Politique

Manuel Valls ne soutient ni Hamon ni Macron

Mercredi 15 Mars 2017 - 16:36

Manuel Valls fait marche arrière. Finalement il ne soutient pas le candidat vainqueur de la primaire de la gauche. "Je ne peux pas me retrouver dans ce que je considère comme une dérive".

Hier soir, dans la salle Colbert de l’Assemblée nationale, l’ancien Premier ministre a annoncé qu’il ne parrainerait pas Benoit Hamon mais que pour autant, il n’apportait pas son soutien à Emmanuel Macron. "Je ne parrainerai personne et je n’ai aucune leçon de responsabilité ou de loyauté à recevoir", a-t-il déclaré devant une centaine de parlementaires. 

Les désaccords sont profonds. "Hamon veut créer un Podemos", a-t-il expliqué. Ni Hamon, ni Macron, Manuel Valls a indiqué que juste avant le premier tour il fera connaître sa position, indique la presse nationale.  

De son côté Benoit Hamon qui dispose déjà des 500 signatures pour se présenter, a indiqué dans le JT de TF1 être "surpris" de cette décision. "En démocratie, le respect de la parole donnée, c’est important".

Lu 794 fois



1.Posté par GIRONDIN le 15/03/2017 19:00

"En démocratie, le respect de la parole donnée, c’est important".

Un retour à l'envoyeur !

2.Posté par Pamphlétaire le 15/03/2017 19:54

Il suffit d'un décret présidentiel pour faire un premier ministre mais on ne fera jamais un honnête homme avec un décret fut-il présidentiel.

3.Posté par Vache à Lait le 15/03/2017 21:02

Retour de Baton pour le Frondeur Hamon qui en son temps de ministre a bien mis des batons dans les roues de Valls.
Et les programmes, personne n'en parle? Il vaut mieux parler des affaires cela fera passer les pilules en parlant de tout sauf de ce qui nous interresse

4.Posté par Zozimé le 15/03/2017 22:28

Et pourtant il s'était engagé à soutenir le vainqueur de la primaire PS....Où est la parole donnée? Quel clown!

5.Posté par LASTIC le 15/03/2017 22:37

Eh vlan! zot la pa !voulu moins et ben demerde a zote zot minme mi veu pa aller à la pêche aux crabes moin comme on di "en sorte à zote"

6.Posté par Dazibao le 16/03/2017 01:20

Son soutien va au Barça........

7.Posté par Dazibao le 16/03/2017 01:27

HAMON dans son rôle de frondeur était dans le droit fil de son rôle de représentant du peuple et non pas de représentant godillot du gouvernement. Il n'a signé aucune charte de soutien inconditionnel au gouvernement socialiste, à l'instar de tous les autres députés mais la plupart de ceux-ci ne votent plus pour défendre le peuple mais pour défendre les intérêts du gouvernement dont celui de VALLS "monsieur 49.3".

A contrario, le VALLS a signé la charte d'éthique des candidats à la primaire du PS dans lequel il s'est engagé à soutenir le gagnant des primaires. Il a signé en pensant être vainqueur (après avoir contraint Hollande à se retirer) mais le sort en a décidé autrement. Depuis, il a la haine.

Valls ne vaut pas mieux que Fillon en termes de respect de la parole donnée.

8.Posté par polo974 le 16/03/2017 08:05

Vu le niveau, après maternelle sup, ils ont sûrement tous fait science popo....

9.Posté par Pur Jet le 16/03/2017 08:51

Post 4 : Faut avoir à l'esprit que Hamon était un FRONDEUR, et qui plus est INSTIGATEUR, c'est un peu normal que tout le monde lui tourne le dos, y compris Valls.

10.Posté par Simandèf le 16/03/2017 09:43

Quand il s'agit de se rassembler autour d'un autre il n'y a plus personne. Tous les mêmes, il faudra avouer un jour que les primaires droite gauche ça ne sert à rien en France.

11.Posté par vanille le 16/03/2017 10:44

Non post 9 ce n'est pas normal. Valls a signé un engagement de soutien au vainqueur des primaires, mais le matador est trop fier pour accepter la défaite.

12.Posté par Dazibao le 16/03/2017 11:45

Alain JUPPE battu aux primaires de la droite, contrairement à VALLS, a plus de grandeur d'esprit. Pas rancunier, il a apporté son soutien et son parrainage à François FILLON.


Le 'tit VALLS qui était un frondeur face à la démocratie (6 recours au 49.3), a tout manigancé pour bloquer Hollande et l'empêcher de se représenter, espérait récupérer le PS et en devenir le chef incontesté mais battu aux primaires, il en a gardé de la haine.....


13.Posté par tonton le 16/03/2017 15:04

le fameux: ni ... ni

Pourquoi il fait de la politique alors, s'il n'a pas d'opinion?

Des millions de français se content de voter Blanc - tout comme Monsieur Valls - sans vouloir s'improviser en Président ou Premier Ministre.

Un peu de courage Monsieur Valls: admettez que vous allez voter Marine Nationale.

14.Posté par A mon avis le 16/03/2017 16:29

La guerre des égo à gauche !
Valls contribue à la démolition de la gauche !

Montebourg demande à Mélenchon de se retirer au profit de Hamon en avance dans les sondages !
C'est en effet la seule chance de victoire de la gauche !

15.Posté par A mon avis le 16/03/2017 16:32

@ 2.Posté par Pamphlétaire : vous voulez parler de Fillon ? (Mais vous vous êtes trompé d'article !)

16.Posté par Nolan le 16/03/2017 17:13

Le plus grand homme de 2017 : Nolan Lapie.
Je voterai pour Nolan en 2017.

Je suis Nolan.
Nolan Président.

17.Posté par vincent le 18/03/2017 12:42

Qu’est-ce que Macron ? Un vendeur de vent, héritier de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. Macron est la synthèse de ces deux faux bons samaritains obnubilés par l'ambition égocentrique de laisser leur nom dans l'histoire de France dans la rubrique présidence de la République.

Le programme de Macron c'est du flou pour flouer les trop nombreux naïfs électeurs qui croient à ses belles paroles. Lorsqu'il y a du flou dit l'adage, c'est qu'il y a un loup. Quel loup ? Un loup de la finance représentant de celle-ci et bras droit de François Hollande pendant son lamentable quinquennat. Rappelons que pour accéder au fauteuil de président de la République, François Hollande s’était, pendant la campagne électorale de 2012, autoproclamé ennemi de la finance.

Aujourd’hui, la France est en train de se mettre un pistolet sur la tempe car Macron, ancien banquier et dauphin caché de François Hollande, s’apprête à prendre la suite de ce dernier. C’est du moins ce que les sondages laissent entrevoir pour le moment et la propagande de médias en faveur de ce Macron ne risque pas d’inverser la tendance. D'autre part, pour la protection animale (où les attentes sont immenses), on a du souci à se faire avec Macron car il penche contre les animaux.

18.Posté par fernand le 18/03/2017 12:43

Hamon veut légaliser l’usage du cannabis et devinez qui lui apporte son soutien pour l’élection à la présidence ? Madame la ministre de l’Education nationale ! Elle s’est affichée à ses côtés dans un meeting de campagne électorale à Nice le 15 mars dernier alors que sa fonction, qui exige de la sagesse et la diffusion de slogans éducatifs, devrait le lui interdire. Cette image choquante véhicule un message pernicieux en direction de milliers d’adolescents sur le point de se faire happer par le cannabis. Cette association d’une ministre de l’Education nationale avec Hamon, le promoteur du cannabis légalisé, est un argument clé en main gracieusement offert aux dealers pour ferrer des adolescents en difficultés de résistance face à ce poison pour les neurones. Rappelons que ces deniers sont utiles pour réussir à l’école afin d’éviter une vie d’assistanat (coûteuse pour le contribuable) et de frustration conduisant à la délinquance, voire même aux émeutes.

19.Posté par ernest le 18/03/2017 18:11

Hamon qui défend le revenu universel, ce n'est pas une bonne chose de donner de l'argent à des jeunes adultes en bonne santé, sans travail en retour, car l'oisiveté est la mère de tous les vices et puis avec la dette à rembourser, la France en aura t-elle les moyens. Par ailleurs, pour la protection animale, où les attentes sont immenses, Hamon n'est pas le candidat idéal car il penche contre les animaux, ce qui est fort regrettable d'autant plus qu'on est encore sous le choc des révélations de l'association L214 qui dénonce les abattages atroces des vaches gestantes dans un abattoir de LIMOGES et le calvaire des cochons à l'abattoir de HOUDAN (Yvelines), un enfer pour ces pauvres bêtes.

20.Posté par lison le 20/03/2017 15:47

Qu’est-ce que Macron ? Un vendeur de vent, héritier de François Hollande et de Nicolas Sarkozy. Macron est la synthèse de ces deux faux bons samaritains obnubilés par l'ambition égocentrique de laisser leur nom dans l'histoire de France dans la rubrique présidence de la République.

Le programme de Macron c'est du flou pour flouer les trop nombreux naïfs électeurs qui croient à ses belles paroles. Lorsqu'il y a du flou dit l'adage, c'est qu'il y a un loup. Quel loup ? Un loup de la finance représentant de celle-ci et bras droit de François Hollande pendant son lamentable quinquennat. Rappelons que pour accéder au fauteuil de président de la République, François Hollande s’était, pendant la campagne électorale de 2012, autoproclamé ennemi de la finance.

Aujourd’hui, la France est en train de se mettre un pistolet sur la tempe car Macron, ancien banquier et dauphin caché de François Hollande, s’apprête à prendre la suite de ce dernier. C’est du moins ce que les sondages laissent entrevoir pour le moment et la propagande de médias en faveur de ce Macron ne risque pas d’inverser la tendance. D'autre part, pour la protection animale (où les attentes sont immenses), on a du souci à se faire avec Macron car il penche contre les animaux.

Nous ne sommes pas sortis de l’auberge !


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >