MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Mais qui divise les Français et les conduit à la guerre civile ?


Par André Pouchet - Publié le Lundi 14 Décembre 2015 à 03:33 | Lu 155 fois

Mais qui divise les Français et les conduit à la guerre civile ?
Tout le monde aura reconnu, dans la question qui constitue le titre que j’ai donné à mon courrier, une allusion à la formule percutante que notre Premier Ministre (ne conviendrait-il pas plutôt d’appeler celui-ci "Grand Bateleur d’estrades" et "Propagandiste-en-chef" ?), dans l’une des harangues enflammées qu’il passe son temps à distribuer à travers tout le pays, a récemment mise en avant : "Il y a deux options pour notre pays (...), celle de l’extrême droite qui, au fond, prône la division, cette division peut conduire à la guerre civile…"

A cette question, quiconque consent honnêtement à y réfléchir, ne serait-ce qu’un court instant, répondra : mais, bien sûr, ce sont ceux qui, de Giscard à Hollande en passant par Mitterrand, Chirac et Sarkozy, ont favorisé l’installation sur notre territoire de populations allogènes difficilement assimilables, dans une proportion totalement déraisonnable, bien au delà du "seuil de tolérance" que Mitterrand pour sa part fixait à 10% (on voit donc qu’avec 200.000 entrées par an, cela fait bien longtemps que ce seuil fatidique est dépassé !) ; ce sont ceux-là qui ont abouti à la division du peuple de France, entre d’une part un peuple autochtone, les "de souche", lesquels se sentent de plus en plus "envahis" et d’autre part un peuple importé, les "de branche", lesquels se comportent de plus en plus en hôtes mal élevés et rebelles !

Et si guerre civile il y avait (ce qu’à Dieu ne plaise ! Mais une aussi funeste hypothèse ne peut cependant être écartée à la légère) qui donc – je vous le demande – devrait être incriminé ? Serait-ce le Front National, comme le prétend impudemment M. Vals, ou les dirigeants politiques irresponsables qui depuis 40 ans se sont succédé aux commandes de notre pays ? Qui aujourd’hui, après les massacres successifs de Charlie-hebdo, de l’Hyper-casher et du Bataclan, aurait le culot de prétendre que la 5ème colonne terroriste qui se tapit dans l’ombre et nous prépare de nouveaux attentats sanglants serait, contre toutes les apparences, d’obédience frontiste ? Assurément, celui qui s’y risquerait ferait rire !

Alors j’ignore, à l’heure où j’écris, si le Front National réussira à gagner une ou plusieurs présidences de régions. Le plus probable, c’est que, grâce à la conjuration de tout ce que notre pays compte, à droite et à gauche, de fervents "démocrates" et de "républicains" intransigeants, lesquels se sont intensément mobilisés pour priver la mouvance souverainiste, identitaire et patriote de toute représentation, celui-ci n’en obtiendra hélas aucune.

Ce que, par contre, je sais pertinemment, c’est qu’en empêchant ainsi les élections de jouer le rôle qui, en démocratie, leur est normalement dévolu, à savoir assurer la représentation de toutes les catégories de citoyens et permettre aux partis qui ont gagné la confiance de la majorité d’entre eux d’accéder au pouvoir, Vals a délibérément choisi de pervertir le fonctionnement normal de la République. Ce que je sais pertinemment, c’est qu’il aura ainsi contribué à dépouiller de tout véritable intérêt la compétition électorale devenue, aux yeux d’une partie importante de la population, inutile car dépourvue de véritables enjeux politiques concrets.

Ce faisant, il aura renforcé les préventions et la méfiance d’une partie croissante de l’opinion envers nos institutions, il aura nourri l’écœurement et la colère de millions de citoyens qui viennent et viendront, de plus en plus nombreux, gonfler les rangs de l’abstention, enfin il aura nourri, chez tous ceux qui auront constaté l’inutilité de la compétition électorale mais refuseront cependant de se résigner à la soumission à un ordre devenu tyrannique, la tentation du recours à l’insurrection et à la guerre civile. C’est donc lui, notre petit matamore teigneux, l’apprenti-sorcier, le boutefeu irresponsable, qui nous entraîne allégrement sur les plus périlleux des chemins ! Et voilà que celui qui, il y a peu, faisait semblant de déplorer l’existence dans notre pays de "ghettos ethniques" et de ce qu’il appelait de façon démagogique un "apartheid", il s’est lui-même employé par tous les moyens, à l’aide de toutes les combinaisons politiciennes à sa disposition, à reléguer et à enfermer l’électorat patriote, ces odieux criminels qui osent donner leurs voix aux candidats du FN, dans un véritable apartheid civique et politique. Ça, c’est du beau boulot, félicitations M. Valls !

André Pouchet




1.Posté par Bruno Bourgeon, président d''''AID le 15/12/2015 07:18

Pourquoi croyez-vous, M. Pouchet, qu'en dépit de scores historiques au premier tour, votre FN ne puisse accéder aux responsabilités? C'est que les Français ne sont pas couillons. Ils ont bien compris que le FN ne prône en aucune façon les valeurs républicaines de notre beau pays. Ainsi, le FN ne sera qu'un parti de premier tour. Il faudrait changer la constitution et faire des scrutins à un tour à la proportionnelle pour que le FN puisse prendre le pouvoir. En attendant, les coalitions droite-gauche et les votes en responsabilité des Français barreront la route à votre parti chéri, tant que vos valeurs seront opposées "frontalement" aux valeurs de la République. Et c'est tant mieux!

2.Posté par kld le 15/12/2015 17:31

post 1 a tout dit , malgré les reves de "famille , travail , patrie" cher à laval , Poujade et ses actuels affidés .........

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes