MENU ZINFOS
Santé

Maladie de Kawasaki : Le coronavirus provoque-t-il une autre pathologie chez les enfants ?


La question inquiète au Royaume-Uni et en France. Les autorités sanitaires des deux pays craignent que le Covid-19 entraîne la maladie de Kawasaki chez les enfants.

Par - Publié le Mercredi 29 Avril 2020 à 11:39 | Lu 7957 fois

Le Covid-19 joue encore une fois avec nos nerfs. À chaque jour ses nouvelles découvertes, bonnes ou mauvaises. Malheureusement, celle-ci est l’une des pires depuis le début de la crise: le Covid-19 pourrait provoquer une autre maladie chez les enfants qui ressemble à la maladie de Kawasaki.

Si pendant longtemps les enfants semblaient épargnés des cas graves de l’épidémie, cette nouvelle pourrait changer la donne. Si la corrélation n’est pas encore établie, les autorités sanitaires britanniques et l’hôpital Necker à Paris enregistrent une augmentation de cas depuis peu. Une vingtaine d’enfants présentent ces symptômes dans le célèbre hôpital parisien.

La maladie de Kawasaki, pourtant très rare, est un syndrome vasculaire affectant les jeunes enfants et dont la cause reste indéterminée. Parmi les symptômes  figurent des douleurs abdominales, des troubles gastro-intestinaux et une inflammation cardiaque. La maladie touchant actuellement les enfants y ressemble fortement.

Si actuellement rien ne permet d’établir un lien entre la maladie et le Covid-19, l’Inserm constate que des enfants testés positifs au Covid-19 développent des symptômes qui correspondent à ceux de la maladie de Kawasaki comme une tension instable et une myocardite pour les formes graves.

Néanmoins, une prise en charge rapide et rapide en cas de symptômes permet d’améliorer l’état clinique des enfants ayant contracté ce mal encore inconnu. Alors prudence.


Gaëtan Dumuids
« Dans la vie, les choses sont simples, ce sont les esprits qui les compliquent ». Cette citation... En savoir plus sur cet auteur


1.Posté par Jp POPAUL54 le 29/04/2020 12:29

Attention ! Les maladies Kawasaki, Suzuki, Honda, Bmw, Ktm... circulent très, très vite sur l'île.

2.Posté par IXE le 29/04/2020 13:13

Grande-Bretagne, France, Italie, Espagne, etc.

Il y a malheureusement eu des décès en GB.

C'est le regroupement des cas qui a permis cette détection. Pour l'heure, ils y travaillent encore.

3.Posté par En passant le 29/04/2020 14:00

Qu' en pensent ceux qui défendent la reprise des classes et qui ont été riches en commentaires " définitifs"suite à l' article de M. Dupuy?

4.Posté par Ouais... le 29/04/2020 14:56

Une info qui tourne,depuis une semaine qui est semble t il méconnu des pediatres qui s accordent tous sur la reprise des cours...

5.Posté par René Noir le 29/04/2020 18:00

On attend le " Suzuki " maintenant !
Vu la galère dans laquelle nous sommes et pour encore fort longtemps, je dis au moins 3 ans, il ne nous reste plus qu'à faire le dos rond et ... éviter la grande faucheuse !

6.Posté par boboland le 29/04/2020 18:13

Lu sur un site de médecins:
Objet : Signal d’alerte concernant des cas d’infection par COVID-19 chez des enfants avec une présentation ressemblant à une myocardite aigue ou à une maladie de Kawasaki incomplète Chers collègues, L’équipe du M3C-Necker souhaite porter à votre attention une information sur laquelle vous avez possiblement déjà été alertés dans vos unités ou par des collègues d’autres spécialités. Il est devenu clair depuis environ 3 semaines qu’un nombre croissant d’enfants de tous âges a été hospitalisé dans un contexte d’inflammation multi-systémique associant fréquemment une défaillance circulatoire avec des éléments en faveur d’une myocardite. La présentation clinique est pléomorphe et peut en imposer pour une forme incomplète de la maladie de Kawasaki, ce d’autant que certains ont des dilatations coronaires. Aujourd’hui, la vingtaine de cas identifiés dans nos unités de cardiologie et de réanimation à Necker ont certaines particularités : · Ils ont une présentation initiale respiratoire, hémodynamique, septique ou digestive ; · Ils ont une phase initiale pouvant évoquer un orage cytokinique éventuellement avec des signes d’activation macrophagique ; · Le collapsus est fréquent et la dysfonction systolique du ventricule gauche variable mais parfois profonde ; · L’élévation de la troponine est modérée ; · Les modifications de l’ECG sont ténues ; · La co-infection par le COVID-19 est documentée pour un certain nombre d’entre eux. Cette alerte à caractère épidémique est à notre avis cruciale dans une période où l’activité programmée est susceptible de reprendre et à l’heure du dé-confinement. Nous ne comprenons pas encore pourquoi le démarrage de cet afflux de jeunes patients est retardé par rapport à celui de la pandémie en Ile-de-France. Nous n’affirmons pas qu’il y a une causalité entre l’infection par le COVID-19 et ces tableaux cliniques. Nous sommes préoccupés du caractère épidémique des cas sur nos réanimations parisiennes de 25 au moins en 3 semaines et de 9 sur Necker ces deux derniers jours. D’autre part, le contact pris avec nos collègues londoniens, espagnols et belges confirme ce problème émergent. Il nous paraît d’une importance sanitaire majeure que tous les cas soient recensés même s’ils sont douteux puisque le cadre nosologique est imprécis. Les modalités de ce recensement sont encore à définir mais conservez toutes les informations qui vous semblent pertinentes. Il est également essentiel de vous donner toutes les chances de faire la preuve de l’infection, le test par PCR pouvant être faussement négatif, nous recommandons la pratique du scanner thoracique, beaucoup plus sensible pour la détection des infections par le COVID-19. Il peut être aussi utile de rechercher le virus dans les selles et si possible de prélever une sérologie COVID-19. Un traitement par immunoglobulines intraveineuses après réalisation des examens à visée diagnostique semble améliorer l’état clinique qui s'améliore le plus souvent assez vite même si un décès a été identifié à Londres et que plusieurs enfants ont requis des inotropes et/ou vasopresseurs à la phase initiale. Les sociétés savantes de pédiatrie et de réanimation ont été informées. Nous informons la FCPC par ce message. Keep safe. L’équipe du M3C-Necker Professeur Damien Bonnet Cardiologie Congénitale et Pédiatrique Centre de Référence Malformations Cardiaques Congénitales Complexes - M3C Centre de Référence Maladies Cardiaques Héréditaires Hôpital Necker Enfants malades, APHP Université de Paris 149 rue de Sèvres 75015 Paris, France, EU Phone : + 33 1 44 49 43 44 (assistant); + 33 1 44 49 43 49 (office) Fax: + 33 1 44 49 43 40 E-mail : damien.bonnet1@gmail.com Web site : carpedemm3c.com

7.Posté par La reunion le 29/04/2020 19:33

Bon la moin lé fatigué tous les jours i rajoute un morceau du le virus uniquement. Vieux,mon vieux , adolescents,aujourd'hui enfant même nourrisson. Dit un coup la vérité si tout le
monde va crevé ou pas, quitte à CREVÉS ma faire un bon repas avant ,zot lé angoissant

8.Posté par JORI le 29/04/2020 19:38

A ce rythme le rentrée n'aura pas lieu en septembre mais bien plus tard!!.

9.Posté par Bertel de Vacoa le 29/04/2020 19:49

La sagesse des parents responsables qui vont boycotter cette rentrée suffira à annihiler cette menace ! Le vrai problème concerne les parents - ou pire ceux qui sont en situation de monoparentalité - et qui n'auront pas d'autre choix que de retourner travailler !

10.Posté par ali le kafhir le 29/04/2020 21:25

D.Trump a trouvé la potion magique pourtant

11.Posté par Pierre le 30/04/2020 09:20

Cette inflammation nécessite une réanimation. Y aura-t-il assez de lits à La Réunion si l'école reprend?

12.Posté par polo974 le 30/04/2020 10:51

""" Néanmoins, une prise en charge rapide et rapide en cas de symptômes permet d’améliorer l’état clinique des enfants ayant contracté ce mal encore inconnu. Alors prudence. """

Merde, c'est vrai, prudence, quoi, ils pourraient en réchapper ! ! !

Ou comment une apposition de phrases peut être malheureux...

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes