Océan Indien

Madagascar : Un troisième homme lynché à mort à Nosy Be

Vendredi 4 Octobre 2013 - 07:45

Madagascar : Un troisième homme lynché à mort à Nosy Be
Le bilan s'est alourdi à Nosy Be, où des émeutes ont éclaté hier, dans la ville de Hell-Ville. Pour rappel, le corps sans vie d'un enfant vidé de ses organes a été retrouvé sur une plage. La découverte macabre a provoqué un attroupement. Une foule qui s'en est pris à deux "vazaha" - étrangers- soupçonnés de trafic d'organe.

Frappés à mort, les deux étrangers, dont un Français, ont ensuite été brûlés sur la plage "d'un village touristique de Nosy Be", écrit RFI. "Un trosième homme, un Malgache, a lui aussi été lynché à mort", a-t-on ensuite appris.

"Son corps a été précipité dans un brasier devant quelque 300 personnes en délire. Il n'était pas possible de savoir si l'homme était encore vivant ou déjà mort lorsqu'il a été jeté au feu", précise LeMonde.fr

D'après RFI,la gendarmerie malgache n'a pas pu se rendre sur place, "parce qu’ils sont peu nombreux et n’ont pas de véhicule, mais aussi parce qu’ils étaient occupés à protéger leur caserne, leur domicile, leurs famille. Huit maison de gendarmes ont en effet été incendiées par les émeutiers.

Le consulat de France à Madagascar a fortement déconseillé à ses ressortissants tout déplacement à Nosy Be "jusqu'à nouvel ordre, tout particulièrement sur les plages". Les autorités françaises rappellent que "la période électorale, qui sera marquée, le 25 octobre, par le premier tour des élections présidentielles et, le 20 décembre, par le second tour des élections présidentielles et les élections législatives, est susceptible d'avoir une incidence sur le niveau d'insécurité".

Pour rappel, l'ambassade de France a confirmé qu'il y avait au moins un Français, mais on ne sait pas non plus s’il s’agissait de résidents ou de personnes de passage
Lu 3466 fois



1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 04/10/2013 09:29

franchement, c'est tellement dégueulasse, qu'on ne peut que donner raison a ces gens de rendre justice eux même... A l'image des RIPOUSERIES que nous subissons ici de la "Justice" locale, on peut comprendre qu'a l'horreur on réponde par la barbarie, surtout quand on s'en prend a des Enfants....

Le risque de s'en prendre a des "innocents" reste vrai, c'est la le bémol a une justice défaillante, qui lorgne plus sur ses promotions personnelles et copinages institutionnels, que sur la volonté de servir un Peuple Mandataire et payeur, fatigué de baigner dans ces injustices permanentes...

Tout par en C-----e et personne ne veut s'astreindre aux devoirs vis a vis des Enfants notamment, chacun p^réfère défendre ses intérêts personnels tout en criant à l'égalité des Droits et des Chances.... On a les RIPOUX qu'on mérite ....

2.Posté par caton le 04/10/2013 10:39

Ce qui est "dégueulasse" ce sont des individus, qui dans une syntaxe approximative, portent des jugements péremptoire et définitifs à propos d' événements sur lesquels ils n'ont aucune information, ou qu'il déforment à l'envie. Après avoir téléphoné à des amis sur Nosy Be il est probable que les rumeurs qui sont à l'origine de la crise d'hystérie populaire, soient le résultat d'une manipulation. A des fins politiques ? pour nuire à la prochaine consultation électorale ? Nul ne le sait encore. Mais le fait de faire des amalgames douteux entre son cas personnel et les tragiques événements de Nosy Be n'arrangera rien.

3.Posté par polo974 le 04/10/2013 10:43

quand on lit un truc genre: "sans sexe ni langue"

ça fait plus règlement de compte et/ou rituel que trafic d'organe...

4.Posté par Arkham le 04/10/2013 13:46

L'accusation de trafic d'organe est répandue et récurrente envers les vazahas à Mada. Ceci touche un imaginaire particulièrement fort chez les malgaches. Peu importe que que ceci n'ai rien de rationnel. Si vous voulez faire tomber un étranger à Mada, faites simplement courir la rumeur : (1) qu'il fait du trafic d'organe ou (2) qu'il a des enfants congelés dans son frigo ou bien enfin (3) qu'il va déterrer les os humains dans les cimetières pour les revendre comme prothèses en Europe...

5.Posté par Antigrene le 04/10/2013 14:06

""Vendredi 4 Octobre 2013 - 07:45""" Un troisième homme lynché à mort à Nosy Be

""Vendredi 4 Octobre 2013 - 14:04""" sur freedom, 2 hommes lynchés à mort à Nosy Be , apparemment pour freedom, le malgache n'était pas un être humain

6.Posté par Mwa la pa di le 04/10/2013 14:43

Nous avons de quoi nous inquiéter les pays pauvres sont souvent dans les croyances des rumeurs. Ce qu ilfaut savoir, c est à Madagascar les français song de moins en moins aimés, les italier encore moins. Il est vrai que les comportements de ceux ci sont surprenants : fort taux de pédophilie, d abus des pauvres et j en passe. Il y a des exploiteurs qui sevicent en prédateurs.

7.Posté par Lili le 04/10/2013 16:11

A polo 974, il s'agit peut être de viol et meurtre denfant déguisé en rituel...

8.Posté par Petromad le 04/10/2013 16:25

J'ai vécu 2 ans à Madagascar et je n'ai jamais senti de "haine" du vazaha, les karanys sont largement moins bien vus par exemple. Par contre, dans certaines régions la peur est bien réelle et on continue de raconter aux enfants que les vazahas mangent des cœurs etc.

Enfin, j'ai été dans toutes les parties de l'île et Nost Be est de loin l'endroit où la population malgache n'a rien à voir avec le reste du pays. Il y a là-bas beaucoup plus de défiance envers les blancs (certainement à juste titre lorsqu'on voit comment beaucoup se comportent sur place).
Soyons honnête, le tourisme à Nosy Be est loin d'être familial!

Et concernant la théorie de la manipulation, elle semble juste mais peut-être pas à un niveau aussi élevé qu'évoqué plus haut. Les périodes électorales sont connues pour être propices aux règlements de compte et je ne mettrai pas ma main au feu (ne voyez pas le mal partout c'est pas fait exprès alors je le laisse) que les 2 victimes blanches n'étaient pas des résidents. On sait maintenant que l'un des deux était un "retraité" touriste de longue durée, catégorie qui cherche souvent maladroitement à s'installer sur l'île quitte à entrer dans des combines louches.

9.Posté par topane le 04/10/2013 17:43

Madagascar ne fait pas parti de la France, poukoi les critiquer il font justice eu même qu' importe que ce soit des étrange ou autre qui se retrouve mort.

Ils ont raison la France aussi devrait faire justice eux même il y aurait moin de pédophile et d’assassin le monde se porterait mieux.

10.Posté par JOE l'indien le 04/10/2013 18:14

"Le consulat de France à Madagascar a fortement déconseillé à ses ressortissants tout déplacement à Nosy Be "jusqu'à nouvel ordre, tout particulièrement sur les plages"


Très bonne nouvelle, comme ça y aura aussi moins de trafic sexuel.. (sur ses innocents enfants)

11.Posté par Tue LA RUMEUR le 05/10/2013 02:46

la rumeur tue

Trouvé sur un blog malgache : Cest la rumeur, reprise par la foule en furie et totalement ingérable qui serait à lorigine des émeutes qui ont fait trois morts torturés et brûlés par la foule hier. Il ny aurait aucun trafic dorgane daprès les multiples témoignages recueillis sur place. Voici la version dun témoin direct : Le jeudi 3 au soir : « Jai une célèbre bijouterie sur la plage dAmbatoloaka où la population a assassiné deux touristes ce matin et je me pose des questions sur ces événements. Depuis une semaine nous avons tous vu dans les villages de la plage et dans le bar que nous fréquentons des photocopies noir et blanc dun avis de recherche dun jeune enfant de 8 ans disparu depuis quelques jours. Tout le monde les a vu car elles étaient très nombreuses partout . Hier matin on apprend quune personne a trouvé, sur cette même plage, flottant entre deux eaux le cadavre dun garçon. Il porte les signes dune noyade pas très récente car chacun sait que les parties tendres sont les premières à être mangées par les divers organismes marins. En loccurrence, les yeux, la langue, le sexe et lanus. Ce sont les signes découverts sur lenfant mais les histoires de croquemitaines dont raffolent la population ont transformées ces signes évidents de noyade en » Trafic dorgane » et ils ont cherché des boucs émissaires, des glacières et des congélateurs, un symbole de richesse dans ce pays pauvre . Zaidou est un jeune homme « beachboy » connu de tous sur la plage car il propose aux touristes des excursions dans les iles environnantes ou des tours de lîle. Il est charmeur, drôle et plein dhumour. D après ce que lon ma raconté cest à loccasion dune conversation téléphonique de Zaidou quelques minutes après la découverte du corps que des gens ayant entendu la moitié de sa conversation en ont déduit que le Zaidou devait sexpliquer avec les autorités. Il est emmené au fokontany (léquivalent de la mairie ici) pendant que la famille et les amis enterrent le petit bonhomme musulman qui doit être enterré dans la journée car cest la tradition. Une voiture conduit Zaidou à Hellville notre chef-lieu. Il est emmené chez le sous préfet, puis chez la police puis chez les gendarmes. Et la population croie dur comme fer que le pauvre Zaidou est dans la gendarmerie. En fin de matinée, il font le siège de la gendarmerie, bloquent la route et brûlent les résidences des gendarmes. Ceux-ci paniquent et tirent dans la foule. Le docteur de lhôpital annonce ce matin 2 morts et 14 blessés par balle ! Le soir, hier soir (le 2 au soir NDLR) , les émeutiers quittent Hellville et sen prennent à la résidence des gendarmes à Ambatoloaka et dans la nuit une cinquantaine de personnes se précipitent au Taxi Bé notre cabaret olé-olé local et désignent Sébastien Judalet, un touriste qui termine bientôt ses vacances et doit reprendre son métier de chauffeur de bus à la RATP à Paris. Le malheur de Sébastien est davoir parlé et blagué avec Zaidou sur la plage ainsi que Mr Gianfala Roberto qui est ami avec Sébastien depuis son arrivée le 24 septembre. Des amitiés de vacance pour déjeuner, sortir ou visiter ma bijouterie. Roberto est là depuis plusieurs semaines et il a amené plusieurs clients dans ma bijouterie, par gentillesse et par amour des saphir étoilés La population arrive vers 3 h ce matin à côté de chez moi où Roberto vient de louer une case et sempare de sa personne avec violence. Les gens disent quils « mènent lenquête « . Ils tabassent les deux touristes et les conduisent sur la plage où ils sont abattus et brulés avec des pneus et de lessence. Nous sommes terrassés et japprends quil y a une liste de vahazas complices que la population recherche. Cette liste, ce sont ceux que les deux malheureux ont cité pour avoir de laide. Bien sûr il ont cité mon nom. Jaurais fait pareil et vous aussi à leur place.

Diffusez ce texte sur les blogs et partout où cela peut servir. Merci les amis

FREDERIC QUEHEN

A lheure où nous publions ce courrier, la tension nest pas retombée. Le jeune Zaidou, reconnu et arrêté par la population dans lEst de lîle a subi le même sort que les deux étrangers hier soir, 3 octobre vers 18h. Fédéric Quehen qui témoigne dans cette lettre cherche par tous les moyens à rejoindre la Grande Terre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter