Outremer

Martinique et Guyane : le référendum le 17 janvier et l’assemblée unique le 24 janvier

Jeudi 8 Octobre 2009 - 06:35

Les Martiniquais et les Guyanais décideront le 17 janvier 2010 s'ils quittent le cadre de l’article 73 de la Constitution, pour entrer dans celui de l’article 74. Si une majorité d’entre eux vote pour l’évolution institutionnelle de leur île, le 24 janvier, ils seront ensuite interrogés sur le principe de l’assemblée unique.


Martinique et Guyane : le référendum le 17 janvier et l’assemblée unique le 24 janvier
“Dans les départements et les régions d'outre-mer, les lois et règlements sont applicables de plein droit. Ils peuvent faire l'objet d'adaptations tenant aux caractéristiques et contraintes particulières de ces collectivités…”. C’est cet article 73 de la Constitution qui définit le cadre juridique dans lequel sont régis les quatre départements d’outre-mer.

Hier à l’Elysée, Nicolas Sarkozy, président de la République a proposé aux présidents des Conseils généraux et régionaux de la Martinique et de la Guyane, de consulter la population de leur île, pour savoir si elle souhaite quitter le cadre de l’article 73 pour celui de l’article 74.

Les Martiniquais et les Guyanais feront le choix du passage de l’article 73 à l’article 74, lors d’un référendum programmé le 17 janvier 2010.

Que dit en substance cet article 74 ? “Les collectivités d'outre-mer régies par le présent article ont un statut qui tient compte des intérêts propres de chacune d'elles au sein de la République…”

L’article 74 permet la mise en place d’un statut particulier avec plus d’autonomie “mais toujours sous la tutelle de l’Etat”, dans les départements et territoires d’outre-mer. “Il ne s’agit nullement d’indépendance”, a rappelé Nicolas Sarkozy à ses interlocuteurs, hier à l’Elysée.

L’objectif principal de cette évolution institutionnelle, en Martinique et en Guyane, c’est la fusion du Conseil général et du Conseil régional en une assemblée unique. Ce projet ne pourra être proposé, à la seule condition que la population vote le passage de l’article 73 à l’article 74, lors de la consultation populaire du 17 janvier prochain.

Si en Martinique et en Guyane, une majorité des électeurs approuve la modification de statut de leur département, le principe de la mise en place d’une assemblée unique dans ces deux îles sera soumis au verdict de leurs habitants, la semaine suivante. Sa création sera proposée également par référendum le 24 janvier 2010.

Les futurs élus “territoriaux” de cette première assemblée unique, si elle se met en place en Martinique et en Guyane, seront élus lors des élections régionales de 2010.

En ce qui concerne les deux autres Dom, au mois de juin la Guadeloupe a demandé un temps de réflexion, “un moratoire” de dix-huit mois au président de la République. Quant à La Réunion, Paul Vergès sait qu’une majorité de la population ne veut pas pour l’heure de l’assemblée unique, tant que cette évolution institutionnelle ne se situe pas le droit commun.

Malheureusement pour lui et ceux qui soutiennent ce projet, en métropole, les ambitions nées du rapport Balladur, sont en attente. Fragilisé par une situation sociale, économique et politique difficile, Nicolas Sarkozy préfère ne pas mécontenter une grande partie de son camp, dans la perspective des élections présidentielles de 2012. Ce sera sans doute après, comme prévu initialement.
Jismy Ramoudou
Lu 2368 fois



1.Posté par MARONAZ le 08/10/2009 08:30

"Paul Vergès sait qu’une majorité de la population ne veut pas pour l’heure de l’assemblée unique"a bon??? anou si nou giny voté té , lés anou décidé té!!!!!

2.Posté par Didams le 08/10/2009 11:21

L'amendement Virapoullé, contenu dans l'article 73 de la Constitution, ne suffit t'il pas à éviter le passage à l'assemblée unique à la Réunion?

3.Posté par Bravo le 08/10/2009 17:08



Bravo sarko , divisez pour mieux régner: Voici la liste des 20 nouvelles taxes créées par Nicolas Sarkozy depuis son accession à l'Elysée en 2007. Ou sont donc passées toutes les promesses de sa campagne électorale ?


- Taxe pour le RSA (entre 1 et 2 milliards)

- Taxe sur les assurances et les mutuelles (1 milliard)

- Taxe sur l'intéressement et la participation (400 millions)

- Taxe sur les stock-options (250 millions)

- Franchises médicales (850 millions)

- Hausse des cotisations retraite (150 millions)

- Taxe sur la publicité des chaînes privées (incalculable)

- Taxe sur les compagnies pétrolières (150 millions)

- Taxe pour financer la prime à la cuve (100 millions)

- Taxe sur les ordinateurs (50 millions)

- Taxe pour copie privée des disques durs externes et clés USB (167 millions)

- Taxe sur le poisson (80 millions)

- Taxe sur les huiles moteurs (44 € par tonne de lubrifiant)

- Taxe sur les imprimés publicitaires (incalculable)

- Hausse de la redevance télévision (20 millions)

- Contribution exceptionnelle (exceptionnellement reconduite chaque année depuis... 1991) sur les ventes en gros de produits pharmaceutiques (50 millions)

- Taxe sur la téléphonie et internet (80 millions minimum)

- Taxe sur les grosses cylindrées (malus auto annualisé : 160 € par an par auto)

- Chèque transport (pas de plan de financement pour l'instant) source: http://da59-flandre-littoral.over-blog.org

- Taxe carbone (5 milliards)

- Taxe de contribution régionale pour les entreprise ( pour compenser la taxe professionelle ! ) ( 8 milliards)

etc ...




4.Posté par Eric E.G. NOGARD le 10/11/2009 13:50

Eric E.G. NOGARD
Courriel : eric.nogard@orange.fr

NewsLetter 2009/145

Fort-de-France, le 07 Novembre 2009

Politique de la Main Tenue, Ou, Sommes-nous en Classe Maternelle.
===

Nous ne savons pas quelle saveur doit avoir l’Article 74 pour
Les Indépendantistes Martiniquais.
Nous pouvons dire cependant que le 74 ne nous conviendrait pas
Si nous revendiquions l’Indépendance.
Que peut valoir l’Indépendance pour qui n’a ni les mains libres,
ni le cerveau libre de faire ou de ne pas faire.
L’Indépendance est illusoire et redoutable quand elle est sous entraves.
L’Indépendance est la pire des situations quand elle est tenue en laisse.
On est Indépendant ou on ne l’est pas, la demi-mesure n’est pas l’Indépendance.
L’Article 74, s’il est bon pour les uns, nous semble redoutable.

Nous ne voyons pas quels Français nous sommes, si nous sommes des Français
Assez particuliers pour relever d’un Ministère dont les autres Départements
De l’Hexagone font tout simplement l’Economie :
Ce qui ne veut pas dire qu’ils soient des clones ni qu’ils veuillent l’être.
Un Alsacien n’est pas un Provençal, un Breton n’est pas un Basque.
Ils ne prétendent pas se ressembler, ils ne cherchent pas à se ressembler.
En revanche, qu’adviendrait-il si on leur proposait une mouture soixante-treiziste.
C’est tout simplement dans cet esprit que cet Article nous déçoit à ce point.
Que des braves et des sages proclament NON par-ci et NON par là, ça sent du Jean Le-Bon.
Le tout est de dire OUI une fois pour toutes, mais OUI à quoi et OUI comment ?

La Cassure est faite, irréversible, pourquoi ne pas en tirer les conséquences.
La peur n’a jamais sauvé personne, même pas la peur qui tient le plus au ventre.
Une chose peut être bien dite, mais ce qu’elle vaut est pour nous ce qui compte.
La Martinique est peuplée d’Indépendantistes et de Légitimistes.
Ni les uns, ni les autres n’ont la moindre chance de succès dans la pêche en eau trouble.
Rien de plus trompeur à nos yeux, rien de plus faux que les 73 et 74.
Être dans le 73, c’est être des Français à qui on tient la main, comme en classe maternelle.
Être dans le 74, c’est être un Indépendantiste avec un fil à la patte, ce qui ne vaut pas mieux.
Un Français de l’Hexagone n’obéit qu’au Droit Commun, ce cas est clair, ce cas est net.
Un Indépendantiste ne s’accommode d’aucune entrave, ce cas est clair, ce cas est net.

Dès lors, est-il question de peur, est-il question de ventre, ou question de nombril.
Nous prétendons que le Flou a trop longtemps duré et nous a trop coûté.
L’Astronaute a besoin du cordon qui le relie au vaisseau spatial,
En revanche, le nouveau né a besoin pour vivre de couper le cordon ombilical.
Où est la peur dans tout cela ? Que vient y chercher le ventre en tout cas.
Deux positions nous semblent Propres et Nobles, le reste est du Fatras.
Ou on est Français, dès lors quel est ce nouveau Ministère et pour quoi faire.
Ou on ne l’est pas et dès lors, un PASSEPORT FRANÇAIS JUSTE POUR JOUER AU FRANÇAIS ?
Une Cassure est une Cassure, elle doit être franche comme celle du Cristal.
Un amalgame c’est autre chose, un autre chose qui ne peut rien produire de bon.

Eric E.G. NOGARD


Liens Suggérés :
• http://www.lescrutateur.com/
• (http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/reflexions)
• http://tatun.unblog.fr/
• http://indiscretions.over-blog.fr/

5.Posté par Eric E.G. NOGARD le 10/11/2009 15:28

Eric E.G. NOGARD
Courriel : eric.nogard@orange.fr

NewsLetter 2009/146

Fort-de-France, le 08 Novembre 2009

Soyons Honnêtes, Lucides, Objectifs.
Ou,
Gardons-nous des Lieux Communs.
===

Une pierre est tombée dans notre jardin par le biais du Commentaire,
En date du 08 Novembre 2009 de Monsieur « Rodrigue » ?... Sur le Blog « Evolution Martinique ».
Bien évidemment, il est de notre devoir, et c’est même une obligation
Pour nous de la relever avec toute la Loyauté que nous devons à Monsieur « Rodrigue » ?...
Comme à tous nos interlocuteurs.

Cette pierre (au demeurant parfaitement recevable) fait suite à
Notre article du 07 Novembre 2009 intitulé « Politique de la Main Tenue ».
Dans cet article, nous avons estimé que deux voies également respectables devaient s’offrir à nos suffrages :
• Le Légitimisme à propos duquel nous espérons nous faire comprendre ;
• L’Indépendance que de nombreux Martiniquais revendiquent avec Foi.

Une pierre qui consiste en ces Commentaires qu’il est bon de rappeler :
 N’avancez pas masqué, ayez le courage de réclamer un Référendum.
 Être dans la République et vouloir décider en son nom.
 La Corse, la Bretagne et le Pays Basque se sentent-ils infantilisés.
 Qu’est-ce qu’être Indépendant au XXIème Siècle.

Monsieur « Rodrigue » ?… nous permettra d’évacuer le débat relatif à l’Indépendance avant de faire état des propos qui nous concernent plus particulièrement.

• Qu’est-ce qu’être Indépendant au XXIème Siècle.

- C’est, croyons-nous, prendre ses distances physiques, matérielles et morales vis-à-vis de qui on ne se sent aucune affinité.
Ce Droit est reconnu tant à l’individu qu’à tout Peuple ou Population par la Chartre Universelle des Droits de l’Homme et des Communautés.
Il est bien vrai que le Français de Martinique, de l’Hexagone ou d’ailleurs ne regarde pas tous les Martiniquais du même œil et l’inverse ne l’est pas moins.
Le moins qu’on puisse faire, quand on prétend avoir tout tenté pour y remédier est d’en tirer les conséquences.
Un corollaire à tout hasard : celui qui s’en va n’a que faire des conseils, mises en garde et quoi que ce soit de qui que ce soit, à part ces mots peut-être :
« Dieu vous garde et vous guide ».

• N’avancez pas masqué, ayez le courage de réclamer un Référendum.

- Notre réponse à ce commentaire a fait l’objet de plus de 150 de nos Articles diffusés à plus de 50.000 exemplaires de part le Monde depuis Février 2009.
A titre subsidiaire, « Rodrigue » ?…, qu’est-ce au juste. Une Burka ou un Visage à Découvert.

• Être dans la République et vouloir décider en son nom.

- Ce reproche ne saurait nous être fait. Ou alors, qu’on tâche de le fonder.

• La Corse, la Bretagne, le Pays Basque se sentent-ils infantilisés.

- Il n’est, pour s’en assurer, que de leur suggérer le passage par la rue Oudinot.
Si quoi que ce soit nous distingue des Français de l’Hexagone, qu’on le dise.
Si l’électronique nous rend plus éloignés de Bordeaux qu’Ajaccio, Rennes ou Saint-Jean-de-Luz.
Si l’avion nous tient plus éloignés de Paris que le Marseillais d’il y a cinquante ans…
Si nous sommes comparables aux Mélanésiens, aux Micronésiens, aux Polynésiens…
Si un Préfet Moderne ne peut tenir lieu du Ministère auquel on nous astreint.
Si le Martiniquais, quoi qu’en ait dit Monsieur Nicolas SARKOZY ne participe pas comme tout autre Français d’ici ou d’ailleurs, au quotidien et à tous les niveaux, à la Vie et à l’Existence de la France, au point qu’il faille passer par la rue Oudinot.

Alors, nous poserons la question de savoir si le port du Passeport Français ne serait pas une habilitation pour nous à JOUER au PETIT FRANÇAIS comme nous l’avons fait enfant au Petit Soldat de Plomb.

SOUS TOUTES RESERVES.

Eric E.G. NOGARD


Liens Suggérés :
• http://www.lescrutateur.com/
• (http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/reflexions)
• http://tatun.unblog.fr/
• http://indiscretions.over-blog.fr/

6.Posté par Eric E.G. NOGARD le 19/11/2009 13:12

Eric E.G. NOGARD
Courriel : eric.nogard@orange.fr

NewsLetter 2009/148

Fort-de-France, le 19 Novembre 2009

Délit de Constatation ou Délit d’Incitation, C’est là toute la Question.
===

Nos deux derniers Articles ont été censurés pour délit d’Incitation à la Haine Raciale, un Délit étant un Acte Illicite Puni (en tout cas Punissable) par la Loi.
Il s’agit de nos Articles :
- Politique de la Main Tenue ; et, - Gardons nous des Lieux Communs.
Deux Articles tendant à faire du Légitimisme et de l’Indépendantisme deux options d’un égal Bien-Fondé.

Dans notre raisonnement, nous avons argué de ce qui suit, pour l’avoir constaté.

• La Martinique est trop Française pour se voir reléguer dans l’Ultra-Marin.
Elle est trop Française pour s’accommoder de la « Porte Oudinot » ouverte sur « l’Extérieur ».

• Tous les Martiniquais ne sont pas vus du même œil par les Français.
Se sentant plus rejetés que les Bohémiens, ils voudraient se retirer de la Communauté Française.

En toute conscience, est-il besoin d’une longue Polémique pour Convenir :

• Que le Martiniquais s’est de tout temps confondu au Français en ce qui regarde la France.
Que la « Porte Oudinot » est pour lui telle la Porte de l’Humiliation.

• Que bien des Martiniquais, en revanche, ne se sentent pas admis et ne sont pas admis.
Dès lors, n’est-il pas naturel que sous tous les prétextes et de mille façon ils veuillent se démarquer.

Quelle est belle cette rhétorique qui vous persuade « Que vous êtes Français ».
Quelle est aveugle de ne pas voir l’incohérence que constitue cette « Porte Oudinot ».
Quelle est belle cette dialectique qui vous convainc de votre Légitimité Française.
Quelle est aveugle de ne pas voir tant de rebuffades, tant de turpitudes au cœur de la question.
Belle, Aveugle ou Hypocrite, Incitation à la Haine ou Constat au quotidien…

En tout état de cause, jamais nous n’avons eu la moindre velléité d’inciter à la haine raciale.
Dénoncer les symptômes d’un mal, est-ce l’inoculer ou vouloir le neutraliser.
Notre message est clair, il recommande le maintien dans le Droit Commun.
Et, à partir de là, deux Concepts nous semblent de la dernière absurdité :
 L’Autonomie qui ne conduit qu’à perdre du temps et donc de l’argent ;
 L’Indépendance assortie de Pension Alimentaire, ce qui pour nous est un Comble.

Nous voulons être de vrais Français, ce qui exclut la « Porte Oudinot ».
Nous n’avons que faire de l’entrave pernicieuse qu’est l’Autonomie.
Nous n’avons que faire des illusions, fantasmes et mirages du 74.
Plutôt que la Main Tenue par le 73 et le Crin à la Patte par le 74.
A défaut d’être Français, soyons Indépendants sans Pension Alimentaire.

Sur le Fondement du Droit Commun et Sous Toutes Réserves.

Eric E.G. NOGARD


Liens Suggérés :
• http://www.lescrutateur.com/
• (http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/reflexions)
• http://tatun.unblog.fr/
• http://indiscretions.over-blog.fr/

7.Posté par millour le 18/01/2010 20:23

Coucou c'est cloé j'aime beaucoup votre site internet :) je suis heureux de l'avoir trouver c'etait mon kiffff !!!!!!!! Je t'aime nicolas !!!!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter