 50.000 roupies (1.250 euros) chacun et signer une reconnaissance de dettes de 100.000 roupies (2.500 euros), pour être libérés.
 
Les deux frères avaient mis en place une fraude immobilière à la Madoff, avec la création de sociétés-écrans qui permettaient aux étrangers de devenir propriétaires, sans passer par les stricts dispositifs règlementaires de la législation mauricienne.
 
Plusieurs banques de Maurice ont été arnaquées, avec de grosses pertes se chiffrant pour l'une d'elles à près de 300 millions de roupies (8 millions d’euros).

Source : http://www.indian-ocean-times.com
Fabrice François
Lu 2242 fois



1.Posté par St-Denis le 23/11/2012 14:38

LEUR NON SVP, ICI C EST LA MEME CHOSE

2.Posté par noe le 23/11/2012 14:40

Il ne se passe pas une semaine sans qu'on mette des réunionnais dans des affaires louches ...
A croire que Maurice est un repaire de gangs ....

On enlève des tops modèles , on tue ...mais que fait la police locale ?
Je n'irai jamais dans cette île faire le vaza-vaza ...je préfère Paris et son métro ...plus sûrs !

3.Posté par J-L Gajac le 23/11/2012 22:29

Les media, en général, n'hésitent jamais à donner en pâture au public les noms de délinquants lorsque les affaires sont d'importance.
Là, ces deux frères bénéficient de l'anonymat. Pourquoi cette bienveillance envers des hommes d'affaire, alors que leurs délits ne sont pas décrits dans cet article au conditionnels mais semblent caractérisés ?
Donner le nom d'escrocs condamnés définitifs peut les empêcher de nuire ailleurs où ils ne seront pas connus.

4.Posté par Citoyenne le 24/11/2012 13:28

Oui on veux les non si il sont de la Réunion alors ici il en font autemps !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube