MENU ZINFOS
Culture

Manu Payet obtient un Gérard pour son rôle dans RTT


Par Benjamin Postaire - Publié le Mardi 11 Mai 2010 à 11:39 | Lu 2842 fois

Manu Payet obtient un Gérard pour son rôle dans RTT
Ce n'est pas la récompense la plus glorieuse mais, si ça peut le consoler, la liste des lauréats des Gérard est pour le moins prestigieuse. Hier soir,  Manu Payet a obtenu le Gérard de "l’acteur dont on espère qu’il n’aura jamais de premier rôle quand on voit comment il se débrouille avec les seconds" pour son rôle dans le film RTT. Un long-métrage réalisé par Frédéric Berthe avec Kad Merad et Mélanie Doutey ou Manu Payet joue le rôle d'un policier, Victok Serkine.

Les Gérard du cinéma sont une parodie de remise de prix cinématographiques qui ont eu lieu hier soir au Théâtre des Mathurins. Parmi les prix remis : le désespoir masculin et féminin, le plus mauvais film, du réalisateur qui continue à faire des films en toute impunité malgré un CV déjà passablement chargé, de l’acteur que c’est pas qu’on l’aime pas, mais on en a un peu marre de voir sa gueule partout ou encore de l’acteur qui vient manger le pain des Français.

Hier soir, pour la cinquième édition de cette "cérémonie", aucun des lauréats n'est venu chercher son prix, un parpaing doré. Voici le palmarès des Gérard 2010 :

-Gérard de l’acteur qui vient manger le pain des Français : Sergi Lopez

-Gérard du film avec des petits chiens ou des grosses chiennes: Coco avant Channel, de Anne Fontaine avec Audrey Tautou.

-Gérard de la grosse comédie qui tâche comme on en tournait du temps des Charlots avec Paul Préboist et Alice Sapritch, sauf qu’on est en 2010 : La Baltringue avec Vincent Lagaffe

- Gérard de Madame la grande actrice qui va s’encannailler dans une comédie de ploucs pour casser son image de vieille bourgeoise coincée du cul: Carole Bouquet dans Protéger et servir

-Gérard du film pas nul mais pas bien. Pas nul hein, mais pas bien. Mais pas nul pour autant. Mais pas bien non plus. Mais pas nul. Ceci dit, pas bien. Voyez ? Gainsbourg (vie héroïque) avec Eric Elmosnino.

- Gérard de l’acteur qui a un nom de maladie : Anna Mouglalis

-Gérard du film qui parle d’une meuf qui fait moyennement envie, et du coup le film, bah, c’est pareil: Mademoiselle Chambon, avec Sandrine Kiberlain

- Gérard de l’acteur que c’est pas qu’on l’aime pas, mais on en a un peu marre de voir sa gueule partout : Kad Merad.

- Gérard du titre gay : Ne te retourne pas, de Marina de Van

-Gérard d’un article vraisemblablement adapté d’un article de Marie-Claire : Une semaine sur deux, (et la moitié des vacances scolaires) avec Mathilde Seigner

-Gérard de l’acteur dont on espère qu’il n’aura jamais de premier rôle quand on voit comment il se débrouille avec les seconds : Manu Payet, dans RTT

-Gérard du réalisateur qui continue à faire des films en toute impunité malgré un CV déjà passablement chargé : Luc Besson avec Arthur et la vengeance de Maltazard

- Gérard du film que quand tu vas le voir, dans la salle t’as l’impression d’être dans un wagon du rer D, un samedi soir à Villiers le Bel. Banlieue 13 ultimatum de Patrick Alessandrin

-Gérard de l’actrice dont le mari s’est tellement couvert de ridicule que ses réseaux ne lui permettent plus le moindre rôle, pas même un tapin dans le film de Lagaf’ Arielle Dombasle dans rien.

-Gérard de l’actrice qui ne bénéficie pas définitivement pas des réseaux de son beau-frère: Valéria Bruni-Tedeschi dans Les Regrets

-Gérard du désespoir féminin : Virginie Efira dans Le Siffleur

-Gérard du désespoir masculin: Frank Dubosc dans Cinéman

-Gérard du plus mauvais film : Cinéman de Yann Moix




1.Posté par orange mekanik ta mère le 11/05/2010 12:14

Il a encore de la chance que le jury français ne soit pas composé d' abrutis genre Bayoune, maronazi ou l'ot boyer......sans ça il réalisait un super doublon avec le gérard de l'acteur de l'acteur qui vient manger le pain des français !

2.Posté par L.F. le 11/05/2010 12:46

Moi je dis qu'on devrait leur décerner le "Grand Prix des pauvres types qui ont rien d'autre à faire et qui s'emmerdent car au final t'as le droit d'aimer ou pas quelque chose car c'est ca la liberté"...

3.Posté par Polémique Victore le 11/05/2010 12:56

Ce Gérard lui va comme un gant....parce que franchement au niveau humour......c'est au raz des pâquerettes....Enfin une vrai reconnaissance pour l'enfant du péï!

4.Posté par tikafsympa le 11/05/2010 13:46

bien fait pour sa gueule! y mérit a li mem sa!!! Monsieur "Paillais"!!!

5.Posté par flashounet le 11/05/2010 14:15

Les titres sont vraiment à mourir de rire ;) Mais j'arrête de rigoler quand je sais que ces films dont personne n'a jamais entendu parler ont été réalisés pour la plupart avec de l'argent public et des subventions !

Bref avec notre argent !

Le cinéma français est une catastrophe !

La moindre série allemande est plus interessante qu'un long métrage français, avec des titres : je me réveille pour le petit dej, t'as rien à faire la y fo que je m'y mette, et Je prend la place quand ça m'arrange ! ou la voisinne aime son chien mais son chien ne lui rend pas. et comme ça il y en a des tonnes !!

Tant que les acteurs et tout ce beau monde est payer à faire de la m.... ils continuent !

Un soir ils ont repérer qu'à 20 h 30 dans tous les films francais qui passaient il y avait des "fils de".

Et RFO...Pourquoi il se mettrait au boulot ?

6.Posté par Under Ground le 12/05/2010 01:36

Manu Payet (bien prononcer "Paillais" svp), qui est à l'humour réunionnais ce que la Compagnie Créole est à la philosophie antillaise...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes