MENU ZINFOS
Océan Indien

Madagascar: Un mort et sept blessés dans des affrontements


- Publié le Lundi 23 Janvier 2012 à 12:44 | Lu 2149 fois

Madagascar: Un mort et sept blessés dans des affrontements
 
Selon l'Express de Madagascar, un manifestant âgé de 45 ans aurait trouvé la mort, à Ivato, lors d'affrontements pour le retour de Marc Ravalomanana prévu samedi. Sept personnes auraient aussi été blessées sur les coups de 18 heures.

Selon ses proches, Njaka Lalaina Rabemiharana s'était rendu à Ivato avec ses compagnons de lutte pour accueillir le président Marc Ravalomanana qui avait annoncé son retour au pays. Le quadragénaire a été touché juste au dessus de sa nuque lorsque les membres de l'Emmo/Far ont chargé les perturbateurs qui avaient dressé des barrages sur la route à Talatamaty, samedi, en début de soirée. Placé en soins intensifs, l'homme a succombé à ses blessures à l'hôpital Joseph Ravoahangy Andriana­valona, à Amepe­filoha, vers une heure du matin.

D'après l'expertise du professeur Jean Claude Razafimahandry, directeur d'établissement à l'Hôpital Joseph Ravoahangy Andria­na­valona, la mort serait liée à un traumatisme en raison d'un coup à la tête puisque qu'aucune plaie par balle n'a été révélée.

"Nous avons remarqué une grosse protubérance enflammée sur sa tête"

"Je me suis retranché dans une ruelle avec quelques individus lorsque les militaires sont intervenus. Très mal en point, l'homme qui a trouvé la mort s'est dirigé vers nous, il s'est plaint d'une douleur insoutenable à la tête. En l'examinant, nous avons remarqué une grosse protubérance enflammée sur sa tête, comme s’il a été frappé d'une balle en caoutchouc. D'emblée, nous avons arrêté un taxi pour l'évacuer à l'hôpital d'Ampefiloha", explique un témoin oculaire, Jean Yves Raharinitiana.

Selon le général Richard Ravalo­manana, commandant de la circonscription inter-régionale de la gendarmerie à Antana­narivo, les personnels envoyés sur les lieux n'ont eu recours qu'à du gaz lacrymogène pour disuader les casseurs.

Sept blessés ont également été rescencés, dont deux admis à l'hôpital d'Ampefiloha et cinq autres à celui d'Ambohibao. Parmi eux, un homme, âgé d'une vingtaine d'années, a été touché à la tête. Il serait toujours dans un état critique. Tous sont rentrés chez eux avec des plaies ouvertes et des contusions, sauf un enfant de dix ans. Une femme a fait une crise convulsive. Suffoquant à cause du gaz lacrymogène, deux femmes et un enfant ont été victimes d'un malaise à Mamory Ivato Talatamaty.




1.Posté par natalie le 24/01/2012 00:28

je trouve les gens oublie tres vite ce que Ra8 a fais auparavant pour moi ni andry ny Ra8 sont tous deux responsamble des mis en K.O du pays

Nouveau commentaire :
Twitter

Si aucune page de confirmation n'apparaît après avoir cliqué sur "Proposer" , merci de nous le faire savoir via le mail contact@zinfos974.com
------
Merci de nous donner les informations suivantes, elles nous serviront à mieux cerner votre situation :
-- Smartphone ou ordinateur (mac ou windows)
-- Navigateur utilisé
-- Votre fournisseur d'accès internet
------
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos 974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

- Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes - que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l'équipe de Zinfos 974.

- Tout contenu contraire à la loi : l'incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l'humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.

- Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.

- Merci d'éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.

- La répétition d'un même commentaire, assimilée à du spam.

- La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d'un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande "signaler un commentaire abusif" plutôt que d'envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d'indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos 974 via l'adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos 974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l'estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos 974 est seul juge des messages qu'il publie ou modère - y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l'adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

------
Toute l'équipe de Zinfos974 vous remercie
Publicité
 

1F Rue de La Martinique

97490 Sainte-Clotilde

06 92 97 75 75
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales

- CGU

- Politique de Confidentialité

- Nos Journalistes