Océan Indien

Maurice: Début du procès Harte, la défense évoque un manque de preuves

Mercredi 23 Mai 2012 - 10:39

Maurice: Début du procès Harte, la défense évoque un manque de preuves
Le procès de l'affaire Michaela Harte, du nom de cette jeune irlandaise retrouvée morte dans sa chambre d’hôtel le 10 janvier 2011 alors qu'elle passait sa lune de miel à Grand Gaube, a débuté hier, mardi 22 mai, aux Assises de Port-Louis à l'île Maurice. Le procès devrait durer jusqu'au 1er juin prochain. 
 
Selon l'Express.mu, en cette première journée de procès, Me Sanjeev Teeluckdharry, l’avocat d’Avinash Treebhowon, l'auteur présumé de l'étranglement, soutenu par l'avocat de son complice présumé Sandeep Mooneea, Me Rama Valayden, ont logé une motion devant le juge pour contester le fait qu’aucune preuve matérielle n’incrimine leurs clients, relativement à l’accusation de meurtre qui pèse contre eux.
 
Le juge Pritiviraj Fekna se prononcera sur cette motion lors de la reprise des auditions ce mercredi 23 mai.
 
Les premiers témoins dans cette affaire seront appelés aujourd'hui. Parmi eux, les représentants de la cour de Mapou, où se sont tenues les auditions de l’enquête préliminaire, de même que les éléments de la Criminal Investigation Division (CID) de Piton.
 
Ce mardi, à la cour d’Assises de Port-Louis, une ambiance tendue régnait. John McAreavey, l’époux de la victime, par ailleurs footballeur, est arrivé au tribunal sous forte escorte policière. Il devrait être appelé à la barre des témoins la semaine prochaine. De nombreux journalistes internationaux et locaux assistent au procès, cette affaire ayant eu un fort retentissement au Royaume-Uni et dans l'île soeur.
Lu 867 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop