Océan Indien

Madagascar, la transition reconnue par la France

Mardi 10 Novembre 2009 - 12:05

Madagascar, la transition reconnue par la France
La France manifeste officiellement sa reconnaissance envers la transition à Madagascar. Ce jour, le nouvel ambassadeur de France, Jean-Marc Chataîgnier, se rend au Palais d’Iavoloha où il présentera au Président de la transition, Andry Rajoelina, ses lettres de créance l'accréditant ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la France à Madagascar.

Ainsi, le numéro 1 de la transition exerce pour la première fois ses attributions de Chef d’Etat selon la Charte de transition signée à Maputo stipulant que "le Président de la Transition reçoit les lettres de créance et de rappel des représentants des États et des organisations internationales reconnues par la République de Madagascar".

Lire la suite sur reunitoo.re
Lu 1374 fois



1.Posté par Madone le 10/11/2009 18:12

C'EST LE DEBUT des Z A F F A I R E S !!!! le pognon va commencer à "tourner" et chaque "mouvance" va s'en prendre un p'tit "chouillas" !!

2.Posté par Joseph le 10/11/2009 23:58

Il est vrai que certaines mouvances affairistes (Ravalo et Ratsirk) sont en chasse pour profiter de l'aubaine, suite à leur remise en selle inespérée par leurs mentors de l'ultra-libéralisme du GIC (avec les antagonismes qu'on connaît entre le Clan pro-Américain et le Clan pro Français).

Il reste à espérer que cette période (unique dans le monde tellement elle est délirante et absolument dénuée de sens et de toute viabilité politique) ne dure pas trop longtemps sinon une guerre totale va se déclencher très vite. Ravalo veut contrôler les Mines, l'Agriculture (70% de la population), les Finances (et pourquoi pas la Justice tant qu'on y est ?) bien entendu pour veiller à ses contrats juteux et continuer à faire disparaitre les dossiers compromettants, etc etc ...

Son Clan a déjà commencé à exiger le retour des radios privées pour commencer leur campagne sur laquelle ravalo va investir une partie de ses 80 millions de dollar de côté. Ils vont utiliser tous les moyens de l'Etat et des Ministères envahis comme par une peste brune. Ils sont tellement riches à milliards et soutenus par la SADC et les autres, qu' ils ont les moyens d' inonder Madagascar de leurs mensonges et d'acheter les votes comme ils l'ont toujours fait.

Quelle honte de voir que les Malgaches soient aussi ignorants de la vraie nature de ceux (la bande SADC de Chissano l'ex Roi de Mozambique qui a cédé son trône à Guebuza-bizness, l'homme le plus riche du pays), qui ont exercé ce chantage odieux sur la jeunesse démocratique qui avait enfin réussi à virer les cadavres qui leur tenaient lieu de raïamandreny ! C'était sans tenir compte de la force du chantage à l'argent de la corruption internationale qu'on appelle les "aides".

Ravalo a rendu Madagascar dépendant de la charité de ces organismes de régulation du néolibéralisme. Il était donc impossible en 7 mois de s'en défaire, impossible sans un changement radical de régime, ce que la Communauté Internationale interdit sous peine de mort ou d'accident d'avion. Rappelons nous les chefs d'Etat assassinés. Rajoelina voit le long terme, donc c'est un moindre mal qu'il ait cédé partiellement aux exigences démentielles de ce GIC des corrupteurs. Au moins il est encore vivant grâce à Dieu !

Les intérêts en jeu sont colossaux pour la "Communauté Internationale" (comprenez : pour "les intérêts des multinationales occidentales"). La preuve, leur investissement énorme et démesuré depuis 7 mois dans l'application de leurs règles prétendues démocratiques qui cachent en fait l'adoubement des hommes politiques les plus corrompus. Ce n'est pas propre à Madagascar, c'est généralisé à toute l'Afrique sauf à certains pays comme le Soudan par exemple qui résistent à ces pilleurs des temps modernes déguisés en moralistes démocrates.

Par exemple, savez vous qu'en 2009 Rio Tinto versera à Madagascar 110 000 Euro (!) pour un profit sur le minerai brut d'Ilménite de 5,5 Millions d'Euro , soit 2% ! Et ne parlons pas des super profits sur le métal fini. C'est pas une honte çà ? C'est pas du néocolonialisme çà de la part des Canadiens ? Sheritt, Total Bemolanga, ce sera pareil, çà s'appelle du pillage néocolonial parce que les quelques infrastructures que ces exploiteurs s'engagent plus ou moins à créer en échange de ces super-profits sont ridiculement limitées à quelques routes et quelques aménagements prétendument "écologiques".

C'est avec les Chinois, les Indiens et les Brésiliens qu'il faudra contracter et foutre dehors ces Sociétés Occidentales de profiteurs qui agissent comme aux temps reculés du colonialisme, par politiciens locaux interposés, les hommes de paille et non plus en administration directe. Les Chinois ont cet avantage que pour eux le commerce c'est le commerce. Il ne s'agit pas de piller mais de simplement faire des bénéfices avec des gens qui en feront aussi en retour. Du commerce SAIN, équitable, des vrais CONTRATS de développement durable (dans le sens premier, pas dans le sens des commerçants de l' écologie de salon !). Mais pour cela il faut avoir en face un gouvernement indépendant réellement, qui ne cherche pas constamment à prendre des commission occultes sur tous les contrats.

Cà, Madagascar ne connaît pas encore.

Peut-être, si les Malgaches peuvent enfin voter dans la transparence en dehors de toutes les magouilles habituelles et des achats ou disparitions de voix, ils vont pouvoir l'exprimer et sortir enfin de la SADC, continuer à contracter avec la "France à visage humain", mais virer Total, adhérer aux organisations transversales de co-développement avec le Venezuela par exemple, le Soudan, rendre à la COI l' hommage mérité à sa neutralité (sauf Maurice du Clan Anglo-américain qui a participé à la curée contre la démocratisation de Madagascar à cause de Prega Ramsamy l'ancien SG de la SADC qui soutient bien entendu Ravalomanana en agissant sans relâche pour son retour).

Voilà ma façon de penser et je la partage.

3.Posté par Montfort le 11/11/2009 08:26

J'en ai lu des délires sur Madagascar, mais celui ci il dépasse tout.... Faudrait arrêter la zerbe et les fanafody, on sent quand même une grande nostalgie du " bon vieux colonianisme " Francais nous sommes les meilleurs, désintéressés, gentils...Je suis content d'être Francais mais de la à être fier de notre passé colonial !! Non je ne peux aller jusque là. Les autres sont des profiteurs, sauf les Chinois, ces gentils chinois qui ne pensent qu'à faire du bon commerce et " des bénéfices avec des gens qui en feront en retour " ( même les tous petits enfants qui travaillent 12h par jour pour un grain de riz)Bigre je me suis trompé sur toute la ligne je ne voyais pas les chinois comme ca ni les habitants du Ouigoure, ni les tibétains qui " profitent" vraiment bien du gentil commerce équitable des chinois. Les chinois sont déja à Madagascar et nous en reparlerons dans dix ans.. Madagascar 15 million d'habitants ca doit représenter une ville myenne chinoise, et lorsqu'il y aura 15 million de chinois nous reviendrons au problème du ouigoure, et aux petites provinces de l'ex Yougoslavie...

4.Posté par Joseph le 11/11/2009 12:43

Si vous aviez bien lu ce que j'ai écrit, avant de répondre à côté, avec votre argument peu convaincante du chichon qui n'apporte pas grand chose au sujet, vous auriez lu que je dis que Madagascar a été rendu dépendant des sociétés étrangères et des prétendus "bailleurs de fonds", la plus grosse escroquerie du siècle.

Donc pour s'en sortir, le nouveau gouvernement sera bien forcé de contracter avec les "moins pires" de tous, c'est à dire les moins gourmands et de sortir de cette dépendance malsaine (parce que justement néocoloniale) envers les sociétés occidentales qui sont adoubées par l'armada politico-Onusienne qui leur garanti l'impunité totale.
Quant aux Français, je différenciais les sociétés françaises à taille humaine qui participent au développement du pays et celles qui prennent tout sans rien donner, ce qui est le propre du colonialisme : l'appropriation des richesses d'un autre pays sans les payer à leur juste prix, faire des super-profits grâce à des contrats inéquitables.

Je parle de la politique commerciale extérieure de la Chine et vous vous répondez sur la politique intérieure effectivement criminelle envers le Xian et le Tibet qui sont des pays frontaliers annexés et occupés militairement. Je crois que le sujet était Madagascar et la dépendance et non la Chine.

Lorsqu'un pays est souverain et non pas dirigé par des hommes de paille des sociétés pétrolières (Karzaï par ex) ou par des pions achetés du néocolonialisme (la plupart des pays africains), il peut se permettre de négocier avec la Chine des contrats ponctuels équitables. Il est évident que si la Corée, l'Inde ou la Chine débarquent dans un pays affaibli dirigé par des hommes d'affaire avides de percevoir des pots de vin géants, ils bénéficieront de contrats de pillage aux aussi. C'est çà le coeur du problème.

Je ne vois pas ce qui sent la "nostalgie de la colonisation" dans mes propos, je considère Galliéni comme un criminel de guerre. Il a décidé SEUL de déporter la Reine et d'abolir la Royauté d'un pays souverain, sans demander l'avis du gouvernement colonial de l'époque qui a avalisé après coup sa décision criminelle. La France a préparé ensuite une "décolonisation" d'apparence qui n'a jamais été effective. Tsiranana était un président d'installation durable du néocolonialisme. Ce qui a suivi n'a jamais été une véritable indépendance malgré les gesticulations de ratsirk avec son boky mena et ses théories fumeuses.

Ce qui se joue en ce moment c'est la création d'une PREMIERE DEMOCRATIE, d'un Etat de Droit qui va pouvoir limiter les prétentions des sociétés transnationales, qui ne sont plus ni Françaises ni américaines mais qui contrôlent la SADC, le COMESA, une partie de l'UA et de l'ONU et surtout le FMI et la Banque Mondiale . Elles raflent tout sur leur passage. Mais ce n'est qu'un aspect de la question.

Bon, je retourne à mon chichon !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues