Océan Indien

Madagascar : Un gendarme tue un passager lors d'un contrôle routier

Mardi 20 Septembre 2016 - 15:49

Madagascar : Un gendarme tue un passager lors d'un contrôle routier
Un passager est mort après qu’un gendarme a tiré sur un taxi-brousse à Antsirabe, à 170 km d’Antananarivo, dimanche. Il a fait usage de son fusil d’assaut pour immobiliser le véhicule de transport en commun et ses plusieurs dizaines de passagers. Le père de famille, 49 ans, a été touché d’une balle dans la tête. Un autre passager a été blessé à l’épaule.

La gendarmerie affirme que le véhicule ne s’est pas arrêté malgré les signalisations et directives des gendarmes lors du contrôle routier sur la RN7. "Le chauffeur a fait peu de cas des signaux optiques lancés par les gendarmes pour poursuivre sa route", relate un communiqué du commandement de la gendarmerie. Le service communication de la gendarmerie précise que les agents sur place "ont respecté les réglementations et procédures", incluant les signalisations, avertissements verbaux et les tirs de sommation. 

"Le conducteur a cru à une de ces attaques routières" 

Du côté de la version des autorités, on avance que le gendarme aurait fait feu après avoir visé les roues du véhicule. 

Les occupants de la voiture avancent une version différente. Selon les journaux locaux, les passagers se rappellent que "seuls les feux de signalisation avant gauche étaient en panne". Ils racontent que le chauffeur voulait réellement s’arrêter au contrôle. Mais les gendarmes auraient tiré avant que la voiture ne s’immobilise.

En entendant les coups de feu, "le conducteur a cru à une de ces attaques routières" et repris de la vitesse. C’est seulement à Andranomanelatra, à une quinzaine de kilomètres du barrage routier, que les occupants ont emmené les blessés chez un médecin. Ils ont ensuite été évacués à Antsirabe, une des plus grandes villes de Madagascar.

Le commandement de la gendarmerie promet une enquête approfondie et objective. 
Lu 2800 fois



1.Posté par noe le 20/09/2016 16:46

A Madagascar ça se comprend !
Est-ce grave avec toutes les pressions qu'ils ont ?

2.Posté par kld le 20/09/2016 18:45

"i and i can't stand the pressure" , ben ;

3.Posté par Joseph le 20/09/2016 20:54

Sur place, il faut savoir, élément important, que c'était LA NUIT.
Les gens venaient de Fianarantsoa en convoi.
Et la nuit il y a parfois des barrages, non pas de "dahalo", mot plutôt réservé aux voleurs de zébus, mais de " mpanakandalana ", des coupeurs de route, comme dans le Far-West américain à l'époque des attaques de diligences.
Nombreux sont les chauffeurs de taxi brousse qui ont sauvé la vie de leurs passagers en forçant ces faux barrages de gendarmerie et en s'enfuyant. Il y a même eu un drame d'un taxi-brousse qui s'est reversé en s'enfuyant et a provoqué des morts.
Donc sachons que l'insécurité, surtout la nuit sur les routes, pousse les chauffeurs à la peur et si le chauffeur a effectivement hésité à s'arrêter, c'est qu'il a senti un danger sans doute.
La personne touchée étant très connue à Fianarantsoa, les gendarmes ont tout fait pour aider la famille de la victime.
Il semble qu'il s'agisse d'un homicide involontaire de la part d'un gendarme qui a eu la gâchette trop rapide ou bien qui a mal orienté son tir dans la nuit ?
Comme il s'agit d'une victime connue dans les milieux religieux, l'enquête aboutira sans doute. Mais bien sûr, exactement comme en France, il y a sans doute des réactions de corps qui vont s'exprimer afin de minimiser la responsabilité du tireur. Pour les arrogants franchouillards prêts à dégainer sur Madagascar à la moindre occasion et qui oublient qu'il y a aussi des bavures et de crimes commis en France par des gendarmes ou policiers, sachez que pour un pays plus grand que la France et la Belgique réunis, avec des routes qui multiplient par dix, vingt ou trente les distances en temps, Madagascar est bien plus sûre que la France, y compris avec les accidents de la route (10 000 morts en France et des myriades d'handicapés à vie je crois ?), même si sa population est de 23 millions d'habitants.
L'appauvrissement organisé, structuré, encadré, voulu, par ses élites successives depuis la dite "indépendance" aurait dû transformer ce pays en Kivu avec plusieurs millions de gens qui s'entretuent. mais la sagesse ancestrale et la religion sincère ont tenu ce peuple dans la réserve. On confond vite réserve et faiblesse, mais attention, n'abusons pas trop de la bonté des malgaches, le jour où ils diront çà suffit le pillage, rendez nous nos richesses, ce ne seront pas des "petites" bavures qui vont faire la Une des journaux réunionnais friands des "évènements" de Madagascar pour rabaisser ces gens encore et encore, comme au temps des colonies.

4.Posté par Dazibao le 21/09/2016 01:54

Le commandement de la gendarmerie promet une enquête approfondie et objective.
....................................
On peut leur envoyer nos experts car en la matière nous avons ce qu'il faut en terme d'objectivité.

5.Posté par sanois le 22/09/2016 08:39

A (3)

Si la superficie d un pays fait sa grandeur , il est certain que quelque habitant d un petit ilot
ferait bien d ajuster ses statistiques et aussi d avoir des RG fiables

Toutefois comme tout marche mieux que de travers au pays (mg) tirer dans les vitres d un TB c est tirer
dans les pneus vu que tout fonctionne a l envers

Un franchouillard

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >