Océan Indien

Madagascar : Une entente possible entre Rajoelina et Ravalomanana

Mercredi 14 Avril 2010 - 15:10

Après que les forces armées aient exigé "une feuille de route précise" de la part des autorités en place à Madagascar et afin d'accélérer la sortie d'une crise qui perdure depuis plus d'un an maintenant, "le temps est au rapprochement" écrit l'Express de Madagascar.


Madagascar : Une entente possible entre Rajoelina et Ravalomanana
Le journal parle d'un rendez-vous pour le 24 avril prochain entre l'ancien président Marc Ravalomanana et son principal rival, l'actuel président de la Haute autorité de transition Andry Rajoelina. Un rendez-vous qui se ferait semble-t-il en Afrique du Sud, là où le président déchu a trouvé refuge après sa démission le 17 mars 2009.

Ce "rapprochement" supposé, même s'il n'est pas encore annoncé franchement, révèle une crainte de voir l'armée prendre les devants, comme elle l'a fait en mars 2009, en soutenant Rajoelina et en sommant Ravalomanana de capituler.

Les deux autres mouvances et co-président, Zafy et Ratsiraka, n'ont semble-t-il pas eu écho de ce nouveau positionnement de Ravalomanana. Ils sont en général les premiers à être informés des prises de position de Marc Ravalomanana pour qui les deux co-présidents sont "des alliés" lorsqu'il s'agit de se dresser contre l'actuel homme fort de la Grande Ile, Andry Rajoelina.

Une déclaration d'Andry Rajoelina est prévue ce soir. Si Marc Ravalomanana accepte d'ouvrir le dialogue, on peut espérer un pas vers la sortie de crise du pays, dont la situation économique est au plus bas avec notamment l'exploitation sauvage sans précédent des ressources naturelles tel que le trafic de bois de rose, légalisé par les autorités soudoyées, selon une source locale. Rappelons que la communauté internationale a rompu ses principales aides financières, exceptée la France qui ne cache pas son soutien à Rajoelina.
Karine Maillot
Lu 3291 fois



1.Posté par patrice le 14/04/2010 16:25

Pauvre Mada, Quel choix ? entre la peste et le choléra voir un 3eme Larron Annette !!!!!
patrice

2.Posté par francine le 14/04/2010 17:21

post 1 vous êtes un pauvre type raciste patrice et vous faites vraiment pitié .C'est vous le monstre

3.Posté par ti yab le 14/04/2010 18:08

Post 2 au lieu de traiter les autres de raciste vous ferez mieux d'allez dans les soirées privées de mr Annette et vous verrez qui est le plus raciste car ce monsieur Annette n'arrête pas de dénigrer les blancs alors SVP ne prenez surtout pas sa défense mais c'est vrai dire du mal d'un blanc ce n'est pas du racisme...

4.Posté par turbine le 14/04/2010 18:35

Bien dit, "ti yab",c'est drôle comme le racisme est toujours décrit à sens unique. Ras le Bol ! signé : un "zoreille" (expression raciste?) Surtout quand elle est accompagnée de "dehors", comme on le trouve régulierement écrit à la Réunion, département Français qui ne survit, justement, qu'avec l'argent des fameux "Zoreilles" ( = contribuables métropolitains). Merci, Francine

5.Posté par Robert. S le 14/04/2010 21:52

Il faudrait nous expliquer où se trouve le racisme dans le commentaire posté par Patrice ?

6.Posté par Joseph le 14/04/2010 22:00

Même plus envie de répondre ni d'argumenter tellement la deuxième partie de l'article de Mme Maillot est un tissu de diffamations, par exemple au sujet du commerce illicite des bois précieux. Cette affaire est complexe et date de bien avant même Ravalomanana qui en a fait son profit en milliers de tonnes. Mme Maillot reprend les arguments des pro-ravalo, elle ressort cette fadaise dépassée des "co-présidents" dont à Madagascar plus personne ne parle.

Plus envie de lutter contre ce genre de désinformation. Laissons le champ libre à Andriantavy et aux menteurs de tous bords, Collectif, GTT. Labocast peut continuer d' enrichir les dentistes, Sanofi aventis peut toujours faire ses opérations de charity-business, un jour le vent tournera pour Madagascar et le travail sera payé son prix.

On en a assez de voir les deux frères exploitation et charité se donner la main pour tenir ce pays dans la dépendance, le dénuement et le malheur.

La vraie vie n'est pas sur Zinfos974 en ce qui concerne Madagascar. Vaut mieux arrêter de perdre son temps ici et ne plus ouvrir un ordinateur. Comment des bloggueurs qui se prétendent journalistes peuvent-ils asséner ainsi des vérités bibliques sans avoir d'abord travaillé le sujet dans tous ses aspects et sa complexité ?

7.Posté par Dionysien le 14/04/2010 22:26

Rien ne permet de justifier le racisme blanc , noir etc... à part la stupidité et l'ignorance .
Il n'est pas possible d'occulter que l'histoire nous rappelle que jusqu'ici le racisme concernait les gents de couleur ;mais nous devons combattre toutes idées racistes d'ou qu'elles viennent d'autant plus qu'à l'origine nous ne formions qu'un Adam et Ève ou australopithèques.

8.Posté par MADARUN le 15/04/2010 00:18

Bonne nouvelle pour Madagascar. Il faut une entente politique pour sortir le pays de la crise etr éviter une prise de pouvoir par l'armée. Bonne décision Rajaoelina.

9.Posté par marco le 15/04/2010 07:58

Il n'en reste pas moins Joseph que depuis toutes les guerres d'indépendance (soutenues pour la plupart par l'ex URSS durant la "guerre froide") , combien de pays ont accédé à une indépendance réussie , mature , fonctionnant selon les règles de la démocratie ??

Combien de républiques bananières où se conjuguent oligarchie locale et exploitation +- déguisée de sociétés étrangères et pauvreté massive ??
Faites le compte .

Je ne suis pas aussi optimiste que vous , mais le pire n'est jamais certain .

10.Posté par Zansèt malgas le 15/04/2010 12:14

Il est vrai que pour comprendre Madagascar, un minimum de connaissances et de sérieux s'imposent.
Madagascar n'est pas la Réunion. Madagascar est un pays complexe qui n'a pas 300 ans d'histoire derrière elle mais 2000 ! C'est aussi un pays SOUVERAIN de 20 millions d'habitants et non de 850 000. Tout journaliste réunionnais sérieux devrait se replacer dans le cadre de l'histoire du pays dont il veut analyser les événements. Et non dans le seul cadre de la Réunion. La Réunion a elle-même ses problématiques complexes, d'ailleurs souvent incomprises voire "maltraitées" par les journalistes hexagonaux.
Lorsque vous écrivez : "Une crainte de voir l'armée prendre les devants, comme elle l'a fait en mars 2009", vous révisez l'histoire à la mode du Collectif. Vous laissez entendre que l'armée a commis un putsch en 2009 (Article incroyable du JIR il y a quelques semaines). Aucun malgache ne croit à de telles balivernes. Si l'armée malgache commettait des putschs à répétition, cela se saurait ! Bientôt vous nous expliquerez que le massacre de la population par la garde présidentielle de Ravalomanana en février 2009, est en fait, de l'entière responsabilité de Rajoelina. Vous reprenez les clichés néo-coloniaux habituels ainsi que la désinformation révisionniste des pro-Ra8 qui n'admettent toujours pas que le peuple ai pu chasser un dictateur qui, entre autres saletés, vendait à l'encan la Terre des Ancêtres. Ces pro-Ra8 ont sans doute plus de raisons sonnantes et trébuchantes que de raisons morales. Il n'en demeure pas moins que Rajoelina semble de moins en moins capable de sortir le pays du marasme dans lequel il se trouve. Mais patience et longueur de temps... Madagascar vit une histoire difficile, mais c'est sa propre histoire. Quel pays ne connait pas ou n'a pas connu une histoire difficile et troublée. Prenons par exemple... l'histoire de France avec son cortège de conflits, de guerres civiles, de guerres de religions et de massacres. Madagascar vit sa propre histoire et suit son propre chemin. Le peuple reste digne et fier dans les pires difficultés et les pires souffrances qui soient. Il ne quémande ni ne mendie son pain à personne. Et toute solution imposée venue de l'extérieur ne saurait que le mettre en rage.
Enfin donc, jamais Rajoelina ne se rendra en Afrique du Sud pour dialoguer avec un individu qui a fait massacrer son propre peuple ! Jamais.

11.Posté par Joseph le 15/04/2010 22:58

Bonsoir Zanset Malgas merci pour votre analyse respectueuse de la vérité complexe des réalités malgaches

Sans vouloir vous contredire, Rajoelina ira bien rencontrer Ravalomanana à Johannesbourg le 24 Avril, il l'a annoncé hier soir à la télé et vous n'aviez pas eu encore l'info au moment d'écrire votre post, mais connaissant la force de nuisance de l'ex président, assez inépuisable, Rajoelina n'est pas dupe et sait que çà ne donnera rien.

Cependant il montre ainsi sa bonne volonté comme il l'a fait à Maputo 1 et 2 et à Addis Abbéba. La SADC joue le jeu de Ravalo bien entendu, Zuma et Ravalo sont liés par des intérêts puissants, Rajoelina le sait.

Il dit qu'il aurait pu pardonner, mais que les familles des victimes du massacre de Ambohitsorohitra ne le peuvent pas. C'est de la stratégie politique, des feintes très bien vues pour s'approcher au plus vite des élections et ne pas laisser trop longtemps le futur gouvernement transitoire aux mains de ministres de consensus trop verreux (surtout les mines et les finances). Lisez dans Sobika l'interview de Chataigner, c'est intéressant. Il rappelle que fin 2008 les détournements par Ravalo ont occasionné la suspension des financements FMI. Il accuse certaines personnalités inconscientes de fomenter des sentiments anti-Français qui pourraient pousser des fous à transformer des Français résidants en boucs émissaires. Son interview est assez modéré et sincère.

Gageons que Ravalomanana restera incapable de lâcher du lest, le 24 avril 2010, comme il l'a toujours fait auparavant. Ses intérêts personnels sont trop gros, il ne peut plus reculer.

Rajoelina doit jouer ce jeu de l'ultime tentative de conciliation, mais personne n'est dupe qu'il s'agit avant tout pour son équipe de contrer Ravalo qui est si puissant dans la communication médiatique mensongère, en Anglais surtout, en le prenant sur son propre terrain.

Dans ce contexte, personne n'évoque l'accident d'hélicoptère où son pilote et un Belge ont trouvé la mort ni le fait qu'il devait voler ce jour là. L'enquête faite par des spécialistes nous en dira davantage. Comme pour Ratsimandrava, tant de gens corrompus qui voient d'un très mauvais oeil Madagascar se diriger vers sa Première Démocratie ont intérêt à l'assassiner. espérons que ce soit un accident, et que les Belges se soient débarrassés de vieux coucous en mauvais état, ce ne serait pas étonnant non plus ... Il y a déjà eu un tir sur sa voiture entre Ivato et la Capitale.

Je crois qu'il faut comprendre les déclarations de Rajoelina envers Ravalomanana comme une stratégie à usage de la dite "Communauté Internationale" et n'est pas à destination des Malgaches qui savent que Ravalo a dépassé le point de non retour. Il a le droit de revenir demain, mais c'est la prison qui l'attend.

Par contre, l'histoire d'amnistie peut faire peur, car le meilleur moyen pour empêcher Madagascar de sortir de ce cercle vicieux de la corruption, c'est de laver les fautes sans les avoir d'abord jugées.

Le pardon ne peut venir que des regrets et de la sincérité. Mais en matière de politique au niveau d'un Etat, il ne faut pas se faire d'illusions ni être trop naïfs. Attendons la suite.


12.Posté par ilo le 16/04/2010 08:01

C'est vrai, mada c'est pas la Reunion alors laissons les se débrouiller et vivre leur histoire; ils en sont au moyen age ! ils ont voulu l'indépendance , qu'ils se débrouillent comme l'on fait d'autres pays ....mais comment peut demander l'aide à des investisseurs étrangers pour les plumer ou les voler à chaque changement de président ? Mada n'interresse que les fourniqueurs , les pédophiles , les chasseurs bidons ......

13.Posté par Zansèt malgas le 16/04/2010 16:06

Merci Joseph pour toutes ces précisions. Il nous faut rester tous humble et mesuré car la situation est décidément complexe et tragique. C'est une sacrée partie de fanorona que ne désavoueraient pas les meilleurs spécialistes. Mais ce n'est malheureusement un jeu "tsisy soma". Souhaitons que tout cela débouche au plus vite sur des élections, une nouvelle constitution et une stabilité politique que tous les malgaches réclament. Que cela plaise ou non, Madagascar est un pays de haute culture, et la nation malgache, un grand peuple qui vit intensément sa propre histoire.

14.Posté par Zokofaly le 23/04/2010 14:17

Une rencontre, hors du territoire national, est plus que risquée par ces temps de troubles. Non pas que Rajoelina court un risque d'être retenu en otage en Afrique du Sud, le pays de Mandela, bien que remuante aujourd'hui, ne s'aventurerait pas dans une telle action, car elle rencontrerait ipso facto la réprobation internationale et la décrédibiliserait pour longtemps. Ce serait un casus belli, mais la tentation serait forte et opportune pour les militaires en responsabilité, profitant de cette vacance momentanée pour prendre les choses en main. Est-ce un deal ou un coup de poker, RDV le 25 avril.

15.Posté par Joseph le 23/04/2010 22:47

Non, ce serait le 28 à Prétoria, la capitale Blanche, plus sûre que Jobourg la capitale Noire, qui sont distantes de quelques kilomètres.

Mais tout le monde sait qu' il s'agit pour la HAT de jouer une dernière fois le jeu malsain de l'ex-Président et de ses acolytes nostalgiques du pouvoir absolu, Ratsi et Zafy, afin de démontrer une fois pour toutes aux "bailleurs" et à la dite Cté Internationale, qu'on ne peut attendre de Ravalo que coups bas et magouilles, qu'il n'en n'a rien à faire de l'intérêt des Malgaches, mais qu'il est centré sur le seul profit pour son clan politico-financier, ses sociétés.

Il en est de même pour les deux autres hommes politiques momifiés que le GIC a désembaumé pour les agiter contre la Jeune Démocratie et pour tenter d'isoler la HAT qui mettait en danger ses contrats mafieux avec Ravalomanana !

Rajoelina, même mal entouré par des gens troubles comme le pasteur et la poignée de vieux opportunistes qui tentent de reconstruire le système Ravalo à la couleur de la HAT, Rajoelina n'est pas aussi idiot que certains le pensent. Il a d'autres conseiller de l'ombre bien plus efficaces et rassurez vous, s'il accepte d'aller à Prétoria, ce n'est certainement pas pour baisser son pantalon devant les trois monstres d'égoïsme qui ont pris le nom de mouvance "Madagascar" : l'avantage de cette alliance est d'avoir démontré aux yeux de tous les Malgaches, avec une clarté inespérée, que tant Zafy que Ratsi et que Ravalo sont unis dans la défense du système mafieux et clanique qui détruit Madagascar depuis 1960 en enrichissant leur oligarchie.

Je suis personnellement très heureux de voir ces trois individus s'allier contre la Première Démocratie Malgache : ils seront balayés ensemble et le nettoyage sera durable.

Ce qui est risqué, pour conforter les craintes équivoques de Zokolafy qui en fait d'avance des rêves érotiques, c'est que l'avion qui transportera le président soit victime d'un "ennui technique fatal" : Il serait souhaitable d'ailleurs de mettre dans cet avion les deux ambassadeurs Français et Sud-Africain pour sécuriser le voyage.

L'Afrique du Sud de l'apartheid a créé des milices et des mercenaires par milliers parmi lesquels Ravalomanana avait déjà commencé à recruter avant de se raviser. Ces sociétés existent toujours et vendent leurs services sur la planète entière. Mais ce serait vraiment n'avoir rien compris au raz le bol profond des Malgaches, de croire que si Rajoelina était assassiné, Madagascar accepterait le retour d'une dictature par l'un des trois présidents déjà vomis et re-vomis. Un autre Rajoelina prendrait la suite inexorablement, après une guerre civile courte : car Madagascar est mûr pour une vraie démocratie à la Malgache, originale, pacifique, prenant en compte la culture ancestrale et non en instaurant un copié-collé du Code Napoléon !

Cette Constitution nouvelle, INVIOLABLE par AUCUN PRESIDENT verra le jour de toutes façons, Rajoelina ou pas Rajoelina, c'est le sens de l'Histoire, c'est incontournable car les Présidents-Pdg c'est fini !

Qu'un président serve avant tout les intérêts des plus riches comme en France, régime Présidentiel, sans être lui-même Pdg, c'est déjà moins grave qu'un Pdg qui privatise l'état à son profit personnel comme Ravalo ou Guebuzza et autres présidents-industriels.

Ce ne sera pas aussi flagrant à Madagascar si on établit un régime davantage parlementaire et un système d'association aux décisions des sages traditionnels, Mpanjaka ou chefs coutumiers, et si le gouvernement tient bien les rênes de l' Administration.

Peu à peu la renégociation plus équitable et plus éco-respectueuse des contrats miniers ou agro-industriels, le regard d'un gouvernement et d'une société civile tournés davantage vers des relations économiques Sud-Sud et de coopération régionale, etc etc ... Tout cela va transformer Madagascar en phare pour l'Afrique.

Rendez vous dans dix ans !


16.Posté par Zokofaly le 28/04/2010 13:51

Joseph, je ne regarde jamais les films X, donc non sujet à des rêves érotiques. Pas de problème non plus avec le complexe d'eodipe. En revanche j'apprécie votre nouveau développement , moins catégorique, donc plus crédible. Pour ma part, je n'attendrai pas 10 ans, plus optimiste certes, car cette rencontre plus que formelle pourrait déboucher sur une réconciliation, à minima. Rajoelina a besoin de l'onction de Ravalo, une sorte de table rase. On oublie tout, certaines sanctions prises à son encontre aboutissant à son retour dans l'ile, sa non immixtion dans les affaires futures du pays. Le contrat est là. Il pourrait alors, en tant que PDG, retrouver sa véritable vocation, s'occuper utilement de son business et aider le pays pour la reconquête économique. Mais les deux autres, fomentateurs invétérés, avides de pouvoir ethnique, ne l'entendraient pas de cette oreille. Ils sont jusqu'auboutistes, sectaires, esprit étroit. Enfin l'éternelle différence ethnique, que l'on veuille ou non est toujours sous-sous-jacente. Pour eux deux l'essentiel est là, incontournable, ne plus laisser aux seuls Mérina la prépondérance dans le pays. N'oublions pas, 20 ans de pouvoir absolu de Ratsiraka a laissé le pays exsangue. A l'antépénultième place des pays sous développés, les plus pauvres. Dommage car les atouts sont là.
Rajoelina et Ravalomanana ambitionnent pour le pouvoir, avec des arrière-pensées également. Quant aux deux autres, faire barrage coûte que coûte, voire jusqu'au bain de sang s'il le faut, afin de ne plus voir les Hovas dominer. C'est aussi simple que cela. Tout le reste n'est qu'habillage, faux semblants, bataille d'arrière garde.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 19:17 Maurice : Un requin pêché à Grand Gaube