Sport

Matches truqués en L2 : L'actionnaire principal de Nîmes reconnaît les faits

Jeudi 20 Novembre 2014 - 16:49

Les langues commencent à se délier dans l'affaire des matches truqués de Ligue 2. L'actionnaire principal du Nîmes Olympique, Serge Kasparian, a avoué avoir tenté d'influencer le score de trois rencontres pour sauver la saison dernière dans l'antichambre de la L1.

Comme rapporté ce jeudi par Le Parisien, Serge Kasparian aurait "fini par craquer au cours de ses auditions dans les locaux des enquêteurs du service central des courses et jeux (SCCK) à Nanterre".

Il a reconnu avoir été régulièrement informé des "approches" d'intermédiaires du club gardois auprès de dirigeants, entraîneurs et membres des staffs du Stade Malherbe de Caen, du Dijon FCO et du CA Bastia.

Cinq des gardés à vue à Nanterre, dont Serge Kasparian, Jean-Marc Conrad (le président de Nîmes) ou encore le président du Stade Malherbe de Caen, Jean-François Fortin, ont été déférés au parquet.

Deux autres personnes, interpellées mardi matin -- Franck Toutoundjian, président d'un club de foot amateur à Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), et le responsable de la sécurité pour le compte du SM Caen, Kaddour Mokeddel, devraient également être déférées devant la justice.

Quant à l'entraîneur de Dijon, Olivier Dall'Oglio, qui a aussi été placé en garde à vue dans le cadre de affaire, a été remis en liberté mercredi soir.
SI
Lu 420 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >