International

Manuel Valls en Chine pour "réequilibrer" les échanges commerciaux franco-chinois

Jeudi 29 Janvier 2015 - 11:03

Manuel Valls fait les yeux doux à la Chine. Le Premier ministre a atterri ce jeudi à Tianjin pour une visite officielle de trois jours dans le pays. Le but : "rééquilibrer" les échanges commerciaux franco-chinois. C'est ce qu'a annoncé Manuel Valls à son arrivée en appelant à davantage de "réciprocité".

Cette visite de Manuel Valls intervient au moment où les échanges économiques entre les deux pays sont insuffisants alors que la part de marché de la France en Chine n’a atteint que 1,18 % en 2013 contre près de 4,8 % pour l’Allemagne. Par ailleurs, les exportations de la Chine vers la France sont 2,5 fois plus élevées que celles de la France vers la Chine.

Le chef du gouvernement a commencé son escapade chinoise, en compagnie d'une cinquantaine de patrons, dont de nombreux capitaines d'industries du CAC 40, par la visite de la grande usine Airbus ouverte il y a dix ans dans la quatrième ville du pays, située à une centaine de kilomètres à l'est de Pékin.

Cette usine d'assemblage d'A320 "illustre parfaitement le dynamisme de notre relation", selon Manuel Valls. Et il ne se trompe pas : près d'un quart des avions vendus par Airbus vont en effet vers le marché chinois.

La France, qui "accueille tous les investisseurs, chinois en tête", est "déterminée à renforcer ce partenariat de long terme", a ajouté le Premier ministre.

Ce dernier se rendra également au centre de recherche et développement de Michelin à Shanghaï, avant une escale à Pékin pour signer plusieurs accords commerciaux ou, tout du moins, des "lettres d’intention" dans les domaines des transports, de la santé ou de l’aéronautique.
SI
Lu 628 fois



1.Posté par David Asmodee le 29/01/2015 12:44

A pied par la Chine ? C'est dans ses cordes.

2.Posté par francette le 29/01/2015 13:36

Rééquilibrer, c'est vendre nos aéroports, nos châteaux, notre savoir faire à la Chine.

3.Posté par le Bouffon déséquilibré le 29/01/2015 15:29

Il faudrait peut-être qu'il commence par se rééquilibrer lui même avant de nous sortir ce baratin de naze !

4.Posté par Boomerang le 29/01/2015 17:02

des "lettres d’intention"....L'enfer en est pavé.....

C'est à l'exemple de SARKOZY, il en avait signé pour 14 milliards des lettres d'intention avec Kadhafi, qui malin s'est fait recevoir en France en narguant la France, pour ensuite annuler ses intentions, d'où la colère de Sarkozy qui est ensuite entré en guerre.

J'espère que Valls ne va pas entrer en guerre contre la Chine si celle-ci ne donne pas suite à ses intentions.

5.Posté par noe le 29/01/2015 17:21

Va-t-on lui donner des ragoûts de chat pour son libido et mieux enrichir son cerveau pour avoir d'autres idées pour développer la France ?

6.Posté par KLD le 29/01/2015 18:26

unp'tit mot sur les parapluies jaunes de hong kong ( pour ceux qui n'ont pas suivie , c'est le symbole des démocrates hong kongais !)où toujours l'hypocrisie internationale pour protéger le systéme éconoimique ?

7.Posté par Fabiho le 29/01/2015 20:52

Il ne doute de rien Manouel. Il finira en shop-sui..!

8.Posté par EKOLO le 29/01/2015 22:36

Ca part peut-être d'une bonne intention, mais c'est quand même bien inutile et stupide, tout ça en fin de compte.
On fait des accords, mais chacun cherche son intérêt, quitte à baiser l'autre. C'est comme dans l'UE.

Tout aurait été bien plus simple si on s'était contenté de :
- analyser le marché mondial (offres et demandes de chaque pays)
- échanger avec les pays qui ont ce qu'on n'a pas (ressources naturelles principalement)
- tout produire chez nous, avec nos propres investissements (l'Etat dans mes souhaits, les libéralistes préfèreront les entreprises privées)

On n'est peut-être pas tous économistes, mais il y a le bon sens aussi.

Pareil pour le principe de l'UE : ça n'aurait pu être vivable que si tous les pays membres avaient eu une économie socialiste (production et transformation entièrement gérée et financée par l'Etat).
Au lieu de ça, on a des économies libérales, et les accords de l'UE imposent des restrictions aux producteurs libéraux (agriculteurs et pêcheurs par exemple). Obligé que ces derniers rejettent l'UE ...

9.Posté par le taz le 30/01/2015 07:43

valls en chine pour vendre.... le compte de pénibilité personnalisé...

encore un grand acquis social, qui va à l'encontre de la croissance, puisque tous ces abrutis se demandent encore pourquoi la croissance ne décolle pas.....

c'est sur que la hausse de ces charges va encore permettre de ré-équilibrer les échanges commerciaux....
achetez français, ça coute 30% plus cher que le reste de la terre.....

y doutent de rien ????
et les naifs bobo bien pensant dans la même charrette...

10.Posté par Le Corbeau le 30/01/2015 15:09

ATTENTION ! DANGER

Il semble qu'avec la politique actuelle, on a toutes les chances de voir le chômage augmenter de plus en plus chaque mois.
En effet, on n'arrête pas de maintenir des charges sociales élevées, taxes, surtaxes, écotaxes et autres pénalités sur le travail effectué.
Le produit fini, grévé de toutes ces taxes devient invendable d'où la concurrence des produits importés bien moins chers et fermeture des usines.
Ajoutez à cela, l'arrivée en nombre des immigrés clandestins avec l'espace Schengen et vous verrez si c'est une chance ou une charge pour la France.
Quand on aura tari toutes les sources de financement de l'assistanat, ce sera l'explosion sociale.
Il est urgent de trouver une solution à ce problème crucial

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter