Océan Indien

Madagascar : le président en mauvaise posture

Jeudi 12 Mars 2009 - 19:14

Madagascar : le président en mauvaise posture
Manifestement, le pouvoir de Marc Ravalomanana est de plus en plus chancelant.
Aujourd’hui, alors qu'il souhaitait apparemment quitter la Grande Ile, Air Force One, l'avion présidentiel, a été bloqué à Ivato. Les pneus ont été dégonflés et l’avion est désormais sous la garde des militaires et de la population.
Selon RFI (Radio France Internationale), les militaires ont d’ailleurs contacté Jacques Sylla, président de l'Assemblée nationale de Madagascar pour le charger de demander à Marc Ravalomanana de quitter le pouvoir.
Dans un communiqué, l'Ambassade des Etats Unis encourage ses ressortissants à quitter Madagascar.
Selon Sobika.com, un nouveau parti, "Unité Madagascar", est né aujourd’hui à Paris, suite à la manifestation pour la paix place du Trocadero, le 14 février dernier.
La Communauté internationale de son côté met en garde dans un communiqué contre une prise de pouvoir non démocratique qui pourrait avoir des "conséquences sur notre capacité à soutenir le développement du pays, au-delà de ses répercussions immédiates sur la population malgache qui a déjà trop souffert de la crise".
Karine Maillot
Lu 1180 fois



1.Posté par Trouillomètre au maximum le 12/03/2009 21:30

Mettez le en prison. Bloquez ses comptes bancaires. Nationalisez ses entreprises. Rapatriez ses fonds qui sont certainement dans des paradis fiscaux.

Faites la même chose avec le prochain président, car il sera autant baiseur de paquet que ses prédécesseurs.

2.Posté par Bernard le 12/03/2009 23:55

Seuls les morts et la souffrance d'une population empêchent de rire devant les multiples déclarations et gesticulations de la Communauté Internationale. Pendant des années elle n'aurait rien vu et s'inquiète aujourd'hui jusqu'à protéger un des deux antagonistes. Ridicule.
Les bailleurs de fonds ne sont pas sans responsabilité dans la crise actuelle. Préfèrent-ils que les aides viennent de l'Asie ?

3.Posté par darkalliance le 13/03/2009 08:10

Il faut l'envoyer excommunier devant le CPI. Il est né pauvre, es devenu riche pour finir crapule et misérable ...

4.Posté par Bernard le 13/03/2009 14:30

Cette crise politique est accompagnée, si ce n'est d'une révolution, au moins d'une évolution culturelle.
Les Malgaches allègent le poids des traditions et repensent le "fihavanana"
Ils tournent une page importante de leur histoire en voulant rompre avec la gestion du demi siècle de post colonialisme.
Madagascar ne pourra plus être dirigé comme avant, le Peuple en sera bénéficiaire.

5.Posté par lala le 16/03/2009 04:27

Je suis de même avis que vous. Les malgaches commencent à ouvrir les yeux et à parler.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter