MENU ZINFOS
Océan Indien

Manifestations aux Comores... Saïd Larifou encore arrêté


Par Benjamin Postaire - Publié le Mardi 9 Février 2010 à 10:12 | Lu 1662 fois

Manifestations aux Comores... Saïd Larifou encore arrêté
L'avocat saint-pierrois d'origine comorienne, Saïd Larifou, a été arrêté puis entendu par les gendarmes de Moroni, hier soir. Le principal opposant au pouvoir en place et notamment au président Ahmed Abdallah Sambi, s'apprétait à prendre l'avion pour la Réunion lorsqu'il a été interpellé par les forces de l'ordre. Il est soupçonné d'être derrière les manifestations de professeurs qui sévissent actuellement dans la capitale.

Saïd Larifou avait déjà été arrêté le 17 novembre dernier pour avoir publiquement "injurié" le président Sambi (lire ici).




1.Posté par QBR974 le 09/02/2010 13:44

Sambi essaie de l'avoir "à l'usure".

Tiens bon, Saïd, les Comoriens ont besoin de toi! Délivre-les du joug religieux et intolérant (pléonasme?).

Tu es un avocat réputé à La Réunion et pourrais te "satisfaire" d'une vie confortable.

Bravo pour ton courage et ta détermination.

2.Posté par Kaloupilé le 09/02/2010 19:05

Pourquoi ne s'engage t-il en politique pour servir son pays la Réunion et donc la France qui l'ont formé et fait de lui ce qu'il est aujourd'hui ?

3.Posté par le destin est un cheminement individuel le 09/02/2010 21:53

Kaloupilé,
c'est une question douée d'une belle intention; mais en fait, que cache t-elle?
De là à dire, que la Réunion donc la France , a fait de lui ce qu'il est aujourd'jui; pourquoi, ne serait-ce pas AUSSI les Comores?
Pourquoi exclusivement la Réunion donc la France?
Servir en politique, c'est une vocation; et c'est le destin de tout homme politique dès leur plus jeune âge; la trajectoire dépend de son vécu; de ses recherches et des causes à défendre.
Peut-êtr, je ne sais, peut-être que les fondamentaux à défendre ou se réapproprier, les priorités et les urgences sont pour lui là-bas.
Ces choix , à un moment donné , s'imposent d'eux-mêmes, et s'imposent à tout homme ayant cette vocation qui reste sa ligne de conduite.

4.Posté par loi le 10/02/2010 00:43

La première fois qu'il a été arrêté, on en entendait parler, des collectifs de soutien se sont mis en place pour lui et tout ; quand il fut libéré et revenu à la Réunion, pas un mot pas un discours pour dire merci sauf pour dire de laisser en paix mais pas de merci ; la Réunion est trop bonne à certain niveau

5.Posté par chauve-souris le 10/02/2010 08:06

@poste 3

"......la trajectoire dépend de son vécu; de ses recherches et des causes à défendre. "

Oui, c'est vrai qu'ici, il n'y a pas grand chose à défendre !
Les 1200 ex-salariés de l'ARAST (par exemple) apprécieront !

6.Posté par Honte à vous, les jaloux ! le 10/02/2010 10:12

Encore une fois, les serpents sortent de leur cachette et n’hésitent pas à cracher leur venin ! Sachez que ce Monsieur, qui est un Grand homme est un ancien de la Ligue des Droits de l’Homme, et qu’il en sait mieux que vous. Il n’a enfreint aucune loi. La liberté de tout individu est de reconnaitre et de vivre pleinement son identité (et sa nationalité) Lui, il en a 2 ; il les entretient toutes 2 ; c’est son choix. il a de la chance. Combien d’autres que je connais qui sont dans ce cas. je l’avais lu quelque part il est un brillant avocat ; il est un bon orateur "à la belle voix" (même de cela, on lui envie) A tous ceux qui sont jaloux de cette chance qu’il a, pourquoi vouloir maquiller votre jalousie ? Vous avez l’air de vous perdre souvent dans vos pseudo-débats, sans fond... C’est honteux de votre part !


7.Posté par el pueblo le 10/02/2010 10:21

Dans larifou il y a Lari.

Effectivement, cet homme aime le pouvoir et l'argent, les différentes affaires auquels il a été mèlé à st pierre sont la pour le prouver (huissier et saisie de ses biens).

Il se sert de la réunion comme base arrière pour avoir le pouvoir aux comores. Ce pays manque de tout mais on t'il besoin de Larifou ?

Les caisses sont déjà vide ;)

8.Posté par chacun est libre d'assumer ou pas ses responsabilités le 10/02/2010 10:58

Quand il n'y a personne pour défendre une cause, vous reprochez à la population. Combien de fois, j'ai entendu : "les gens sont bêtes ! " ou bien, "eh bien, puisque tu critiques autant, lance-toi, fais de la politique, prends et assume des responsabilités !"
Et quand, il y a quelqu'un qui le fait, on LUI reproche à lui...il faut savoir !

Au fait, et vous? quand allez-vous prendre la défense des plus démunis? quand allez-vous vous lancer dans le combat politique comme cet homme?

De toute façon, comme on le dit souvent, quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, quoi "qu'on pense",il y aura toujours, des mécontents...
Mais, le chemin est là, il faut continuer à le parcourir, malgré ces mécontents.

Au contraire, cet homme démontre de la stabilité dans ses actions, depuis des années. Son action politique a commencé là-bas, sa vie de jeune homme politique a commencé là-bas. Il faudrait peut-être y voir là, un homme qui ne "mange pas à tous les rateliers" contrairement à d'autres...
Donc, pour comprendre l'action d'aujourd'hui, il faut comprendre l'homme et remonter loin en arrière ; lire les livres qu'il a écrits.

Seuls les "contents" y voient du sens, et pourront bénéficier de l'action de cet homme. Des gens croient en lui; des gens attendent de lui; ceci suffit à continuer son engagement politique; et toujours là, où on l'attend.

Les choix de chacun restent libres à partir de moment où cela n'empiète pas sur la liberté des autres.

(entre parenthèse, il n'y a jamais eu "d'affaires" où il se serait mêlé, relisez bien la presse, ou mieux, allez lui demander vous-même; les procédures d'enquête , d'inquisition, etc...au départ sont les mêmes quand on est présumé innocent, c'est par la suite que l'on apprend si la personne est coupable ou innocent,....relisez tout ça, et vous comprendrez)

9.Posté par Kaloupilé le 10/02/2010 12:27

postes 6 et 8 !

Il n'y a que 2 sortes d'hommes politiques !
Ceux qui servent leur pays et ceux qui se servent de leur pays ! Ces derniers sont malheureusement légion dans notre pays !
Tout le reste n'est que blablabla !
Je souhaite à M. Larifou de réussir sa conquête du pouvoir, mais en assumant toutes ses responsabilités et en n'impliquant pas la France dans sa quête personnelle en invoquant son statut de français quand ça ne marche pas ! C'est injuste par rapport aux autres comoriens qui n'ont pas cette chance !

10.Posté par le Droit est le Droit. On peut avoir 2 nationalités. le 10/02/2010 17:00

kaloupilé,

vous êtes probablement Ambassadeur de la France, ou chargé des relations diplomatiques entre la france et les comores ou une personnalité ayant un mandat d'élu pour vous exprimer ainsi; c'est un grand honneur pour moi de partager cette discussion avec vous; toutes mes excuses , si je vous ai offensé; ou si j'ai offensé les autres comoriens au nom desquels vous vous exprimez....
Je me permets juste de vous dire qu'au vu de ce que je lis dans la presse, à aucun moment j'ai lu quelque part que M Larifou a mis en avant la France dans son combat politique aux comores.
Le Droit est le droit. Il est Français, ET il est Comorien. "Franco-Comorien", comme je lis dans la presse.
Que voulez-vous? on ne choisit pas à la place de ses parents lorsque l'on vient à naître...
Moi, je suis Réunionnais, Français, Européen, et si l'on continue ainsi, j'ajoute, Terrien.
Un Réunionnais peut m'interdire d'exercer mes droits de citoyen européen?
Allons, restons sérieux....et attention aux dangers de l'enfermement intellectuel...

(en réflechissant bien, il y aurait peut-être d'autres catégories d'hommes politiques...)

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes