Océan Indien

Maurice : Des chiffres du tourisme en excédent qui font polémique

Vendredi 19 Octobre 2012 - 07:45

Maurice : Des chiffres du tourisme en excédent qui font polémique
Le secteur touristique de l’Ile Maurice a connu une légère embellie en septembre, avec un petit sursaut de 2,3% sur les arrivées touristiques, par rapport à l’année précédente.

D’autre part, les recettes liées au secteur ont fait un bond de 7,6 % sur les huit premiers mois de 2012, avec un résultat de janvier à septembre, qui atteint 29,5 milliards de roupies (726 millions d’euros).

Pour les professionnels du secteur qui continuent à tirer la langue, dans un marché qui peine à redémarrer et retrouver son rythme de croisière d’autrefois, ces derniers relevés statistiques ne s’expliquent pas aussi facilement que cela. Des chiffres simplistes qui ne reflètent pas la réalité vécue au quotidien par la plupart des groupes hôteliers mauriciens, comme le relate le site defimedia.info.

Les professionnels du secteur sceptiques

"Quand on connaît les tarifs qui sont pratiqués dans les hôtels en ce moment et la difficulté avec laquelle on arrive à les remplir, on se demande comment les revenus peuvent-ils augmenter autant ?", argumente le directeur de marketing d’un des leaders du marché touristique sur l’île.

Un de ses confrères qui travaille dans la communication pour un grand groupe hôtelier de la place est sur la même longueur d'onde et reste perplexe sur ces recettes en hausse. "C’est un paradoxe que je ne m’explique pas, comme beaucoup de monde. Inclut-on des revenus qui ne sont pas strictement ceux du secteur", confie-t-il un brin provocateur.

D’autres personnes fréquentant le milieu touristique dénoncent que l’île est devenue une destination discount, bradée par de nombreux hôteliers qui cassent les prix et se livrent à une guerre commerciale sans merci.

Dans ce contexte singulier, la hausse des revenus touristiques brasse dans son sillage beaucoup de scepticisme pour les professionnels du secteur.
Lu 1972 fois



1.Posté par DatinicSbergerhoff le 19/10/2012 08:18 (depuis mobile)

Oui ce que j ai toujours pense se confirme : less is more. Le boum de construction, la venue des touristes " bas de gamme" et les prix en général ( sauf hôtel) en hausse faire fuir les touristes de qualité. Il n y a plus de charme à Maurice

2.Posté par domi le 19/10/2012 08:22 (depuis mobile)

Comme d 'habitude des chiffres qui ne reflètent pas la réalité. Souvenez vous du chikungunya. J y étais à cette période. Dans un hôtel de luxe on nous bombardait de produits chimiques. À la Réunion dans le plus petit gîte, on n 'aurait osé cela.....

3.Posté par Simplet le 19/10/2012 08:43

Nos cousins mauriciens n'arrêtent pas de nous étonner ...

Ils t'expliquent toujours qu'il ne pleut jamais à MAURICE ... sauf le jour ou tu es là ...
Qu'il n'y a pas de criminalité à MAURICE ... sauf les meurtres relatés dans la presse étrangére ...
Que le tourisme augmente à MAURICE ... sauf dans les hôtels mauriciens ...

C'est la stratégie des différents gouvernement mauriciens que de mentir sur les chiffres pour ne pas affoler le touriste ... et continuer à faire croire que MAURICE est un paradis sur terre ... peut-être pour les touristes mais certainement pas pour les mauriciens qui meurent de faim (il y en a encore plus que l'on ne croit) ...

4.Posté par Jiji le 19/10/2012 08:46

On dit que Maurice est devenu une destination de luxe pour les tres riches, et d'autres disent que c'est du tourimes bradés discounts!
Faudrait savoir cousins mauriciens.

5.Posté par John Galt le 19/10/2012 10:03

la méthode de marketing des Mauriciens me surprendra toujours c'est ce que l'on appellerais plus communément "to tell a lie in order to get at the truth" alors que la Réunion chiale empêtré par son administration emmerdeuse avec des fonctionnaires qui n'ont qu'une priorité faire chier leur monde à remplir des cases sur des pages blanches pour appliquer des lois qui se contredisent les une aux autres

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues