Océan Indien

Maurice : Des rats à l’hôpital

Vendredi 21 Septembre 2012 - 10:16

Maurice : Des rats à l’hôpital
Des rats ont élu domicile à l'hôpital public Victoria à Candos dans le centre de Maurice. Depuis plusieurs mois déjà, des excréments de rats, punaises, et autres chiens errants retrouvés dans l'enceinte, défraient la chronique des faits-divers, mettant en relief l'état d’insalubrité de l'établissement de santé.

Les syndicats de travailleurs hospitaliers sont montés au créneau pour dénoncer le manque criant d'hygiène, dans les salles de soins de l'hôpital. En juin dernier, une sexagénaire alitée a été témoin d'une scène édifiante, un rongeur est venu dérober le râtelier de sa voisine de chambre.
 
"Deux rats me marchaient dessus"
 
Aujourd’hui encore, les rongeurs jouent toujours les premiers rôles. Un patient de 70 ans, hospitalisé en soins intensifs, dans l’unité de cardiologie, relate au site lexpress.mu avoir reçu une visite de courtoisie d’un couple de rats, venu lui souhaiter bonne nuit. "J’étais admis en ICU à l’hôpital Victoria pour un problème cardiaque. Un soir, j’allais m’endormir quand j’ai ressenti une sensation étrange. En effet, deux rats me marchaient dessus", explique-t-il.
 
Des visites diurnes et nocturnes, qui ne semblent plus étonner les professionnels hospitaliers de Candos: "Nous sommes habitués aux rongeurs, ils se promènent dans les salles et même aux alentours des blocs opératoires. Cependant, dans les salles ICU, des précautions exceptionnelles doivent être prises afin de limiter la prolifération de microbes".
 
Une situation préoccupante pour la santé publique et que le ministre de la Santé lui-même, reconnaît sans détour. "Il y a non seulement des rats, mais aussi d’autres insalubrités dans ces salles, en particulier, dans les ICU, de l’hôpital Victoria" a-t-il confié.
 
Et le ministre de la Santé de rassurer tous ses concitoyens en annonçant qu’une nouvelle salle de soins intensifs sera inaugurée ce week-end, pour un investissement de 15 millions de roupies, soit 390.000 euros.
Lu 1736 fois



1.Posté par constat le 21/09/2012 13:31

Ils ont bien de la chance des ne les avoir que dans les hôpitaux contrairement à nous à la Réunion qui en avons à tous les niveaux. En gros, ces mauriciens sont mieux lotis que nous car à l'aide de produits chimiques ou dératisants bien adaptés ils arriveront bon gré mal gré à s'en débarrasser ; mais à la Réunion c'est toute une autre histoire et cela n'est malheureusement pas possible ; ces rats sont devenus trop nombreux et voraces ; il y en a qui depuis des "vingtenies" se sont tellement incrustés dans les caniveaux de la société... de père en fils, en somme une affaire de famille quoi ! et il faudrait bien plus actif que de simples dératisants chimiques pour essayer d'en venir à bout ; quant à les en extirper, mieux vaut oublier et passer son chemin.

2.Posté par Thierry le 21/09/2012 20:55

Et pourquoi pas ...??? et dans les lobas ... on ne s'en plaint pas ???

Pas de problème, quand ça n'ira pas vraiment, ne dit-on pas que les rats quittent le bateau ???

3.Posté par polo974 le 22/09/2012 15:08

A l'hosto de st pierre, j'ai vu plein de chats vadrouiller.
S'il y a des chats, c'est pas pour rien...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues