Société

Masques en tissu: Mieux que rien mais sous certaines conditions

Mercredi 25 Mars 2020 - 17:07

Les masques en tissu servent-ils à quelque chose ? Les avis divergent sur la question. Dans un avis rendu le 20 mars dernier, les Sociétés françaises des Sciences de la Stérilisation (SF2S) et d’Hygiène Hospitalière (SF2H) indiquent qu'il n’existe pas de preuve scientifique de l’efficacité des masques en tissu et souligne que leur efficacité dépendrait "du tissu et du nombre de couches".

"Mieux que rien"

Selon l'UFC Que Choisir, pour qui c'est "mieux que rien", porter un masque fait-maison et se sentir protégé est en effet une erreur - il est inutile sans une application des gestes barrières. Car il ne s'agit pas de filtrer l'air, mais de placer un écran devant sa bouche et limiter ainsi les projections.

Ainsi, au vu du nombre important de porteurs sains ou de personnes faiblement symptomatiques, le porter pourrait éviter de répandre autour de soi le virus dont on pourrait être vecteur sans le savoir. Notons que le masque a aussi le mérite de nous empêcher de toucher notre bouche et notre nez. 

Des précautions

Concernant sa confection, selon une étude publiée en 2013 comparant différentes matières textiles, il serait préférable d'utiliser des sacs pour aspirateur ou des torchons, que du lin ou des vieux t-shirts, dont la trame n’est pas assez serrée (il faut tout de même pouvoir respirer correctement). Il est aussi possible de glisser entre les couches une compresse stérile, des lingettes dépoussiérantes antistatiques  ou encore un filtre à café. Dans tous les cas, le modèle doit épouser les contours du nez, pour éviter les interstices. 

Mais pour éviter que le masque ne soit contre-productif, il faut l'utiliser avec précaution. Car mal utilisé, il peut être un moyen de contamination. "Il est important de souligner que les manipulations de masques, qu’ils soient en tissu ou qu’ils soient protecteurs augmentent les risques de transporter le virus de surface à surface", a mis en garde Jérôme Salomon, le directeur général de la santé. "Il faut le mettre en place au moment de partir, après s’être lavé les mains, et attendre d’être rentré pour l’ôter", recommande l'UFC Que-Choisir. Un lavage est aussi parfois conseillé avant une première utilisation.
 

Réutilisable ? 

Et ensuite ? Là aussi, les avis divergent. Selon les Sociétés françaises des Sciences de la Stérilisation (SF2S) et d’Hygiène Hospitalière (SF2H), un masque en tissu se contamine au cours du portage au même titre que l’usage unique. Ainsi, "des recommandations similaires ou plus strictes que celles des masques à usage unique seraient à appliquer aux masques en tissu", à savoir ne pas dépasser une durée de portage de plus de 4 heures et ne pas réutiliser un masque dès lors qu’il a été manipulé et ôté du visage. Considérant qu'"il n’est pas possible, selon les connaissances actuelles, de déterminer l'efficacité du lavage (type de détergent, température de lavage, etc.) et le maintien des performances de masques en tissu réutilisés (nombre maximal de cycles)", elles estiment qu'il convient de ne pas les réutiliser. 

Certains professionnels, eux, estiment la réutilisation possible à condition de le laver à chaud. "Un nettoyage s’impose après chaque utilisation", indique l'association UFC-Que Choisir pour qui "c’est le savon qui débarrasse le tissu d’une éventuelle contamination, de l’eau chaude du robinet suffit". D'autres recommandent un lavage à chaud (60°C) quand d'autres encore préconisent une stérilisation à 90°C (à noter qu'"il n’est pas envisageable de faire stériliser des masques en tissu qui ne seraient pas "propres" et préalablement lavés du fait de la présence de sécrétions et de mucus", relèvent la SF2S et SF2H, qui ont mis en lumière l'utilité des masques en feuilles de stérilisations. 

Quoi qu'il en soit, masque ou pas, tous s'accordent pour dire que les gestes barrières doivent rester une priorité.
Zinfos974
Lu 3621 fois




1.Posté par Sue BEGUERE le 25/03/2020 18:58

Pour les particuliers et non-soignants, des masques en tissu de bonne qualité, doublés, portés moins de 4h et lavés à l'eau chaude et savon, séchés à l'air libre ou soleil, c'est quand même mieux que rien pour sortir, mais il faut aussi, bien respecter les consignes dites de barrières et de sortir si c'est vraiment nécessaire !
Tiens bon et bon courage à tous !

2.Posté par MT CRISTO le 25/03/2020 20:05

On préconise surtout de faire fructifier les faiseurs de masques patentés. Des modèles conseillés par le CHU de Grenoble sont efficaces et réutilisables. Ah ! Quand il s'agit d'argent, c'est primordial !

3.Posté par Kiki le 25/03/2020 22:37 (depuis mobile)

Avt qd ct pas ds ce système "zette-achté" ns té fais comment ? Faut ns a revoir nout façon vivre. Guette là, avec cek y space zordi ; ns lé obligé à bat'' en arrière. Mais ziska qd ? A frotte 2 roches pou fais d''feu ? Réveil à nous, lé tps....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Avril 2020 - 15:05 La SAPMER passe au drive