Courrier des lecteurs

Madame La Ministre, c’est avec un très grand intérêt que je suis, depuis quinze jours, l’actualité de l’île de la Réunion

Jeudi 29 Novembre 2018 - 17:05

Madame La Ministre,

C’est avec un très grand intérêt que je suis, depuis quinze jours, l’actualité de l’île de la Réunion, dont je suis native, où j’y ai vécu trente huit ans et que j’ai quitté depuis cinq ans pour raison professionnelle suite à l’obtention du concours national Personnel de Direction.
J’ai écouté avec attention vos interventions auprès des manifestants. Certaines revendications, certaines prises de parole m’ont bouleversé et je partage la souffrance et l’incompréhension de ces personnes. J’adhère par ailleurs à votre vision et vous rejoins sur certains points dont je voudrais aussi vous faire part à 11 000 kilomètres de mon île et de ma famille et de mes amis.

J’ai fait toutes mes études à la Réunion et j’en suis fière. J’exerce à ce jour la fonction de Proviseure adjointe dans une cité scolaire importante du département de la Charente, après avoir été professeure d’Economie-Gestion option Comptabilité durant onze ans à la Réunion.

Je peux témoigner de la différence du coût de la vie entre la Réunion et la Métropole, notamment sur les produits alimentaires.
Mes ambitions professionnelles motivées par le désir de contribuer à la réussite des élèves m’ont conduites à la fonction de Personnel de direction. Je souhaiterai mettre mes compétences professionnelles au profit de mon territoire comme vous l’avez dit à ce jour à Saint-Pierre dans le temps de négociation avec les manifestants.

Je souhaite le meilleur pour mes neveux à la Réunion mais aussi pour les enfants de chaque famille réunionnaise. Je sers ma nation et j’aspire aussi à  servir mon pays !

La mobilité est un critère important dans le monde professionnel et source d’expériences enrichissantes. Toutefois, je pense qu’un réunionnais a aussi le droit d’aspirer à retourner sur son île non pas à sa retraite mais après-avoir effectué quelques années de service en Métropole. L’objectif étant aussi de faire profiter à son île, à ses habitants, de son savoir-faire et de ses compétences.
Vous évoquiez la nécessité d’un engagement sur son territoire pour faire évoluer les choses : engagement sur le terrain, engagement politique. Je souhaiterai le faire et je suis prête à le faire pour mon pays, mon territoire, ma nation.

Je crois qu’une réflexion sur la préférence régionale est nécessaire et s’impose. Cela suscite de la colère chez les réunionnais.  Les concours sont nationaux, il nous faut jouer le jeu de partir mais nous devons avoir la certitude de pouvoir revenir au bout de quelques années.
Un agent de l’Etat
Lu 744 fois



1.Posté par rickle pick le 29/11/2018 17:33

lol
l'autre qui écrit sa lettre de doléances perso, direct pour la ministre.

"bon j'aimerais bien rentrer maintenant, j'ai bien travaillé en métropole. les mouvements académiques c'est bon pour les autres, moi je veux mon passe droit."

sans oublier les fautes d'orthographe évidemment, c'est la norme maintenant.

2.Posté par justedubonsens le 29/11/2018 17:49

Madame, cela s'appelle de l'opportunisme et par les temps qui courent, les gens comme vous ne manquent pas ! Pour votre information Paris se trouve à un peu plus de 9000km de La Réunion et enfin merci de mettre un "S" à la première personne du conditionnel présent "Mme la proviseure adjointe" Quant à servir votre pays c'est, semble-t-il, ce que vous faites en ce moment Mme l'Agent de l'Etat à moins que vous voulez parler de votre département d'origine.

3.Posté par zorro le 29/11/2018 17:55

La Charente n'applique pas le principe de la préférence régionale.
Heureusement pour vous!

4.Posté par moiprésident2 le 29/11/2018 18:25

je vous souhaite la bienvenue chez nous il me parait logique que votre retour pourrait apporter de la cohésion et de l'espérance à cette jeunesse , je souhaite de tout cœur que votre mutation soit une réussite vive la créolité et vive la réunion avec les réunionnais compétents

5.Posté par L'Ardéchoise le 29/11/2018 19:40

"proviseure adjointe", mais fâchée avec l'orthographe, la grammaire et l'expression !
Avec ce niveau de qualification...
On se relit ou on se fait relire avant que d'envoyer un tel courrier.

6.Posté par Choupette le 29/11/2018 20:34

Ne rêve pas trop fort, ma grande.

Moi aussi, avec mon bagage bien chargé en compétences européennes, j'avais cette ambition.

Mon malheur ? Ce sont des "collègues" créoles et un alien raciste.

Plein de bonnes choses quand même.

7.Posté par China le 30/11/2018 14:14

L’objectif est de faire profiter à son île , à ses habitants .. madame ..oui , c’est évident qu’il vaut mieux se relire !
Je suis aussi native de la Réunion, et moi aussi j’y ai fait mes études sans en tirer une fierté , On peut être fière d’avoir réussi ses études mais tirer une fierté d’avoir étudié ici ou ailleurs , ça me semble bizarre . Car c’est simplement la vie qui a décidé pour moi de naître ici et d’avoir vécu , ici ! mes jeunes années. Pourquoi être fier d’un fait dont on ńest pas , en grande partie , responsable ?
Puis j’ai travaillé 28 ans en Métropole . J’y ai fait des expériences qui ont fait ce que je suis maintenant.J’ai changé, mais je croyais en revenant ici , il y a un peu plus d’une décennie , être reconnue comme créole . Je ne me trouve plus en adéquation avec les nombrilistes , et je ne suis pas la seule à penser que la Réunion va mal . Ces petits caïds de banlieue 974 qui ont parasité le mouvement des gilets jaunes ont fait beaucoup de dégâts matériels (et psychologiques ..le sentiment d’insécurité va encore grimper )
Nos professeurs dans les années 60/70 à l’époque de ma scolarité à la Réunion m’ont appris qu’on fait profiter quelqu’un et non à quelqu’un. !! Donc faire profiter son île et ses habitants..
Le niveau baisse ? Nos enseignants étaient ils meilleurs ? Etions nous plus volontaires pour assimiler ce qu’on nous enseignait ?
La planète et ses habitants sont formidables , J’ai rencontré et je rencontre toujours des gens formidables ici et là bas . Et je pense que les Réunionnais ont tort de refuser d’aller essayer de vivre de façon positive un temps ailleurs .

8.Posté par Sophie ALBERTI le 30/11/2018 19:20

On peut être fière des possibilités d'études qu'offre la Réunion ! Et une personne peut être fière d'avoir fait ses études à un endroit donné surtout quand on laisse entendre certaines choses.
Il n'y a pas de revendication pour ne pas quitter l'île dans ce courrier mais plutôt un voeu de voir ceux qui partent revenir comme indiqué au bout de quelques années.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 22 Mai 2019 - 09:54 "4 Robinets" : Demande de limitation vitesse

Mercredi 22 Mai 2019 - 09:42 Nick Conrad...