Education

Malgré une rentrée mouvementée, les écoles assurent l'essentiel

Lundi 20 Août 2012 - 11:56

Malgré une rentrée mouvementée, les écoles assurent l'essentiel
Les écoles maternelles et élémentaires des 21 communes qui ont repoussé leur rentrée scolaire à ce lundi ont ouvert leurs portes ce matin. Malgré le tumulte de ces derniers jours, la rentrée s'opère, semble-t-il, à mi-journée, dans des conditions acceptables.

Paroles aux parents avant tout, qui ont dû, pour la plupart d'entre eux, se réorganiser jeudi et vendredi derniers. "J'ai déposé normalement mon enfant à l'école maternelle du centre de Saint-Leu", raconte Philippe Bonhomme, dont la fille, inscrite en moyenne section, a la chance de rentrer dans des murs rénovés. "Ils avaient tout cassé pour tout refaire et ils sont juste à temps pour la rentrée", assure-t-il. Une bonne surprise pour lui qui a quitté le coeur léger son enfant ce matin: "Peut-être obtiendrez-vous d'autres sons de cloches d'autres parents mais ici tout s'est bien passé".

L'Inspection de l'Education nationale reste en marge des questions de contrats aidés gérés avant tout par les maires mais cela n'empêche pas l'institution de faire un point d'étape.

"Nous continuons de faire le tour des établissements dans lesquels des effectifs un peu haut peuvent amener à ce que l'on procéde à des réajustements éventuels vers les établissements en déficit", précise Philippe Eugène, Inspecteur de circonscription des écoles de Saint-Paul 1. Un secteur qui s'étend de la Saline-les-Bains et de l'Etang à Savanna, en passant par une partie de la Plaine et de Sans-Souci.

"Il faut gérer rapidement les remplacements en cas d'absence ou de maladie des personnels enseignants", affirme-t-il. Après, concernant le cadre hors enseignement stricte, l'inspecteur académique reste malgré tout vigilant. "C'est aux directeurs d'établissements de faire remonter les questions liées aux contrats aidés. Il y a sans doute plus de feuilles mortes dans les cours des écoles ce matin", ce qui n'empêche naturellement pas la bonne marche de cette rentrée inédite du fait de la fronde des maires.

Service minimum

Particulièrement attentive ces derniers jours, la FCPE promet un point plus complet en fin de journée. Malgré tout, et sans illusion, Jean-Odel Oumana, son vice-président, réitère ce matin l'inquiétude des parents qu'il relaye concernant les activités péri-éducatives. "D'autres services des communes vont en pâtir car il y a certainement du personnel venant par exemple des médiathèques ou des maisons de quartier qui a été mobilisé vers les écoles", explique-t-il.

L'attention des parents tient aussi dans la présence, réduite au minimum, du personnel déployé aux abords des établissements aux heures d'entrée et de sortie des écoles. La FCPE pense notamment à ces contrats affectés jusque-là aux carrefours pour aider les enfants à traverser les rues en sécurité, ou encore à la garderie matinale, vers 7h, bien avant que les cours ne commencent, et qui rendait service aux parents devant entrer très tôt au travail.

Idem pour les accompagnateurs qui prenaient place dans les bus scolaires (surtout chez les plus petits) et dont la présence pourrait être sacrifiée sur l'autel des restrictions de contrats aidés. Tous ces protagonistes (parents, Rectorat et syndicats) seront d'autant plus attentif dans quelques heures lorsqu'il s'agira de recueillir les impressions des principaux concernés, les enfants eux-mêmes, sur ce service minimum assuré dans les écoles de l'île.
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1150 fois



1.Posté par Zbob le 20/08/2012 13:52

Pas assez de contrats aidés cette année pour la rentrée , OK, mais que font les mairies de tous ces autres contrats aidés qui ne font rien et qui n'ont d'ailleurs pas plus de qualifications que ceux qui anquent?

2.Posté par tonton le 20/08/2012 14:57

Ce n'est pas le cas à la Possession.

J'appelle tous les parents de faire bloc à ce mairie d'INCAPABLES et de s'engager pour les élections 2014.

3.Posté par n o e le 20/08/2012 18:47

On fait tout pour donner à nos enfants ce qu'il y a de meilleurs !
-écoles rénovées
-profs performants
-parents laborieux et compétents
-municipalités au top des démarches

Que veut encore le bon peuple de France ?

4.Posté par Jeff le 20/08/2012 21:06

Eh! alors, nos maires vont toujours être payé pour leur incompétence. Ils sont là pour le job pas pour les citoyens, non mais alors!

C'est leur pouvoir d'achat de voix qu'ils défendent, nous sommes assez cons pour continuer à leur donner quitus par nos votes. Et pourtant nous devons voter sinon nous serons prisonniers de ces nuls, mais qui choisir?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter