MENU ZINFOS
Société

Mafate : Ravitaillements à l'arrêt, "les habitants pris en otage"


Le transport aérien de nourriture, matériaux et déchets à Mafate est suspendu. Les compagnies aériennes ne se sont pas adaptées à temps aux nouvelles mesures de sécurisation des hélisurfaces. Mafate Hélicoptères annonce mettre fin à ses rotations, Hélilagon serait en train de réaliser les modifications nécessaires, explique la préfecture de La Réunion.

Par Sophie Fontaine - Publié le Lundi 28 Novembre 2022 à 18:55

Les compagnies d'hélicoptère n'effectuent plus pour l'instant les ravitaillements dans le cirque. Cette décision intervient après la publication le mois dernier d’arrêtés qui ajoutent des restrictions dans l'utilisation des hélisurfaces de Bord Martin, Col des Bœufs, Deux-Bras, Dos d’Ane et de la Rivière des Galets. Les textes prévoient une limitation des mouvements d'hélicoptères selon le niveau de dangerosité avéré de l'hélisurface. Il est aussi maintenant requis la présence d'une personne au sol chargée d'inspecter la zone avant l'arrivée des aéronefs. 

"Techniquement et financièrement, ce n'est pas faisable ", assure Daniel Box, gérant de Mafate Hélico qui poursuit, “Il faudrait 15 salariés de plus”. Il pointe du doigt une méconnaissance de la réalité du terrain de la part des décideurs.

Dépendant des ravitaillements, les Mafatais se retrouvent démunis : S'il n’y a pas de ravitaillement, c'est toute l'activité et la vie du cirque qui sont impactées, sans compter son économie.

La Possession appelle chacun à "prendre ses responsabilités"

De son côté la mairie de La Possession, l’élu en charge de Mafate déplore un manque de concertation sur le sujet : “Cette situation est compliquée, on comprend la situation des Mafatais. La ville n’a jamais été associée aux réunions entre les compagnies et l’aviation civile. Les compagnies refusent de mettre les moyens dans du personnel au sol pour assurer le décollage et l'atterrissage."

Il ajoute : "Les habitants sont pris en otage. Il n’y a pas d’interdiction, l'arrêté de la réglementation court depuis des années et l’aviation civile a décidé de mettre en avant cette réglementationAujourd'hui, on a nous aussi des rotations à assurer, on se retrouve dans la même situation que les Mafatais. On est prêt à les accompagner dans la mesure du possible mais il faut que chacun prenne ses responsabilités”, conclut-il.

Pas de fermeture d'hélisurface, assure la préfecture

Les services de l'Etat ont souhaité apporter des informations précises sur le sujet et rappellent que ni la préfecture, ni l'aviation civile n'ont décidé de fermeture d'hélisurface.

Les autorités expliquent avoir collecté depuis 2019 les informations nécessaires pour former un plan de sécurisation des hélisurfaces. Ces zones sont utilisées pour le transport de fret (déchets, matériaux de construction, etc.) mais sont aussi des lieux de passages de randonneurs.

L'Etat ajoute que le nombre de rotations réalisées sur ces hélisurfaces sont supérieures à la normale et que le niveau de sécurité est inférieur à ce qui est nécessaire. 

La préfecture explique donc avoir mené des discussions entre les compagnies aériennes et la direction de l'aviation civile. Les mesures avaient été présentées et les arrêtés publiés en octobre. La semaine dernière, une réunion de suivi a eu lieu et les autorités ont rappelé les règles de sécurité qui n'étaient pas respectées.

C'est alors que les compagnies aériennes ont annoncé qu'elles suspendaient leurs vols et donc les ravitaillements primordiaux aux habitants de Mafate. La préfecture précise aujourd'hui que Mafate Hélicoptères a confirmé l'arrêt de ses rotations mais qu'Hélilagon a annoncé qu'elle comptait mettre en oeuvre des mesures pour maintenir ses opérations dans le cirque isolé.




1.Posté par Christian YCRE le 28/11/2022 20:14

Il ne serait pas difficile pour la préfecture d'installer des barrières autour des DZ avec une interdiction aux piétons et au Col des Boeufs de faire modifier le sentier de randonnée par l'ONF, la place est grande à la rivière des galets, à bord martin à deux bras et au Maido qui a été oublié.

2.Posté par Caroline le 28/11/2022 20:31

Comment font ils au Tibet sur les pentes de l Imalaya ?
Voir Mme Bello pour résoudre le problème. On n'est plus à cela près. Il suffit d une subvention...

3.Posté par Nic-ta-lope et autres le 28/11/2022 20:34

Les compagnies aériennes ne se sont pas adaptées à temps aux nouvelles mesures de sécurisation des hélisurfaces. Mafate Hélicoptères annonce mettre fin à ses rotations
..........................


Au tribunal pour rupture abusive......

4.Posté par Quelle idée... le 29/11/2022 02:18

Quelle idée d'habiter à Mafate...

5.Posté par valeo le 29/11/2022 06:11

Il suffit de ne pas atterrir sur la tête d'une personne, tout réglementer est ridicule et bien français.

6.Posté par Olive le 29/11/2022 06:40

Le truc qui sert à emmerder les gens, ça s'appelle l'administration : et en France, on a la meilleure !!!

7.Posté par 666 le 29/11/2022 06:43

Avez-vous déjà entendu parler d'un accident d'hélicoptère à cause d'un boeuf à Mafate ?
Bello n'a qu'à subventionner 15 gratteurs de cul pour qu'ils surveillent l'aire d'atterrissage, ça, elle sait faire.

8.Posté par olivette le 29/11/2022 08:08

réaction normale des compagnies aériennes. L'Etat pond des règlements déconnectés de la réalité, il faut assumer sa bêtise.
on fait comment maintenant pour les mafatais ? il est certain que ce ne sont pas de gros zozos qui méritent attention de la part de l'Etat
on n'a pas fini de rigoler avec cette administration qui administre....

9.Posté par Olivier le 29/11/2022 08:08

Les habitants de La Nouvelle viennent de mettre la main au portefeuille sur leur fonds propres afin de sécuriser le site du Col des Boeufs (séparation par barrière physique et déblaiement de la Drop Zone). Ils sont volontaires pour sauver leur économie qui dépend des hélicoptères.
Ce que demandent les compagnies, c'est l'autorisation de faire un premier atterrissage sans personnel au sol. Ce dernier serait amené lors de ce premier vol et resterait présent pendant toute la durée des opérations. Il repartirait avec la dernière rotation.

Sachant que les Mafatais qui envoient des marchandises sont toujours présents sur les DZ et sont habitués aux rotations, cela ne devrait pas poser de problème.
Mais bon, histoire de politique encore une fois...

10.Posté par Antiflic le 29/11/2022 08:36

Toujours des fonctionnaires qui ne quittent pas leur bureau climatisé et qui pondent des textes, ça leur donne l'impression d'être utiles

11.Posté par bernard le 29/11/2022 10:18

et le jour de l'accident tous les pleurnicheurs vont dire la faute à l'état...

Suffit de respecter la loi, vous croyez que ces compagnies d'hélicos n'ont pas de sous?
demandez les bénéfices qu'ils versent à leurs actionnaires!!!

créoles lé couillon meme grosse entourloupe de ces compagnies qui veulent encore plus de fric sans dépenser pour la sécurité
la loi pour les petits et pas pour les gros zozos en col blanc?

12.Posté par Lyline le 29/11/2022 12:19

à Post 4 "Quelle idée..."


et vous quelle idée d'être aussi rempli d'inintelligence !!!


13.Posté par Lyline le 29/11/2022 12:21

à Post 4 "Quelle idée..."

J'oubliais : Quelle idée aussi à vous d'être autant dans le mépris !!!

14.Posté par qoop le 29/11/2022 12:39

Et quelles sont les revendications ou exigences des preneurs d'otages ?
Les otages vont bien ?
Le raid est-il en place ?

15.Posté par Mjo le 29/11/2022 13:29

poste 4 quelle idée de venir habiter chez nous



16.Posté par JF le 29/11/2022 18:43

Pourquoi ne pas mettre un haut parteur sous l'hélico e,des panneaux et barrieres préventifs au sol...?

17.Posté par Royal Bourbon le 30/11/2022 05:14

L'avenir de Cilaos et Mafate est sans conteste le périph comme pour Papangue au Chaudron ! Ticket plus cher pour le touriste que pour le riverain. Histoire de rentabiliser car le budget c'est sûr va être pharaonesque !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie









 

3 rue Émile Hugot
Immeuble Rigolet

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes