Courrier des lecteurs

Mater...Beatum - Mère...Heureuse

Lundi 22 Janvier 2018 - 10:27

Le bel ange s'est envolé,
Un sombre matin de Janvier.
Statue de l'an séculaire
Et pourtant, ma mère!
Je me vois encore,
Piqué, curieux, dans son décor,
Celui de ses années d'enfance.
Je promenais mes errances
Au beau milieu de son siècle,
Un brin amusé, souvent espiègle.
L'étrange maladie de l'oubli
Effaçait alors, l'ordre établi.
J'étais parfois son petit enfant,
Une autre fois son papa, son parent.
Même aussi, son époux.
Papa! ne soit point jaloux!
Mais toujours, des proches de son coeur,
Tendres complices de son bonheur.
Je me vois encore,
Portant la rumeur du dehors,
Lui caressant le visage
Lisse de rides malgré le grand âge.
Mes doigts se perdant
Dans ses cheveux d'argent,
Je lui murmurais à l'oreille,
Les secrets de mon sommeil.
Nous partions, main dans la main,
Tous les deux à Grand Bassin.*             
Elle me contait son école, sa maîtresse
Toute de rigueur et de rude tendresse.
Elle me vénérait son papa,
Solide gaillard aux grands pas,
Sa maman tendrement douce et si fine
Comme une frêle tige d'aubépine.
Elle me chahutait toute ragaillardie,
Ses soeurs, ses frères, ses amis,
Ses jeux, ses désobéissances en catimini.
Alors, plus de maladie de l'oubli,
L'ordre était à nouveau établi,
En ce temps, en cette heure, en ce lieu,
Par elle, choisis, car merveilleux.
Alors, je me vois encore,
Souriant, heureux, hors de ce décor.
Je plongeais dans ses yeux,
En apnée dans ses cieux.
Un rire nous secouait,
Un sourire nous attendrissait.
Merveille d'un moment,
Magie fugace d'un instant.
Tandis que je décris ces diamants,
Mon âme pleure doucement.
Une larme coule sur ma joue,
Ravine mes lèvres et mon cou.
Sur ma poitrine, elle hésite,
Je la regarde, elle m'évite.
Non larme! n'hésite, 
Ni ne m'évite,
Va droit au coeur,
Mais fais vite!
Il y va de ma douleur.
Même si je sais... Mater...
Bienheureuse!

(En hommage à ma mère atteinte par la maladie d'Alzheimer, qui nous quitté il y a tout juste deux ans, à la veille de ses…102 ans!!)
 
Arnaud JOMAIN
Lu 452 fois



1.Posté par L'Ardéchoise le 22/01/2018 12:00

Vous avez su trouver les rimes pour ce vibrant hommage à votre maman, qui de là-haut doit regarder avec émotion son "cancre" devenu ce doué ramasseur de mots !

2.Posté par Pierre Balcon le 23/01/2018 22:30

Je me demande quand même si "mater" n'est pas du genre féminin et appelle donc un adjectif du même statut

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 15 Novembre 2018 - 17:19 Panique à Matignon !