Océan Indien

Madagascar: de vives tensions sur le vote des lois électorales

Samedi 21 Avril 2018 - 13:30

Les députés de l’opposition se sont rendus ce samedi matin comme convenu dans la capitale malgache pour dénoncer le vote de la nouvelle loi électorale. De nombreux affrontements ont eu lieu et des personnes ont été blessées.


Image d'archives
Image d'archives
Ce samedi matin, les députés de l'opposition ont été accueillis à coups de gaz lacrymogènes sur le parvis de l'hôtel de ville de la capitale de Madagascar, Antananarivo.

Ils souhaitaient "informer la population sur la manière dont ont été votées les lois électorales controversées le 4 avril dernier", explique RFI. Habituellement opposés, le régime et les députés de l'opposition se sont alliés dans une manifestation "non autorisée et illégale" "pour dénoncer l'adoption scandaleuse des trois lois électorales".

Depuis jeudi, les représentants des deux partis ont fait le tour des chancelleries afin de trouver un appui, en vain. En effet, le préfet de Police de la capitale et le chef de région ont estimé qu'il s'agissait d'un acte de déstabilisation: "Cette manifestation est illégale et sera réprimée. Nous procèderons à des arrestations si nécessaire." 

Bien que l'opposition ait montré une autorisation de la Commune urbaine d'Antananarivo, les forces de l'ordre auraient lancé des gaz lacrymogènes. 

"La Haute Cour constitutionnelle vient de son côté de commencer le contrôle de constitutionnalité de ces lois électorales, votées sur fond de suspicion de corruption", souligne RFI. 

Le verdict final sera rendu d'ici deux à trois semaines. Si ces lois sont validées comme telles, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina pourraient ainsi ne pas pouvoir participer à l'élection présidentielle. Si, au contraire, elles ne sont pas acceptées, le gouvernement devra revenir à l'ancien code électoral ou à un nouveau vote des lois électorales.

Les premiers constats sont déjà alarmants: les manifestations ont fait de nombreux blessés et la télévision locale Viva annonce un premier mort. 

Charline Bakowski
Lu 2408 fois



1.Posté par toto974 le 21/04/2018 17:06

Nous aurions mieux fait de proposer à Madagascar de devenir le 101ème département français plutôt qu'à Mayotte !!!! LOL !

2.Posté par Riton Rouflaquettes le 21/04/2018 23:33

C'est faux, seule la candidature de Ravalomanana serait invalidée par ces lois et il en serait de même partout ailleurs, puisque Ravalomanana ne peut montrer un casier judiciaire vierge. C'est la moindre des choses que celui qui a rempli ses poches à milliards en se servant de sa fonction présidentielle, soit interdit de se représenter, non ?
De plus, il a fait tirer sur la foule en 2009 et a tué quantité de manifestants, exilé des opposants et commis bien d'autres crimes encore jamais jugés à ce jour.
Ces lois scélérates votées par des députés godillots à coup de mallettes d'argent, ne le sont pas à cause de ce point, mais à cause de quantité de points de détail qui permettront la fraude.
Rajoelina n'est absolument pas visé par ces lois.
L'union apparente actuelle entre TIM et MAPAR ne l'est que contre le régime HVM, mais aussitôt ce régime abattu, bien entendu, ce ne sera plus la même chose.

3.Posté par pipoteur le 22/04/2018 08:00

@post2: très bonne analyse. Les quelques centaines de manifestants ne sont que des personnes manipulées, payées par Rajoel et Ra8. Aucune spontanéité, le peuple malgache ne se révolte pas, malheureusement...
Le président actuel est du même acabit que les précédents. Mais ne nous y trompons pas, les sacrifiés sont des malheureux manipulés (payés) par les 2 précédents.

4.Posté par Jean le Monstre le 22/04/2018 12:02

Les manifestations n'avaient pas d'intention violente. Comme en France.
Les manifestants, dit le pouvoir, étaient une minorité d'excités manipulée. Comme en France.
Les manifestants ont été passés à tabac par la police sur l'ordre du pouvoir. Comme en France.
Le pouvoir fait tout pour changer les institutions, pour rester au pouvoir. Comme en France.
Il y a eu déjà des morts. Comme en France.
Quand on est insensible à la Liberté, à l'Egalité, à la Fraternité, comme à Madagascar et en France, il yaura d'autres morts.

5.Posté par Riton Rouflaquettes le 22/04/2018 14:00

Non, Pipoteur, les manifestants de Tananarive sont un peuple majeur et globalement politisé, conscient, mais ils ne sont pas "manipulés par Rajoelina et par Ravalomanana", ils sont comme les députés de l'opposition, fatigués de ce régime qui ne diffère pas tellement de celui de Ravalomanana : au lieu d'enrichissement personnel d'un petit clan, les gouvernants actuels s'enrichissent tous individuellement, mais de façon moindre pour chacun que ne le faisait Ravalomanana, tout en ne faisant pas grand chose pour le pays, alors que Ravalomanana créait des emplois et faisait légèrement remonter le PIB
Mais sachez que l'appauvrissement régulier de Madagascar a débuté en 1980 et non en 2002 ou en 2009. Une toute petite éclaircie avec Ravalomanana, pourquoi ? parce qu'il a enrichi son clan et comme le PIB d'un pays se calcule en divisant la richesse totale par le nombre d'habitants, ce chiffre ne signifie absolument pas qu'il y aurait eu enrichissement global du pays. C'est la grosse arnaque du PIB.

Je ne partage pas votre analyse qui renvoie dos à dos Rajoelina et Ravalomanana, car Rajoelina était un souverainiste honnête, mais s'il a échoué, par inexpérience et naïveté qui ont déterminé son manque de fermeté envers les Ambassades étrangères et c'est aussi à cause de la pression de la prétendue "Communauté Internationale" (centrée sur Paris et Washington) qui est en fait une coalition ultra-libérale Europe/ACP-SADC-UA-USA-France-OIF, etc... qui lui a imposé la remise en selle des agents de l'ultralibéralisme des ex présidents.
Ils ont appelé çà un gouvernement INCLUSIF.
Tous les corrompus de la Transition se sont alors précipités sur le bois de rose et autres niches financières d'enrichissement rapide, dans un double but : s'enrichir vite et détruire le projet de la Révolution Orange de l'intérieur
Il semble évident que Rajaonarimampianina a été retourné par cette bande des ultra-libéraux étrangers occidentaux et leurs Ambassades déjà en tant que Ministre des Finances de la Transition. Ces politiciens et économistes étrangers, hautement toxiques pour Madagascar et pour toute l'Afrique, ne manquent pas de ressources pour analyser les situations, faire de la prospective et envisager tous les scenarii possibles avant qu'ils ne se produisent afin de faire et défaire des régimes, l'objectif unique étant de maintenir au pouvoir, quel que soit le président, un ultra-libéral qui se chargera de tout dérèglementer afin d'assurer la totale liberté d'exploitation des ressources par les compagnies minières.
Vous serez sans doute étonné de voir Madagascar se développer comme la Bolivie de Evo Moralès, vitesse grand V, du moment où un souverainiste et son équipe auront pris le pouvoir et se seront ré-alignés par exemple sur les BRICS et se seront défaits de la tutelle toxique occidentale.
Non, les gens de Tananarive ne sont pas (plus) des gens qui marchent au T-shirt et au billet de 5000 Ariary, je ne le crois pas. Les expériences et erreurs du passé forment les gens et les éduquent politiquement.

6.Posté par ORNERO le 22/04/2018 14:35

@1

J'espère que vous plaisantez ça suffit de racoler pour trouver des territoires à conquérir
Il est fini le temps des colonies , que ça soit Mayotte ou l'ensemble des Dom-Tom il serait
grand temps de leur donner leur indépendance à ces pays qui finalement ne nous apportent
absolument rien au contraire nous coûtent 100 milliards par an que cet argent serait bien
plus utile en France Métropolotaine car n'en déplaise à certains la France se situe en Europe
et non pas à 10.000 Kms . Arrêtons de distribuer l'argent à tout va sans rien en retour.

7.Posté par Jean le Monstre le 22/04/2018 18:43

Les manifestants n'avaient aucune volonté de violence. Comme en France.
Les manifestants se sont faits passer à tabac. Comme en France.
Les manifestants ont été victimes de la police envoyée par le pouvoir. Comme en France.
Le pouvoir veut modifier les institutions pour rester au pouvoir. Comme en France
Le pouvoir déteste la démocratie, garant du respect de la loi. Comme en France.
Le pouvoir déteste le peuple, garant de la démocratie par son vote. Comme en France.
Il y a des morts, à Madagascar comme en France, et ce n'est pas fini, à Mada comme en France.

8.Posté par pipoteur le 23/04/2018 11:15 (depuis mobile)

Post5: vous êtes soit un doux rêveur soit de mauvaise foi. Les manifestants de tana marchent au tee shirt et aux billets kely.
Quant à rajoel vous me faites doucement rire. Souvereniste binational mdr

9.Posté par Vahona Fotsy-Avadika Romba Hanitrimpatsaka le 23/04/2018 14:50

Pipoteur vous n'êtes pas une personne correcte avec qui on aurait envie de discuter, car n'avez que des arguments d'insulte personnelle en supposant ma mauvaise foi.
Vous êtes simplement assez ignorant de tout ce qui touche à Madagascar, pour ne pas savoir que Rajoelina, comme Ratsiraka et Ravalomanana n'ont pas la double nationalité.
La preuve, en mai 2013, le gouvernement français a fait pression, en sanctionnant les trois candidats à l'élection présidentielle cités avant, s'ils se présentaient, en révoquant leur visa français, efficacement leur interdisant de territoire français, et envisage de geler leurs actifs financiers et immobiliers.
Le père de Rajoelina aujourd'hui à la retraite, le colonel Roger Yves Rajoelina, avait la double nationalité car il a combattu pour l'armée française dans la guerre d'Algérie. Ce qui ne signifie pas que Andry Rajoelina ait fait les démarches pour obtenir la nationalité française par filiation.
Par contre, sa femme Mialy Razakandisa est bien franco-malgache, ce qui a facilité leur séjour d'études en France ces dernières années.
Je vous ferais remarquer enfin que d'être souverainiste ne signifie pas de toutes façons être "anti-français", ni encore moins d'être Nationaliste, mais simplement PATRIOTE et d' adhérer à une idéologie de développement la plus autonome possible et surtout d'établir des relations commerciales et politiques équitables avec les puissances étrangères.
Vous confondez avec la conception du souverainisme du Front National qui n'est que du nationalisme étriqué et rejetant l'étranger.
Merci de vous former politiquement un peu plus avant de tenter d'argumenter au fond sur des sujets sérieux.

10.Posté par Riton Rouflaquettes le 23/04/2018 14:53

vous aurez le plaisir de constater, pipoteur que je vous livre ici deux pseudos (et même davantage), çà vous occupera et vous donnera un peu de grain à moudre, vous qui adorez semble-t-il la mise en cause des gens sur le plan personnel au lieu d'argumenter sur le sujet.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter