MENU ZINFOS
Courrier des lecteurs

Mais pour quel projet, et quel rassemblement?


Par Aimé LEBON - Publié le Dimanche 16 Novembre 2014 à 06:00 | Lu 70 fois

Mais pour quel projet, et quel rassemblement ?

Un projet déclamé dans ses généralités pour porter un rassemblement en vue de sortir le pays de la crise est toujours vu comme une accroche pour soutenir des intérêts purement politiciens. Il entre dans une stratégie pour sauver un système politique qui ne vit que pour lui-même et qui entraîne les élus de tous bords. Fixer une direction est une évidence, mais l'essence du renouveau doit passer d'abord par le traitement de l'existant.
La crise politique vient de l'usure des partis, et de la professionnalisation de la politique qui crée une sphère où les ententes pour le pouvoir prennent le pas sur l'application des idées. À voir le chantage des radicaux de gauche sur la réforme territoriale pour conserver ce qui leur reste d'influence, à suivre le ping-pong Fillon-Jouyet et les positionnements de ces « mercenaires de la politique » qui viennent de grandes écoles et les coups à trois bandes joués partout, chacun comprend que le chemin de la réforme reste difficile.

Tout en effet n'est que manœuvres, où l'important est de caser ces acteurs qui vivent de l'argent public. La Réunion suit le même sillon avec en plus une nervure de violence qui s'infiltre dans certaines communes. Une bonne pratique voudrait, par exemple, qu'un élu qui quitte sa fonction reprenne la vie ordinaire du citoyen lambda, sans chercher à retrouver des revenus dans des organisations parallèles, et encore moins à activer des relations pour établir une progéniture.
Il y a du positif en tout ! Didier Robert après son offensive électorale a fini par découvrir que le débat sur le fond doit se faire sur « la capacité d'intervention des collectivités locales en direction des populations ». Il eût mieux valu en débattre avec « ses » maires avant que le droit ne fût dit par les institutions judiciaires. C'eût été alors une contribution pour balayer « le sentiment d'une irrépressible décadence » chère aux extrémistes. Mais à condition de savoir dégager des priorités et ne pas se contenter d'une attrape de fête foraine : « Qui n'a pas gagné, va gagner ; qui va gagner, va l'emporter ! ». Il importe que les maires installent des comités de quartier afin d'établir un dialogue constant avec la population, d'arrêter des mesures essentielles dans la justice et la protection des plus faibles, et de commencer à « s'arracher collectivement à l'illimité du désir ».
Le rappel de quelques principes touchant à la consolidation de l'espace démocratique est à faire : la mairie n'appartient pas au maire, ce dernier avec sa majorité n'est chargé que de la gestion de la commune. Un maire qui prendrait l'initiative de rencontrer les responsables des oppositions pour régler les interventions en séance se grandirait ; le chef d'une opposition qui s'engagerait à ne pas faire de la table du conseil un tréteau de campagne électorale ne verrait en aucune façon la détermination dans son engagement se rabaisser. Il n'appartient pas à la présidente du Conseil général de troubler le fonctionnement d'un service public d'État comme l'Éducation.
Les ténors devraient se retrouver sur un point : il se dit que le gouvernement n'a pas renoncé à la concomitance des départementales et des régionales à la fin de l'année prochaine ; ce serait alors une bonne occasion pour les uns et les autres de reposer la place de la Région Réunion dans la France et dans l'Europe, et de donner leur vision du développement des nouveaux cantons le plus souvent à cheval sur plusieurs communes. Cela permettrait aussi à Didier Robert de mieux gérer sa collaboration avec Nassimah Dindar ; tous les camps pourraient aussi rappeler à Nicolas Sarkozy que le respect des Réunionnais est dans l'intégration et non dans l'assimilation.

Aimé LEBON, Bois-de-Nèfles Saint-Paul

 




1.Posté par kld le 17/11/2014 19:15

Merci M. Lebon , vous lire est rassurant .

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes