MENU ZINFOS
Mayotte

Malgré les intimidations, le préfet de Mayotte réaffirme que les opérations de démolition vont continuer


L'incendie partiel la nuit dernière de l'hôtel de ville de Koungou à Mayotte continue d'indigner la classe politique locale. Après les mots du ministre des Outre-mer, le nouveau représentant de l'Etat à Mayotte, Thierry Suquet, nommé en juillet, a convoqué les élus et le procureur de la République ce matin pour réaffirmer que les opérations de démolition des constructions illégales se poursuivront malgré ces actes d'intimidation.

Par LG - Publié le Mardi 28 Septembre 2021 à 10:55

"La soirée et la nuit du 27 septembre ont été marquées par des actions violentes de délinquants après l’opération de démolition d’habitat insalubre engagée sur Carobolé toute la journée d’hier.

Des agressions contre les personnes, des menaces contre les représentants de l’autorité et contre les symboles de l’État ont été commises. Le poste de la police municipale et la mairie ont fait l’objet de tentative de destruction par incendie.

Les forces de l’ordre présentes sur le terrain toute la journée ont été maintenues sur place et ont activé des renforts au fur et à mesure pour rétablir le calme.

Le préfet remercie les services de gendarmerie et de police pour leur engagement sans faille et salue l’action des sapeurs-pompiers qui ont permis d’éviter la destruction totale de la mairie.

Une rencontre sur le terrain avec le Président du Conseil départemental, le procureur de la République et les élus de Koungou a permis de réaffirmer la détermination de tous dans la poursuite des opérations de destruction de l’habitat illégal.

Il n’y aura ni répit ni pause dans la lutte contre les voyous qui souhaitent intimider les mahoraises et les mahorais dans leur vie quotidienne."


SUR LE SUJET :
Mayotte : Fortes tensions, une mairie incendiée




1.Posté par Pat le 28/09/2021 12:59

Rendons Mayotte aux Comores! C'est urgent!

2.Posté par jojo le 28/09/2021 13:04

OH LaLa ! il joue avec le feu.. là ... je souhaite ardemment qu'il qu'il ne se brule pas ! ..

3.Posté par Jean Peuplu le 28/09/2021 14:11

Curieusement, ici, ce sont les construction illégales qui continuent malgré les interruptifs de travaux. Y'a qu'a voir au pieds du chemin des Anglais à la Possession... La mairie et les pouvoirs publics sont vraiment très mou a ce sujet. Faut croire que certain préfets ont plus de "balls" que les autres....

4.Posté par Maxcilaos le 28/09/2021 14:42

Les retombées collatérales sont multiples à la Réunion
Il ne faut pas se voiler la face, les populations de l’océan indien doivent bien se regarder en face pour s’en sortir ensemble
L’adhésion à un drapeau cela impose des contraintes et pas uniquement des avantages

5.Posté par Suppositoire le 28/09/2021 16:44

Déjà qu'en Métropole c'est la chienlit, avec toutes ces zones de non droit, les trafiquants et les consommateurs de drogue, les rodéos sauvage devant les mairies, les mariages communautaires bruyants qui bloquent les rues sans autorisations, la violence envers les forces de l'ordre, j'en passe et des meilleurs,...

Comment voulez-vous que des incompétents puissent contrôler un département nataliste à plus de 10 00 km ?

On comprend pourquoi les États-unis, l'Inde, le Japon et l'Australie préfèrent gérer l'Indo Pacifique sans la présence de la France...

6.Posté par La vérité si je mens ! le 28/09/2021 16:55

Mayotte aurait dû rester un territoire et non un département.

La culture n'est pas la même chacun doit rester chez soi et les vaches seront bien gardées

Giscard, mitterrand, chirac, surtout sarkozy, hollande, le mou et l'androïde à l'Elysée sont responsables de cette situation uniquement pour des voix en période électorale.

7.Posté par TICOQ le 28/09/2021 17:55

Un préfet qui en a et qui prend des mesures fortes sans se soucier de sa cote dans les sondages, c'est trop rare de nos jours.

8.Posté par Miyah le 28/09/2021 19:56

Il veut détruire les constructions illégales ?? Mais ce sont des propriétaires terriens mahorai qui loue leur terrain pour qu'on les construise. Les clandestins paient ces habitations à des proprios malhonnêtes. Maintenant, ces gens ont payé parfois avec des mois d'avance et vont se retrouver à la rue ! Parfois avec de jeunes enfants ! Et ça ne choque personne. Les droits de l'homme ça existe quand tu manques de mélanine sinon c'est du vent . Les mahorai vont comprendre encore trop tard qu'ils vont malheureusement en pâtir car les clandestins ne retourneront pas chez eux et bcp de mahorai n'auront plus de sous en plus. Encore plus de délinquance, de colère et de découragement c'est dommage pour tout le monde

9.Posté par tantine le 29/09/2021 06:39

avant de démolir on loge les gens correctement !!! et on les indemnise. j'hallucine !!

10.Posté par Gabriel le 29/09/2021 06:24

Vivant sur cette île. Malgré que ces habitats soient illégales, je rappelle que les mahorais profitent beaucoup de cette main d'oeuvre, (femme de ménage, champs, bâtiment).Il faut comprendre aussi, avant de détruire.


.

 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes