Océan Indien

Madagascar toujours victime de contrebande de bois précieux

Jeudi 11 Mars 2010 - 18:48

Madagascar toujours victime de contrebande de bois précieux
Plusieurs bailleurs de fonds ont effectué un survol en hélicoptère du parc Masoala, dans la région de Sava, du 7 au 9 mars dernier et ont observé "plusieurs centaines de bûcherons à l'intérieur du parc avec l'équivalent de 1.000 containers de bois", indique le journal en ligne l'Express de Madagascar.

Un communiqué signé de concert par les représentants des ambassades des États-Unis, de Norvège et d'Allemagne et par l'Usaid (United States Agency for International Development), la Banque mondiale, l'Union européenne et l'Agence française de développement indique leur regret face à la situation qui est "loin d'être maîtrisée, plusieurs mois après la restitution en novembre 2009 du rapport commandé par les autorités malgaches auprès de Global Witness".

Le sérieux des autorités actuelles de la Grande Ile est jugé selon la rigueur avec laquelle elles gèrent la contrebande des bois précieux exploités dans les forêts primaires. Le communiqué précise qu'en "attendant que toutes les parties concernées par ce sujet aient une meilleure compréhension de la situation et des moyens à mettre en place pour y remédier, les partenaires recommandent un arrêt du système d'exception répété".

Certains représentants de la HAT (Haute autorité de transition) regrettent que le communiqué ne fasse pas état des efforts déjà entrepris, à savoir "la mise en place du Task Force qui a permis de verrouiller les parcs nationaux malgré le peu de moyens dont dispose le régime de transition".
Karine Maillot
Lu 2364 fois



1.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 11/03/2010 21:40

Les Pays limitrophes ou et amis, qui sont en mesure de livrer rapidement des images satellites de Mada, pour intervention rapide, devraient aider ce pays encore plus corrompu que le notre, mais surtout tellement plus pauvre...

2.Posté par Ded le 11/03/2010 22:11

Intervention rapide?
Pourquoi, ce sont les hommes au pouvoir qui sont à la tête du trafic!
C'est trop juteux pour laisser quelqu'un d'autre qu'un ou plusieurs proches du pouvoir se goinfrer !
Et les dirigeants se foutent bien que la population crève du moment que leurs poches se remplissent.
C'était vrai du temps de Ratsiraka, puis de Ravalomana et maintenant c'est TGV qui s'y colle...logique...

3.Posté par papapio, ni macro ni géniteur payeur le 12/03/2010 09:01

C'est surement et malheureusement Vrai... Notre honte de ne Rien Faire, de laisser faire

4.Posté par Joseph le 13/03/2010 01:28

Quelle désinformation sur ce sujet ! Les USA sont-ils si bien placés pour faire la morale sur l'écologie à un pays appauvri par sa politique de soutien aux dictateurs du Monde entier à condition qu'ils adoptent le libéralisme économique ? Les USA sont il est vrai les champions non en écologie mais en désinformation.
Et comme par hasard, la Norvège aussi, pays ami de toujours des protestants ravalomaniaques (souvenez vous les magouilles de la NMS depuis 200 ans pour contrer l'influence colonialiste non moins magouillante des Catholiques Romains), Eva Joly en tête se permet de soutenir un dictateur en fuite puis de passer sous silence ses trafics permanents et sur tous les fronts de l'économie notamment en matière de coupes de bois précieux.
Lisez ci dessous la VERITE sur le sujet. C'est très beau d'informer, mais lorsqu'on participe à son insu sans doute à une action concertée qui tombe à pic à 5 jours des décisions de sanctions de l'Union Africaine contre la jeune démocratie Malgache, il est bon qu'un lecteur apporte d'autres éléments pour nuancer.

Je remarque aussi que dans votre journal d'infos, les travaux sur la CENI (Comm Electorale Nat Indépendante) sur le teny ifampierana qui a rassemblé des centaines de délégués de toutes les organisations de la société civile et politique de toute l'île, dans un premier acte fort de démocratisation du pays, sont passés inaperçus. C'est dommage, car le trafic de bois qui passionne tant les moralisateurs occidentaux qui détruisent sans état d'âme tant de pays du monde pour y planter des milliers d'Ha de cultures OGM ou polluent irrémédiablement les zones minières et détruisent la vie de milliers de gens et d'animaux sans parler du massacre des Océans, etc ... ne cessera que lorsque Madagascar sera devenu un Etat de Droit. Et çà, çà ne se décrète pas en 15 jours après 50 ans de gestion mafieuse des ressources. On rend le pays dépendant de la charité mondiale, on retire les aides puis on crie au loup ! Le pompier incendiaire, c'est vieux comme le Monde, on en a un bon exemple aujourd'hui avec Ravalomanana et ses complices du GIC de la SADC et des USA.

"Pourquoi les bailleurs de fonds impliqués dans le financement de la conservation de la biodiversité à Madagascar ont – ils effectué une mission de telle envergure dans cette Région ? Or, à notre connaissance, l’exportation de bois précieux ne date pas d’aujourd’hui. A titre d’exemple, en 1998, selon le chiffre disponible au ministère de tutelle, Madagascar a exporté près de 100 000 tonnes de bois précieux par mois, contre 30 000 tonnes en 2000 et 2001. Déjà à l’époque, les produits provenaient des aires protégées, notamment dans les Parcs nationaux de Marojejy et de Masoala.
De 1998 à 2000, le nombre de containeurs de bois précieux exportés au port de Toamasina a augmenté de 332 à 4 108.
Pire encore, le Gouvernement Rabemananjara a signé un arrêté interministériel, n°003/09-MEEFT/MI du 28 janvier 2009, portant agrément à titre exceptionnel de l’exportation de bois de rose et d’ébène à l’état brut ou semi - travaillé, au profit de 13 opérateurs. Une autorisation exceptionnelle qui a provoqué une accélération de l’abattage des bois précieux à l’intérieur des aires protégées. A preuve, depuis la publication de cet arrêté interministériel jusqu’à la fin du mois d’avril de la même année, on a exporté 571 containeurs de bois de rose, soit d’une valeur de 120 millions de Dollars. Lors des perquisitions effectuées par les Forces de l’ordre, plusieurs tonnes de bois précieux ont été saisies dans les locaux de l’ancien Président Marc Ravalomanana. Des bois saisis, stockés dans l’enceinte du Palais d’Etat,qui ont mystérieusement disparu.
De son côté, le Gouvernement de Transition a de nouveau autorisé, à titre exceptionnel, l’exportation de bois de rose (Arrêté interministériel n°38244/2009 du 21 septembre 2009) sous prétexte de liquidation des stocks autorisés. Et ceci, jusqu’au 30 septembre de la même année. « Passé ce délai, les bois de rose provenant des Régions Sava et Analanjirofo ne peuvent en aucun cas faire l’objet de dérogation d’exportation », devait indiquer une source officielle.
Chose curieuse, malgré ce massacre, les partenaires internationaux de la Grande Ile ont brillé par leur mutisme absolu. C’est maintenant qu’ils sont conscients du danger qui guette la biodiversité malgache. Hélas ! Pire encore, ces bailleurs n’ont pipé aucun mot sur l’utilisation des fonds, qui, notons - le, s’élèvent à plusieurs centaines de millions de Dollars, alloués à la protection de l’environnement. A titre d’exemple, la mise en œuvre des Programmes environnementaux, repartis en trois phases. Les faits sont là. Malgré ces enveloppes financières faramineuses, la dégradation de l’environnement en général s’est aggravée. L’échec est cuisant au su et au vu des bailleurs de fonds. Un silence complice ! "

5.Posté par Joseph le 14/03/2010 22:03

Quelques questions aussi pertinentes qu'impertinentes aux Bailleurs de Fonds qui, on le voit, n'ont pas ouvert leur bouche depuis des années sur les coupes de bois dans les parcs nationaux mais aussi lorsque leur poulain ultralibéral dirigeait le pays en vendant le territoire à toute Société étrangère lui reversant sa quote part pour ses entreprises privées Tiko (et autres) :

Que pensent-ils des pollutions qui vont être engendrées par Sherritt International ( de Ambatovy et son Nickel et son cobalt (investissements 3,3 Milliards de dollars) ?

Que pensent-ils de l'impact sur l'environnement de l'exploitation du pétrole bitumineux à Bémolanga (Total France) ?

Que pensent-ils du projet Varun International (Inde) qui veut se payer des rizières à bon compte (le deal avec Ravalotiko était des prix préférentiels et l'exclusivité des ustensiles de cuisine en alu pour Tiko) ?

Que pensent-ils de QMM Rio-Tinto (Canada) à Taolagnaro et des impacts de l'extraction d'Ilménite sur l' environnement ?

Que pensent-ils du projet Daewoo (Corée) de planter des millions d'Ha de palmiers à huile OGM qui vont durablement détruire les sols sur des surfaces énormes ?

Que pensent-ils de la politique du MAP de leur protégé en fuite, par exemple envers la Société Holcim et ses cimenteries dans le Vakinankaratra dans le massif d' Ibity, où un bon travail a été mis en place pour développer le pays en tenant compte de l'environnement, par 13 km de routes, des écoles etc ... pourquoi ? parce que c'est la région du big boss Ravalomanana ? Du Sud, Ravalo s'en contrefiche, et encore davantage du pays des Betsimisaraka. De même pour Antsohihy ou Bémolanga. Il défend son clan, son environnement proche mais sacrifie allègrement les 90% du territoire dans une indifférence totale. En dehors d'une ligne Iavoloha-Antsirabe, tout le reste pouvait crever de faim et de soif, ce n'était pas son problème.

Il y a un nouveau Parti écologiste dirigé par Sarah Georget Rabeharisoa , (Parti Hasin'i Madagasikara) et il serait intéressant que ces gens s'expriment de façon constructive et relayée à la Réunion par leurs alter-égo sur tous ces sujets. Mais Marchaud et Cie ont pris officiellement le parti de Ravalo en dénonçant la démocratisation actuelle du pays. Ils s'alignent derrière leur mentor Eva Joly qui a des liens serrés avec l'ancien Président.
Ces Verts Français ne méritent pas les 5% de voix qu'ils vont peut-être obtenir en dehors de l'Alliance aux Régionales Réunionnaises. Qu'ils restent le groupuscule inconsistant qu'ils sont depuis toujours.

Qu'on arrête d 'instrumentaliser politiquement l' affaire des bois précieux de la SAVA qui date de très longtemps, pour se pencher sur les VRAIES questions environnementales :

Le bois pour cuisiner tout simplement, qui implique beaucoup trop de déforestation. Cà c'est un VRAI problème. L'accès à l'eau propre aussi ... le danger d'être envahi par les OGM (Daewoo) etc ...

Les bailleurs de fonds sont dans une démarche immonde et perverse, indigne, qui consiste à focaliser l'attention du Monde exclusivement sur une ressource qui produit de l'argent (qui leur échappe c'est çà leur vrai problème?) pour des privés avec qui ils traitaient auparavant sans aucun souci moral et ferment leurs yeux sur tout ce qui est important et vital pour 20 millions de Malgaches. Tous ces magouilleurs devraient être déclarées personnae non gratae et interdites d'entrée sur le territoire Malgache et il est plus que temps que l'Ambassadeur Américain Niels Marquardt soit remplacé par un homme intègre. Ses liens personnels avec Ravalomanana sont scandaleux, le disqualifient et le déshonorent définitivement. J'assume mes dires.

6.Posté par Joseph le 14/03/2010 23:10

Il faut donner la parole aux acteurs de terrain et non pas seulement aux censeurs internationaux qui font, eux de la politique politicienne et ne sont pas exempts d'arrières pensées, visant exclusivement à maintenir Madagascar sous la tutelle ultralibérale. Oui, le FMI et la Banque Mondiale sont foncièrement opposées au développement. Ils ne visent qu'une seule chose : richesses minières et terres à très bas prix pour les sociétés occidentales et asiatiques et gestion de la pauvreté endémique par des fonds alimentaires. Surtout JAMAIS de développement, ce serait la mort des sociétés et des économies dont ils servent les intérêts.

Voici le site du Ministère de l'Environnement et des Forêts et les réponses des intéressés sur la gestion des bois de rose par exemple :

http://www.meeft.gov.mg/index.php?option=com_content&task=view&id=226&Itemid=104://

SITE : http://www.meeft.gov.mg/://
Merci de parcourir le site afin de vous faire une idée plus juste de la gestion de cette affaire complexe.

Vous avez aussi ce genre de site (celui ci date de Ravalomanana, mais allez le voir vous verrez que Madagascar n'est pas un pays arriéré où se fait n'importe quoi.) :

Il s'agit d'un pdf de 2007 / 2008 sur la région Atsinanana qui donne une foule de renseignements sur l'écologie de la région de Tamatave. Vous y trouverez le projet Japonais de pâte à papier OJI Paper Page 202 (15 000 ha d 'acacias et d' eucalyptus)

http://www.pnae.mg/ie/tbe/atsinanana/Est_integrale.pdf://

7.Posté par Joseph le 15/03/2010 10:24

Pour lire les liens sur Zinfos974, il faut apparemment les recopier, supprimer les deux slashes placées en fin. Ils ne sont pas actifs directement. Je ne le savais pas, ce doit être afin d'éviter les pubs et autre sites malveillants.

Recopier donc :

1- pour l'Administration de l'Environnement et des Forêts

http://www.meeft.gov.mg/index.php?option=com_content&task=view&id=226&Itemid=104
2- pour le doc pdf 2007 régions Atsinanana :

http://www.pnae.mg/ie/tbe/atsinanana/Est_integrale.pdf


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >


Suivez
le Grand Raid 2018
avec ZINFOS974
PARTENAIRE
Au coeur du Grand Raid
70 heures en direct live
Non Stop