Politique

Maintien du taux de prise en charge des emplois d’avenir : "Une bonne et une mauvaise nouvelle" selon Jean-Hugues Ratenon

Samedi 2 Décembre 2017 - 18:58

Les différents élus de La Réunion s’inquiétaient non seulement de la baisse des contrats aidés mais aussi de la baisse du taux de prise en charge par l’Etat. Mardi, un arrêté du ministère du Travail a annoncé que le montant expérimental de l’aide est maintenu à 90% à La Réunion du 1er juillet 2017 au 31 décembre 2017. 

Une "bonne nouvelle" pour le député Jean-Hugues Ratenon. "Je me réjouis d'une décision enfin censée de ce Gouvernement mais je regrette qu'il ait fallu attendre le 1er décembre pour faire cette annonce", indique-t-il. "Tant d'inquiétudes chez les bénéficiaires, les employeurs qui n'ont pas renouvelé ces contrats devant les tergiversations des ministres. Des services ont été déstabilisés, des chantiers ont été arrêtés… "

En revanche, " que se passera-t-il après le 31 décembre 2017 ?", s’interroge le député Insoumis. L’article 2 de l'arrêté du 28 novembre 2017, stipule que la prise en charge à 90% est applicable à toute aide à l'insertion professionnelle attribuée au titre d'un emploi d'avenir du 1er juillet au 31 décembre 2017. " Après le 31 décembre, il n'y a plus de financement de poste, donc licenciement, incertitude ? ", questionne-t-il encore. Les contrats d’avenir signés jusqu'au 31 décembre seraient ainsi valables au minimum pour 1 an et maximum 3 ans avec une prise en charge par l'État à 90%. 

Jean-Hugues Ratenon dit "regretter cette méthode imposée par le Gouvernement dans la gestion des derniers contrats et j'invite les associations et toutes les structures à en faire rapidement la demande de prise en charge pour 2018".
N.P
Lu 1966 fois



1.Posté par cmoin le 02/12/2017 20:54

Arrêtons avec l'assistanat!

2.Posté par tiorpia le 02/12/2017 22:17 (depuis mobile)

ce gars il n est jamais content ???? Un couteau double tranchant .....

3.Posté par 175 millions le 02/12/2017 23:12 (depuis mobile)

Des emplois, des vrais ..c'est possible !

4.Posté par Ikki le 03/12/2017 00:06 (depuis mobile)

Dans emploi d'avenir il y a avenir. En France on empêche tout simplement les gens de bosser. Si c'est pas la faute aux politiques.

5.Posté par Marie le 03/12/2017 07:45

assistanat, toujours de l'assistanat encore de l'assistanat et cela finira mal tôt ou tard car l'Etat ne pourra indéfiniment cautionner ces aides à fond perdu, et le travailleur en a ras le bol de se serrer la ceinture! mais non nos élus s'engouffre dans ce système sans tenir compte de certaines réalités....quand à celui là le député social commence sérieusement à devenir gonflant!

6.Posté par bel air le 03/12/2017 07:49

battez vous plutôt pour des vrais emploi
penser a faire une lumière une bonne foi pour toute sur ses employer communaux payer a rien foutre toute l année TANDIS que ses emploies aidé fassent leur travailles et payer un salaire de misère

7.Posté par justedubonsens le 03/12/2017 09:19

Monsieur Ratenon devrait faire vérifier son orthographe par son assistant(e). Si la décision gouvernementale est bonne, elle est donc "SENSEE" et non CENSEE comme il l'a écrit. J'ai constaté à plusieurs reprises ses méprises orthographiques. Ce que j'en dit....

8.Posté par Lol kaf le 03/12/2017 09:20 (depuis mobile)

Ah bon c est toute à fait normale car ce sont les collectivités et les grands associations soit disant au but non lucratif pour embauché des personnes de l île pour un moindre coup et faire venir leurs amis et connaissance pour des postes mieux payé.

9.Posté par TICOQ le 03/12/2017 09:21

"Emploi d'avenir" financé à 90 % par l'Etat........ ah bon.... si ça c'est l'avenir ok.

10.Posté par 50 nuances de vrai le 03/12/2017 12:33 (depuis mobile)

Les emplois d'avenir sont discriminatoires jusqu'à 26ans comme si au-delà il n'y a plus de chômage ... par contre les contrats aidés qui n'ont pas de limite d'âge vous supprimez ? Ça n'a aucun sens

11.Posté par SEVERIN le 03/12/2017 12:33

Un pantin de plus parmi les 577 guignoles de l'assemblée,encore une promesse non tenu du bobo Macron.Réduction du nombre de députés et sénateurs de notre république bananière,in yab des Yvelines

12.Posté par ja le 03/12/2017 12:55

A LA REUNION on voudrait des vraies emploies mais pas simplement des contrats aidés qui rapporttent rien
aux réunionnais simplement du clientélismes aux élus gauche droite.

13.Posté par JORI le 03/12/2017 12:56

""Je me réjouis d'une décision enfin censée de ce Gouvernement ", ratenon oublie que cette aide de 90%, encore au passage une des spécificatif réunionnaise, de l'Etat , c'est le contribuable qui la paie!!.

14.Posté par JORI le 03/12/2017 12:58

90% d'aide de l'Etat pour la Réunion!!. Ratenon ne demande pas l'application de l'égalité réelle là???.

15.Posté par le rényoné. le 03/12/2017 15:50

De toute manière il est trop tard pour éviter l'explosion sociale qui va malheureusement arrivée prochainement sur notre ile.
C'est trop tard.

Sinon c est marrant de voir que Ratenon soutient les emplois précaires.
Moi je suis qu'un ti kreol mais je soutiens les emplois pérennes contrairement à la plupart des élus de la Réunion. et notamment le M. Ratenon.

16.Posté par vincent Caramante le 05/12/2017 09:43

Poste 3 et les autres avez raison de clamer la possibilité d'un autre avenir pour notre jeunesse que l'assistanat d'emplois non productifs financés par des productifs et les contribuables.
Le souci, c'est ce système mis en place par les élus. Il permet le clientélisme, l'accession et l'installation dans des pouvoirs et des conforts matériels scandaleux financés par les contribuables.
Le Député Ratenon est un élu de ce système. Il n'est pas à l'abri de l'ivresse du pouvoir et des privilèges.
Vous avez raison de penser qu'il existe d'autres choix économiques et politiques pour sortir de l'assistanat.
La classe politique est trop soumise à la volonté des monopoles d'importation et de consommation responsables du non emploi dans les secteurs productifs.
Les monopoles financent leur Parti, leurs campagnes électorales, les arrangements d'attributions de marchés.
L'assistance est un moyen de chloroformer les victimes de la précarité, de la misère et du chômage, vecteurs de révoltes.
Sans les contrats aidés, emplois d'avenir et autres, les élus ne sont plus à l'abri de la colère populaire. D'autant qu'ils ne font rien pour se montrer discrets dans leurs folles dépenses, à l'image du nombre partit au Congrès des Maires, du cumul des mandats, etc.
Merci à Pierrot et Zinfos974 pour cette information et la publication de la liste d'alimentaires assistés.

17.Posté par LE PANTIN DE LA REPUBLIQUE le 06/12/2017 12:05

D'abord ce député devrait prendre quelques cours d'orthographe cela donnerait un peu plus de crédibilité à ses discours. Emplois d'avenir sans avenir . Pour les contrats aidés il suffit de passer dans les endroits ou travaillent ces employés. Ils sont par groupe de 4 , et sur les quatre gars un travaille et 3 autres se racontent des histoires en se mettant à l'ombre . Certains n'hésitent même pas à faire leur sieste tranquillement sous un arbre vers 10 heures une fois, une autre fois une autre équipe vers les hauts de st Denis 2 sur quatre faisaient la sieste vers 11 heures, un autre mangeait et le dernier téléphonait . Voilà ce que font la plupart des emplois aidés pour la partie visible dans l'environnement. On peut et on doit mieux faire avec l'argent des contribuables

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 23 Septembre 2018 - 21:47 La réaction de Perceval Gaillard (la France Insoumise)