Océan Indien

Maurice : 90.000 chauves-souris recensées dans l'île, un exercice d'abattage sélectif programmé

Jeudi 8 Octobre 2015 - 09:15

Les chauves-souris espèces protégées à l'île Maurice sont depuis de nombreuses années un véritable fléau pour les producteurs locaux de fruits et qui subissent de lourdes pertes dans leurs vergers.

Le ministre de l'Agro-industrie Mahen Seeruttun a dernièrement rapporté à l'Assemblée nationale qu'en 2013, l'île Maurice dénombrait pas moins de 90.000 chauves-souris.

Les filets de protection ne sont pas suffisamment efficaces selon les professionnels. L'année dernière, la quasi-totalité de la récolte de longanes a été notamment détruite par les chauves-souris.

Les colonies de chauves-souris Pteropus niger s'attaquent ainsi aux récoltes de fruits (letchis, mangues, etc.) dans les vergers de l'île. Et seule l'utilisation de filets de protection pour lutter contre les chauves-souris était préconisée pour l'instant de la part des autorités. En 2014, 73% de la production de letchis et 42% des mangues ont été détruites par les chauves-souris.

Mais les autorités ont décidé de réagir avec un exercice d’abattage sélectif qui est programmé à partir de la semaine prochaine. L'exercice est prévu de s'échelonner sur trois semaines avec comme mission prioritaire la réduction de 20% de la population de colonies de Pteropus niger.
Lu 844 fois



1.Posté par citronnelle le 08/10/2015 15:23

Pas d'hypocrites pour cracher du fiel? pas d'appel à Brigitte Bardot pour dénoncer le massacre? étrange...
ah mais oui ce ne sont que des chauves-souris, pas des chiens ou des chats... et en plus cela se passe ailleurs qu'à la Réunion :)

2.Posté par Nono le 09/10/2015 08:04

(mode troll on)

@1 Vous avez raison de vous insurger. Elles sont dans leur élément naturel et ont le droit de manger, c'est la chaine alimentaire.

Seul souci, les chauves souris, c'est pas vendeur coco, ça a quand même une sale gueule, alors pour les donations c'est mal parti. Donc on s'en fout.

3.Posté par ROBIN le 09/10/2015 18:06

Qui a écrit cet article !!! D'où vienne vos sources !! Les Roussettes sont les seuls mammifères endémiques des Mascareignes!! Ce sont des espèces clés des écosystèmes forestiers car elles dissémine les graines !!Avez-vous pris connaissance des données scientifiques qui ont été effectué depuis des années sur la population de Roussettes de Ile Maurice (par la Mauritian Wildlife foundation ) !! Les chauves-souris ne sont pas les seuls fautives de la perte fruticoles des agriculteurs!! Seulement 11% des pertes sont occasionnées par les chauves-souris !! Les autres pertes sont faites par les rats, les oiseaux exotiques...Il y a des méthodes alternatives à la protection des vergers. Prenez le temps de lire un peu le littérature scientifique, avant d'écrire n'importe quoi!!

4.Posté par EKOLO le 10/10/2015 17:38

Citronelle en a rêvé, ROBIN l'a fait. Merci ROBIN.

Pour ma part, j'avais émis un post de protestation lors du dernier article sur le sujet (Zinfos en a déjà parlé dans un de ses articles), mais bon, je me suis résigné. D'autant plus facilement que les mesures annoncées ne me paraissent pas excessives (20% des effectifs, prélèvements "ciblés").

5.Posté par ROBIN le 11/10/2015 14:53

Email envoyé à la rédaction pour faire suite à ma demande de contact (cf.ci-dessous!!)

Bonjour, Madame, Monsieur,

Je sais suite à votre courriel pour vous expliquer les raisons de ma demande de contact!

En effet, je n'approuve pas votre article publié sur la Roussette noire de Maurice (Pteropus niger) concernant l'abattage de cette espèce.

http://www.zinfos974.com/Maurice-90-000-chauves-souris-recensees-dans-l-ile-un-exercice-d-abattage-selectif-programme_a91902.html

J'ai d'ailleurs effectué un commentaire par rapport à celui-ci !

Il se fonde sur des données partielles erronées, venant en partie du gouvernement mauricien et vous n'avez pas cherché à aller plus loin, ceci en vous documentant par exemple auprès de spécialistes (IUCN, Mauritian wildlife Foundation,autres consultants indépendants ect..).

N'est-ce pas le rôle d'un journaliste de rechercher et d'exposer les vrais faits aux yeux du public???

Premièrement, les roussettes de Maurice, ne sont pas un fléau!!

Certes, elles causent des dommages sur les vergers (manguiers et letchis) depuis quelques années, mais contrairement à ce qui a été dit, ces dommages sont minimes ! Ils ne représentent que 11% des pertes (d'après la dernier étude de la Mauritian Wildlife Foundation). Le reste est dû à la prédation par les oiseaux exotiques (Martin, Kondé..) ou essentiellement par la chute naturelle des fruits.

Merci de lire lien ci-dessous:

http://www.sospecies.org/sos_projects/mammals/mauritius_fruit_bat/


Deuxièmement le chiffre de 90000 me parait très loin de la réalité, sachant que les Roussettes sont difficiles a recenser en vertu de l'étendu de leurs gîtes et les mouvements perpétuels , en fonction des ressources trophiques du milieu et de la saisonnalité.

J'ai moi-même effectué le premier recensement avec une méthodologie scientifique EDC en 2007, qui a été validé par les experts de IUCN lors d'un colloque.
Nous étions alors entre 12000 -16000 individus recensés, selon un échantillonnage de la population!!!
Même si elle a augmentée, je doute fortement qu'on arrive a 90 000 individus!!!

http://www.iucnredlist.org/details/18743/0

Troisièmement, il me parait important que les médias diffusent une information juste et vérifié au public !!
Cette espèce n'est pas un peste, mais un clé de l’écosystème forestier endémique mauricien, qui permet la régénération de celle-ci par la dissémination des graines sur de longues distances!!

Car rappelons-le, la forêt endémique de Maurice ne représente plus que 1%, sans elle beaucoup d'animaux ne survivront pas!!

L'abattage ne résoudra pas le problème des agriculteurs!!!
Car les autres animaux feront toujours autant de dégâts, cependant eux ils sont beaucoup moins visibles qu'une grande Roussette !!

De la sensibilisation et solutions alternatives doivent être proposées aux agriculteurs avec une aide technique opérationnelle pour la mise en place des filets et non pas telle qu'elle a pu être effectué ces dernières années!!!

De plus, cette méthode drastique abattage mettra en péril la population unique, déjà fragile, qui est classée en VULNERABLE sous le statut de I.U.C.N et protéger par la convention sur la diversité biologique ratifié par Ile Maurice.

Voilà, je reste à votre disposition pour toutes informations complémentaires, en espérant voir une rectification sur votre article très prochainement où l’émission d'un nouvel article!!!

Bien cordialement,

6.Posté par ROBIN le 11/10/2015 15:18

J'ai écris également à la rédaction et j'ai posté l'email en ligne!! Mais je ne sais pas s'ils vont le mettre!
Pour répondre à EKOLO:
20% c'est norme !! Et qui va contrôler l’abattage? La police de la nature n'existe pas vraiment à Maurice!!
De plus, je doute que la population soit vraiment de 90 000 individus,( annoncé par le gouvernement) !! Connaissant les failles des méthodes employées sur le terrain par leurs agents!!
J'ai moi-même effectué un recensement EDC en 2007, validé par la communauté scientifique et l' IUCN.
Nous étions alors entre 12000-16000 individus pour l'échantillonnage effectué!
Même si la population a augmenté, ce chiffre de 90 000 est surestimé de beaucoup!!!
Je vous invite a consulter le site de IUCN, de la Mauritian Wildlife foundation, et l'organisation dont je fais partie "UN MONDE DE SYMBIOSE" (NATURE +HUMANITE) pour mieux vous informer sur cette espèce, si cela vous intéresse...
http://www.sospecies.org/sos_projects/mammals/mauritius_fruit_bat/
https://www.facebook.com/unmondedesymbiose
http://www.mauritian-wildlife.org/application/
http://www.iucnredlist.org/details/18743/0

7.Posté par EKOLO le 12/10/2015 01:06

Salut ROBIN, je viens de parcourir vite fait les liens en question.
Vous avez tout bien résumé dans votre post 5.

Leur chiffre de 90 000 et leur 20% qui paraissent raisonnables peuvent donner lieu à une éradication complète de l'espèce sur l'île, et donc condamner la forêt primaire mauricienne si l'homme ne fait pas le boulot des chauves-souris.

Il me semble que le fumier de chauve-souris est un engrais naturel également, utilisé pour les plantes à fleurs et/ou à fruits.

Et qu'est-ce qu'on peut faire pour empêcher le gouvernement mauricien de procéder à ces abattages ? Des pétitions en ligne comme celles d'avaaz ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >