MENU ZINFOS
Santé

Mais pourquoi les étudiants en médecine n'ont toujours pas leurs résultats?


Travail acharné et toujours pas de résultats pour les étudiants en médecine, pharma, dentaire, maïeutique et kiné qui devaient être fixés sur leur avenir le 16 juin. La faute à un logiciel défaillant répond l'UFR Santé.

Par Isabelle Serre - Publié le Samedi 19 Juin 2021 à 07:41

Ils ont travaillé d'arrache pied jour et nuit pendant 9 mois car ils veulent devenir les soignants de demain.

Mais les étudiants à l'UFR Santé de l'Université de La Réunion subissent ces jours-ci la double peine. Les résultats du concours de première année ne sont toujours pas publiés. 

Selon nos informations, la délibération initialement prévue le 16 juin 2021 a été ajournée. Une situation qui résulte d'une gestion technique défaillante des notes, ce qui nous a été confirmé ce vendredi par les services de l'Université: "la réforme des études en santé a généré un retard dans la communication des classements et des résultats de concours pour les étudiants en première année".

Il est utile de préciser que les étudiants en études de santé n'ont, à ce jour, pas pu obtenir les classements du premier semestre suite aux épreuves de décembre 2020. Des résultats pourtant très importants pour eux puisque, selon les notes et la place obtenue, certains auraient pu voir leur détermination récompensée et d'autres décider de s'orienter vers une autre voie plutôt que de s'épuiser pour rien.

Pas de classement à mi-parcours

Un collectif de parents s'inquiète à juste titre du sort réservé à leurs enfants suite à la réforme de santé dont ils estiment essuyer durement les plâtres cette année 2020/2021. Le collectif précise avoir sollicité l'intervention de la doyenne par intérim, Bérénice Doray sur ce point. Cette dernière aurait annoncé la publication de ce classement à mi-parcours pour la fin mars 2021 en réponse aux questions des parents. Mais toujours rien.
 
"L'Université n'a pas préparé les paramétrages nécessaires du logiciel pour la gestion des résultats", fustige les parents, ajoutant que les personnels de l'UFR sont actuellement livrés à eux-mêmes sans réponse de la direction de l'Université.
 
Par ailleurs, de nombreux étudiants s'interrogent sur la tenue des jurys alors qu'aucun arrêté n'aurait été publié sur le nombre de places et notamment sur la clé de répartition entre les filières PASS et LAS. Cette dernière question posée par le collectif de parents par voie d'huissier au président de l'Université et à Bérénice Doray est restée sans réponse.

 Pour mémoire, l'année universitaire 2020-2022 aura été une année transitoire qui marque l’entrée en application de la nouvelle réforme des études de santé. Aussi, deux systèmes ont eu à coexister : la première année commune aux études en santé (la PACES), vouée à disparaître avec la réforme des études en santé, et la création des PASS / LAS (Parcours d’Accès Spécifique Santé / Licence Accès Santé), qui diversifient les voies d’accès en permettant notamment aux étudiants de filières "non médecine" (les LAS), de prétendre à un accès parallèle.

L'Université a précisé ce vendredi que "les équipes administratives font leur maximum pour communiquer ces résultats dans les meilleurs délais". Patience et longueur de temps....

SUR LE SUJET 
Faire pharmacie ou dentaire à La Réunion : autant se tirer une balle dans le pied




1.Posté par MASS le 19/06/2021 08:18

D'autant qu'ils ont été publiés hier sur MONTPELLIER

2.Posté par Gilles la Gaieté le 19/06/2021 08:57

Que fait Gilles Lajoie celui qui est grassement payé sans agir quand les étudiants connaissent le désarroi ? Honteux.

3.Posté par Jimmy Malbar vantard le 19/06/2021 09:58

Pas de pb de logiciel. Il faut juste mettre un pilote dans l'avion. Entre la direction de l'établissement qui fait de la com. et les équipes de l'UFR santé qui ont des melons démesurés et qui préfèrent savoir qui pissent le plus loin que de s'occuper des étudiants, on en arrive là... Cette incompétence a impacté les autres UFR pour les étudiants de LAS. C'est facile de surfer sur la vague et de faire les malins en disant qu'on ouvre à tous les étudiants "médecine", mais après il faut assurer au lieu de faire de la politique et se faire mousser. Après, il serait bien que les étudiants comprennent que s'ils n'ont pas 18/20 au bac, ils oublient les études de santé.

4.Posté par glopi le 19/06/2021 10:58

Mais quelle bande d'incapables dans cette université ! J'aurais tellement honte à leur place ! Ils n'ont pas réussi à publier les résultats des premiers partiels en janvier et ça recommence pour ceux de juin ! Notons que la filière LAS a ses résultats. Ça sent le bidouillage à plein nez !!!!!

5.Posté par Zot le moucate le 19/06/2021 12:15

Ufr santé, toujours une excuse. Ce n'est jamais de leur faute. Aucun respect pour les étudiants. C'est de l'incompétence totale.
Les responsables devraient prendre des cours de pédagogie, de responsabilité et d'investissement de leur personne avec leurs collègues de lycée et collèges qui outre leurs enseignements gèrent aussi de nombreux problèmes administratifs.
Encore heureux que les réponses sont informatisées, sinon il faudrait attendre encore plusieurs semaines pour la correction. Plus que c'est informatisé, plus ils sont incapables à publier les résultats en temps et.en heure. Où sont les sanctions? Pas le temps de faire quelques heures supplémentaires pour s'assurer que tout fonctionne?

6.Posté par Anne le 19/06/2021 12:51

Quand incompétence rime avec malveillance et indifférence …aucune copie à corriger.. juste une machine qui lit des qcm..des examens terminés depuis 4 semaines .. et incapacité de l’université de respecter les délais qu’elle a elle même fixes ..pb technique nous répète t-on depuis janvier …quelle honte .. quel manque d’anticipation .. d’empathie 😤🤬🤬

7.Posté par Cloaca maxima le 19/06/2021 14:40

Ne vous plaignez pas!
Le président de l'UR a été réélu, l'incompétent, l'incapable, l'imposteur, la moukat de 1ère: F.Miranville, lui-même Mesdames Messieurs.
Les vacataires qui ont fini leur service fin décembre ne sont toujours pas payés fin mai. Fin juin?

8.Posté par Jimmy PIPEAU le 19/06/2021 15:07

Pipeau, qui profitant de l’aubaine de cette réforme des études de santé, a assouvi son fantasme le plus inavouable de « tuer les prépas » qui, reconnaissons-le sont des usines à fric mais ont le mérite de sortir les meilleures têtes (peut on le reprocher lorsqu’il s’agit de santé ?).
Il se dit au sein de l’UFR, que les résultats sont tellement mauvais qu’ils ne parviennent à pourvoir les places à attribuer, notamment pour les LAS (licences santé) alors que l’épreuve de médecine n’a jamais été aussi facile que cette année. Et comme Pipeau ne veut pas « basculer » les places non pourvues par la voie des notes, la machine à bidouille universitaire s’est mise en marche pour arranger cette répartition des places (instaurer un jury là où il s’agit de corrections automatisées) … D’où ce fameux « bug » informatique (qui n’existe en général qu’entre le siège et l’écran).
Il y a là matière à rester dubitatif…
Comment concevoir que cette fac n’ait anticipé cette réforme ?
Comment concevoir que pour accéder à un même concours, cette réforme offre trois accès totalement discriminatoires tant dans la formation dispensée, dans le contenu des épreuves que dans la répartition des places (où l’UFR reste souveraine) ?
Comment ne pas s’interroger sur une épreuve de médecine sans aucune question portant sur l’anatomie ou la biochimie, matières qui constituent la majeure partie du programme ?
Comment ne pas s’interroger face à une université dont la doyenne ne daigne contacter d’autres universités métropolitaines prêtes à accueillir certaines spécialités ?
Toutes ces incompétences provoquent l’exode de nos étudiants Réunionnais vers d’autres contrées Européennes. Après les Réunionnais de la Creuse, nous avons aujourd’hui nos étudiants Réunionnais de la Roumanie…

9.Posté par Onsefoutdenotregueule le 19/06/2021 19:54

Quelle honte … 3 semaines pour publier des QCM corrigés par ordinateur !!! On se fout carrément de nous … c’est plutôt 3 semaines pour bidouiller et justifier le bien-fondé de cette réforme débile. Car certains étudiants ayant choisi la filière LAS pour accéder à la 2ème année de médecine ont visiblement bien été renseignés depuis le début! Et notamment la nièce de l’ancien recteur … n’est-ce pas Mr Marimoutou …
Écœurant quand ces étudiants jouent leur avenir professionnel … les dés sont pipés depuis le début …

10.Posté par BéréNaze le 19/06/2021 20:26

Nous n’en serions pas là si :
_ le président Miranville avait fixé les places entre PASS et LAS avant la rentrée 2020 comme la loi l’y oblige, pour que les étudiants fassent des choix éclairés.
_ des cadres administratifs compétents de la scolarité centrale avaient pris en main très tôt la technique qui ont posé problème pour les inscriptions pédagogiques, le premier classement en janvier et maintenant le classement final.
Donc le véritable problème dans cette université : des politiques et des cadres administratifs bras cassés.

11.Posté par Myriam le 19/06/2021 20:39

Demander aux prépas privées en perte de vitesse de publier leurs effectifs, le nombre de lauréats à chaque concours (sans redoublement) parmi ces effectifs. La recette des prépas privées : afficher quelques têtes de gondoles qui ont déjà tout pour réussir (même autre chose que médecine) pour plumer le maximum de parents pris au piège une fois avoir réglé des milliers d’euros. Et en cas d’échec, ce ne sera jamais de leur faute mais celle de la fac qui n’a pas bien fait les cours, qui ne donnent pas assez de places... ma fille en PASS (bac mention AB), sans prépa privée, a eu plus de 14 de moyenne au semestre 1 en profitant des cours de la fac et du tutorat gratuit (des étudiants de médecine qui sachent de quoi ils parlent, bien plus performants que ces pédagogos de prépas privées).

12.Posté par EnVrai le 20/06/2021 08:47

Un jury de concours ne peut pas délibérer sans nombre de places. Pas d’arrêté pour le nombre de places en PASS et en LAS, il n’y a donc pas eu de délibération du jury. Il n’y a pas de retard, il n’y a qu’un seul responsable : le président de l’université qui n’a donc toujours pas pris d’arrêté !!!

13.Posté par vg le 25/06/2021 19:45

Quelle honte et quel manque de respect pour nos étudiants.
L'université a édité en début d'année scolaire 2021, un règlement de répartition des places pour les filières santé et il était stipulé que 35% des admis en deuxième année proviendrait de PASS et 35 % également proviendrait des LAS 1ère année, et 30% des LAS 2ème et 3ème année.
Et la semaine dernière, quelle surprise, pour la filière kiné par exemple : 7 places destinées aux PASS et 2 aux LAS !!! où est l'équité annoncée aux étudiants en début d'année et qui ont fait leur choix de filière en fonction de ce qu'on leur annonçait, qui ont travaillé comme des acharnés, et le pire cette nouvelle répartition apparait après les épreuves, mais avant les résultats ...au passage, cela fait bientôt 10 jours que les étudiants attendent leurs résultats, en attendant c'est la panique pour savoir si il faut chercher un appart dans telle ou telle ville, si il faut donner ou non son préavis de départ à son propriétaire ... Gestion vraiment déplorable . Quelle bande d'incompétents, ou d'escrocs ...impossible d'avoir l'ufr santé au téléphone, quant à la doyenne Mme DORAY, elle ne daigne répondre à aucun mail pour rassurer et soutenir ses étudiants ! c'est scandaleux et rageant !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

3 rue Émile Hugo
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes