Education

Malgré les tensions, le CA de l'Université a bien lieu

Jeudi 19 Mai 2011 - 18:41


Cacophonie générale, c'est bien à ça qu'ont assisté toutes les personnes présentes au Conseil d'Administration de l'Université de la Réunion, qu'elles soient de la presse, étudiantes, administratrices, du corps professoral, représentantes associatives ou élu(e)s politiques. Au bout de plus deux heures de débat, et après un ralé-poussé qui en dit long sur les relations entre les syndicats étudiants, incapables une fois de plus de se mobiliser ensemble, la question de l'avenir de l'Université et plus précisément ce jour, des filières dans le Sud, est restée vaine.

Pourtant, les interventions des uns et des autres face au président de l'Université de la Réunion, Mohammed Rochdi, et ses vices-présidents, avaient de quoi enrichir un débat "qui doit absolument avoir lieu pour faciliter un meilleur enseignement", rappelait Ericka Bareigts qui siège à ce conseil d'administration. Disparités entre le Nord et le Sud, questions de la valeur des diplômes, volonté de donner plus souvent la parole aux étudiants… Chacun a apporté sa pierre à l'édifice.

Les étudiants de l'Unef s'allongent au milieu de la salle

L'Unef, qui avait appelé au boycott de ce CA n'a pas été suivi par les autres représentants étudiants dans son mouvement, des représentants qui n'ont d'ailleurs toujours pas digéré l'absence du syndicat aux précédentes réunions. L'Unef a donc souhaité poursuivre sa logique jusqu'au bout, en s'allongeant pendant près d'une demi-heure au milieu des tables… Une action symbolique qui n'a pas suffit à faire reporter le conseil qui se tient actuellement.

Par ailleurs, l'intervention de personnalités politiques a été largement remarquée, et même, parfois reprochée par des étudiants mécontents de ne pas les voir prendre position plus souvent. Thierry Robert, Gélita Hoarau, Elie Hoarau ont fait le déplacement pour participer au débat et "porter la réflexion aux côtés de l'Université", a souligné la sénatrice, Gélita Hoarau.

Face à l'attitude de l'Unef, Ericka Bareigts et Bruno Mamindy-Pajany, tous deux membres du CA, ont finalement décidé de quitter la salle. "Je ne souhaite pas être le faire-valoir de l'Unef", s'est exclamée à l'extérieur l'élue socialiste qui avait pris la parole quelques minutes plus tôt pour protester contre le sitting surprise…

Au final, le CA a bien lieu et le vote pour ou contre la délocalisation de certaines filières dans le Nord sera entériné dans la soirée.
Melanie Roddier
Lu 2588 fois



1.Posté par Zean Bérick le 19/05/2011 20:26

Gélita WARO ? 25 000 étudiants ? Oussa té ! Menteuse tout comme Robert ! Foutez nous la paix ! On ne veut plus vous voir !!!!!

2.Posté par Zean Bérick le 19/05/2011 21:33

Décision du CA :

DU Langues : Ok pour ouverture mais avec des seuils d'inscrits (20)
Histoire-Géo : Rapatriement général sur Saint-Denis (année transitoire pour le L3 sur le Tampon). DONC LA GÉOGRAPHIE REVIENT SUR SAINT-DENIS AVEC L'HISTOIRE. FIN DE LA GABEGIE (Sur 24 votants 20 pour la fermeture 4 contre) LES PROFS DEVRONT S'EXPLIQUER TRÈS BIENTÔT AVEC LEURS ÉTUDIANTS ET C'EST TRÈS BIEN !!!

3.Posté par pseudo le 19/05/2011 22:04

Est ce que le mot "université" a encore une signification pour ces gens la?

4.Posté par Communiste (un vrai) ! le 19/05/2011 23:12

Bon sens, Intérêt supérieur des étudiants, Zean Bérick a bien raison, il y en a marre de voir cette bande de communistes venir à l'université, pour tenter de manipuler les étudiants dans un proche but électoraliste ! ils n'ont de communistes que le nom, ils instrumentalisent les jeunes, les sans emplois, pour se faire élire et après avoir, une belle déclaration d'impôt sur le revenu ! Il en va de même avec le Petit Robert de St Leu, qui a été élu à la mairie de Saint Leu avec les voix des Coco qui doivent payer l'ISF !! tout comme lui.

5.Posté par Pro-Momo le 19/05/2011 23:19

Courage monsieur le président de l'Université ! vous êtes un homme de courage, vous devez redresser notre université, le Recteur sera à votre côté, le gouvernement aussi. Si nous souhaitons une université d'Excellence, il faut réformer et moderniser notre Université.

L'Université de la Réunion offre des formations non viables pour l'avenir des étudiants, ses étudiants qui doivent trouver un emploi durable, il faut que l'université joue son rôle d'ascenseur social en proposant des formations diplômantes cohérentes, il y en a marre que cette université soit l'outil de promotion de certains enseignants qui cumulent heures complémentaires sur heures complémentaire, qui plus est des heures qui ne sont pas effectués devant des étudiants.

6.Posté par Noé BABET le 20/05/2011 06:40

noe974
Beaucoup de cinéma ...Et pourtant on n'est pas à Cannes mais dans une enceinte pour étudier ..

7.Posté par Etudiant P2 le 20/05/2011 11:39

"Par ailleurs, l'intervention de personnalités politiques a été largement remarquée, et même, parfois reprochée par des étudiants mécontents de ne pas les voir prendre position plus souvent. "

Moi j'ai vu aussi des étudiants exaspérés de l'attitude de ces hommes et femmes politiques profitant de l'occasion pour se faire voir... C'est vraiment navrant

8.Posté par HBo le 20/05/2011 15:22

Ah les étudiants, ce qui est bien avec eux c'est qu'il sont manipulables à souhait. Promettez leurs des grèves, et des partiels donnés et ils vous suivront au bout du monde! ( plusieurs années à la fac m'ont montrer cela). Sinon pour ce qui y croyait c'est dommage, peu a peu la fac du tampon dépérir.

9.Posté par enseignant le 22/05/2011 15:16

Le mét c'est pas le syndicat étudiant de droite bien connu à l'université ? comment se fait il qu'il manifeste aux côtés de l'UNEF ?

10.Posté par tingmax le 23/05/2011 00:13

post 9.... lisez tous ce qui tourne autour du sujet de l'université et de la fermeture de certaine fillière vous comprendrez...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter