Social

Mairie de St-Pierre : FO dénonce "des inégalités de traitement"

Vendredi 12 Avril 2019 - 14:37

Le syndicat tire la sonnette d’alarme avant de relancer un préavis de grève. Force Ouvrière territoriaux est à nouveau monté au créneau ce vendredi pour dénoncer la situation des agents communaux de la ville de St-Pierre.

Après la grève éclair du 26 avril 2018, les chèques déjeuner ou encore la réorganisation des services, avec la fin des contrats aidés, n’ont toujours pas été mis en place. La fin des contrats aidés qui se fait particulièrement ressentir dans les écoles. "Le personnel est en souffrance. Avec parfois deux agents affectés à la restauration scolaire pour 250 élèves, il y a des problèmes de sécurité mais aussi d’augmentation des arrêts maladies et de surcharge de travail". Lucas Gobalou accorde un point positif à sa collectivité: la convention signée pour le transport scolaire avec la CIVIS et le plan de revalorisation des heures de travail. 

Le délégué FO du personnel communal déplore des mesures inégalitaires. À l’image des badgeuses et systèmes de géolocalisation expérimentés depuis 2016 puis mis en place dans dans certains services (services techniques et police municipale) et qui n’ont toujours pas été généralisés. "Ce sont de bons outils pour une meilleure gestion du temps de travail mais aujourd’hui on est dans le flou. Moi je badge mais pas d’autres, il y a inégalité de traitement". Une pétition a été lancée par le syndicat. 400 agents l’ont signée, la collectivité en comptait 1926 tous contrats confondus l’année dernière. 

Concernant le plan de titularisation:"Lorsque l'on pose la question, l'on nous répond : 'pas de titularisation'.  Pourtant nous sommes passés de 171 titulaires en 2001 à 795 en 2018. Le maire a certes un pouvoir discrétionnaire mais il faudrait un dialogue social sur les critères en amont".

FO demande également une égalité pour le régime indemnitaire des fonctionnaires de l’Etat (RIFSEEP), 6 millions d’euros pour St-Pierre. 300 personnels n’ont toujours pas obtenu de prime. "Pourquoi cela est mis en place ( ndlr par Michel Fontaine) en tant que président de la CIVIS et pas en tant que maire", souligne Lucas Gobalou.
 
PB
Lu 3309 fois



1.Posté par JEAN CLAUDE le 12/04/2019 14:56

Pas tres convaincant les propos du syndicat

Les CUi ne sont pas des emplois sur le long terme mais juste pour soulager des familles

subventionne pratiquement a 100/100 par l etat et donc par les citoyens.

bref

2.Posté par La le 12/04/2019 16:07 (depuis mobile)

Oui...bien sûr. Très peu crédibles ces syndicalistes la ! Rien ne vous empêche de démissionner. Trop d'employés communaux partout !

3.Posté par Maire des familles le 12/04/2019 18:27 (depuis mobile)

Les titularisations sont réservées pour certaines familles qui constituent sa réserve électorale . Le maire ne veut pas redéployer les personnels de peur de perdre des voix . Les souffrances n''empêchent pas la réélection.

4.Posté par Bouboul974 le 12/04/2019 18:31

Encore des personnes qui seront ravi de payer un acte de naissance bientôt............. ou encore monnayer un RDv avec les élus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie