Faits-divers

Maltraitance : Prison avec sursis pour la mère de famille et le ti père

Dimanche 26 Novembre 2017 - 09:08

Un femme d’une trentaine d’années était jugée vendredi matin au tribunal correctionnel de Saint-Pierre, suspectée de cas de maltraitance sur ses deux enfants âgés de 7 à 10 ans. Selon les informations du Quotidien, entre janvier et juin 2017, l’aîné des enfants, âgé de 10 ans et placé depuis en famille d’accueil, était régulièrement victime de coups portés par sa propre mère mais aussi par le compagnon de cette dernière.

Tout y passe selon le média : coups de poing, coups de pieds et même l’ajout de "piment à la poudre pour le petit-déjeuner, obligeant son fils en larmes à tout manger" écrit Le Quotidien. Si le plus jeune des deux enfants, âgé de 7 ans, subi également des coups, ils ne sont pas aussi violents que ceux portés à son aîné poursuit le média.  

Lors de l’audience, la mère de famille et le ti père ne comprennent pas les faits qui leur sont reprochés. Ils sont condamnés respectivement à six mois et à quatre mois de prison avec sursis et reverser 3 000 euros à chacun des deux enfants.
NP
Lu 4879 fois



1.Posté par Cimendef le 26/11/2017 11:39 (depuis mobile)

Du sursis ! Nos juges sont trop bons..ils émargent sûrement au syndicat de la magistrature.

2.Posté par Marie le 26/11/2017 12:04

hé bé çà promet, ils auraient du aussi enlever le 2ème enfant....par précautuion!

3.Posté par Le Compte de Monte Cristo le 26/11/2017 16:34

Encore une chronique de la misère ordinaire.
Comme d'habitude, les magistrats se prennent pour des divinités et quand c'est les mères qui sont mises en causes on trouve toujours des circonstances atténuantes.

4.Posté par Chronique de tarés et brutes ordinaires le 27/11/2017 06:59

"Tout y passe selon le média : coups de poing, coups de pieds et même l’ajout de "piment à la poudre pour le petit-déjeuner, obligeant son fils en larmes à tout manger" écrit Le Quotidien. Si le plus jeune des deux enfants, âgé de 7 ans, subi également des coups, ils ne sont pas aussi violents que ceux portés à son aîné poursuit le média.

Lors de l’audience, la mère de famille et le ti père ne comprennent pas les faits qui leur sont reprochés. Ils sont condamnés respectivement à six mois et à quatre mois de prison avec sursis et reverser 3 000 euros à chacun des deux enfants. "

3 à 5 ans ferme avec coups de pieds dans l'arrière train tous les jours et travail forcé oui, voilà ce qui aurait fait réfléchir ces 2 tarés et les aurait marqués, au lieu de cette peine ridicule et stupide....

Et aucune prise en charge psychologique des 2 enfants, traumatisés à vie qui vont peut-être reconmencer avec leurs propres enfants et proches...?

Ben dis donc, quel système judiciaire et social ...

Lamentable!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter