Outremer

Martinique et Guyane : Collectivité unique mais pas avant 2014

Jeudi 7 Avril 2011 - 19:27

Devant l'insistance du chef de l'Etat de proposer aux populations de Martinique et de Guyane la fusion de leurs collectivités pour 2012, une voix dissonante est venue noircir cette projection. Cette voix vient ni plus ni moins du rapporteur du projet de loi, Christian Cointat.


Martinique et Guyane : Collectivité unique mais pas avant 2014
En janvier dernier, Marie-Luce Penchard avait fait savoir, sous l'oeil du chef de l'Etat alors en déplacement aux Antilles, que "la forte attente des martiniquais et guyanais exprimée lors du référendum de janvier 2010 a fait que cette évolution se fera de toute façon avant 2014".  Aujourd'hui, c'est Christian Cointat, le rapporteur de la loi portant création de la collectivité unique, qui vient jeter le trouble sur ce calendrier.

A la question de la possibilité de voir les deux collectivités mises sur pied avant fin 2012 au plus tard, il répond : "Non, il faudra compter beaucoup plus de temps". En effet, la fusion des deux assemblées demandera un temps fou. Le conseil général et le conseil régional comptent des milliers d'employés. Il faudra éviter les doublons, préparer les reclassements, et qui sait, peut-être, en pousser beaucoup à la retraite.

Selon Christian Cointat, si la date de 2012 a été avancée, il est possible que dans les faits cela soit difficile. "Avec le délai, les navettes entre les deux assemblées", explique-t-il, " au mieux la loi pourrait être promulguée en septembre 2011. Mais si vous prenez dix-huit mois, vous dépassez forcément le 31 décembre 2012 qui est la date limite". A son sens la nouvelle assemblée pourrait être installée au plus tard le 31 mars 2014.

Le projet de loi de la collectivité unique de Martinique et de la Guyane, qui devrait arriver en discussion au Parlement à la mi-mai, pourrait être par ailleurs largement amendé. Ce qui retardera de fait son application. Une réalité qui sonne comme un désaveu pour le Chef de l'Etat et Marie-Luce Penchard qui avaient maintes fois annoncé l'exécution la plus brève de ce nouveau statut voulu par les populations consultées. 
Ludovic Grondin
Lu 3071 fois



1.Posté par noe974 le 07/04/2011 20:03

Qu'on leur donne leur indépendance ! c'est ce qu'ils semblent vouloir !

2.Posté par P Collet le 07/04/2011 20:17

Il y avait eu 68% d'abstention à ce referendum et 70% de oui

cad seulement 22% des électeurs favorables à cette collectivité unique.
Construire un projet sur un aussi faible consensus c'est aller au devant d'un désastre.
Mais ça on sait très bien faire.

3.Posté par Hoareau jean-Luc le 07/04/2011 22:01

Les vieux fantasmes ont du bon (cf noe974): une assemblée unique, c'est une simplification administrative, là où certains voient l'indépendance.
Ceci dit, certains ont bien réussi à nous faire croire qu'une Région et deux département, c''est aussi l'indépendance.
Tant que les gens réfléchiront avec leurs tripes, on n'avancera pas.

4.Posté par YANNICE JULIE le 08/04/2011 09:57

Post 2

70% des votant ayant voter oui ne reprensentent pas 22%

100%-68%=22%
(22*70)/100=15,4%

soit seulement 15,4% de la population TOTALE ayant voté OUI au referendum
Vive les math et l'école

5.Posté par bouboul974 le 08/04/2011 13:22

et dire que cela arrive 30 ans après les ultras libéraux on tout fait pour retardé ce processus et il faudra attendre 30 ans avant de faire un deuxième département à la Réunion

6.Posté par Martine le 08/04/2011 13:45

La Martinique est parait-il menacée d'un génocide par substitution.
http://www.dailymotion.com/video/x305gn__news

7.Posté par jelise le 09/04/2011 16:40

post 4: @YANNICE JULIE

100% - 68% = 32% !!!
et 32% x 70% = 22,4% !!!

De plus, (22*70)/100 = 15,4 et non 15,4%...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 9 Novembre 2016 - 16:57 Guyane : Un cadre du parti Walwari tué par balle