MENU ZINFOS
International

Marc Dutroux demande sa remise en liberté


Par S.I - Publié le Lundi 4 Février 2013 à 15:01 | Lu 1180 fois

Photo : Capture d'écran BFMTV
Photo : Capture d'écran BFMTV
Condamné à perpétuité en 2004, l'ex-ennemi public numéro 1 belge, Marc Dutroux, a demandé sa remise en liberté. Le parquet de Bruxelles examine aujourd'hui la demande du détenu, qui a peu de chances d'être placé sous bracelet électronique.

Le pédophile meurtrier a été condamné pour enlèvements, séquestrations, viols avec torture de six fillettes et adolescentes belges ainsi que l’assassinat de quatre d'entre elles, entre 1995 et 1996.

Selon la loi, Marc Dutroux est théoriquement libérable six mois avant d'avoir effectué le tiers de sa peine, soit en avril 2013. Il a été condamné en juin 1994 à la perpétuité assortie d'une mise à disposition du gouvernement pendant 10 ans.  

Pour les médias belges, cette demande a toutefois très peu de chances d'aboutir, car le gouvernement belge a le droit de s'opposer à sa remise en liberté pendant dix ans.

De plus, la contestation populaire est très violente envers le pédophile. Trois victimes du pédophile ont notamment porté plainte devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) à Strasbourg pour protester contre la procédure belge de libération conditionnelle.

Elles veulent faire condamner l'Etat belge afin que les victimes soient réellement consultées lorsqu'un condamné réclame sa remise en liberté.

Pour rappel, en août 2012, Michelle Martin, l'ex-femme et complice de Marc Dutroux, avait obtenu sa libération conditionnelle, après 16 années de prison sur les 30 prononcées, provoquant une vive émotion populaire. L'Etat avait annoncé après cette libération un durcissement des libérations conditionnelles pour les crimes les plus graves.

La décision du tribunal de l'application des peines sera mise en délibéré et devrait être connue d'ici 8 à 10 jours.




1.Posté par Logique le 04/02/2013 14:36

A mon avis, son espérance de vie en dehors des murs de la prison est inférieure à celle d'un papillon de nuit.


2.Posté par Caramel le 04/02/2013 14:47

On reve là !! quelle indécence !! à quoi s'attendre d'autre avec un tel nuisible pourri ?

3.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 04/02/2013 15:15

Ce serait une folie bien trop grave... Que ce type puisse sortir après ce qu'il a fait est inconcevable.

4.Posté par Mafia blues le 04/02/2013 15:20

Autant d'années en cabane sans faire une chute fatale dans les escaliers ? Les traditions se perdent !

5.Posté par gros kafrine le 04/02/2013 17:49

je me souviens de l affaire de julie et mélissa a l époque j avais 4ans de plus que ses enfants j éspère que se monstre croupira tout sa vie en prison pour tout les enfants qu il a tuer se salaud comme le dis poste 1 en dehors de la prison il ne vivra pas longtemps, c est la vindicte populaire qui s en chargera

6.Posté par Peine de mort le 04/02/2013 19:22

Tuer ce monstre inhumain de façon lente serait une bonne chose.
On devrait se cotiser pour lui foutre un contrat sur la gueule lui et sa femme

7.Posté par Tit''maman le 04/02/2013 22:58

Non, NON, NON...
Il faut qu'il reste en prison, les monstres comme lui ne devrait pas exister...
Il doit rester dedans, il recommencera si il sort!!!
C'est un detracqué dangereux ce mec, c'est un monstre!!!!!!!!!
DUTROUX=PRISON A VIE

8.Posté par Salva le 05/02/2013 05:46

Pourquoi on utiliserai pas des animaux pour faire des expérience ! Au lieu dans faire sur des pauvres chiens et singes innocent?!!!

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes