Océan Indien

Madagascar : Tensions entre le nouveau président et l'Etat-major mixte des forces de sécurité

Jeudi 6 Février 2014 - 09:57

© L'Express de Madagascar
© L'Express de Madagascar
Les forces de sécurité malgaches regroupant gendarmerie nationale, armée et force policière, qui ont participé activement au maintien au pouvoir du régime de Transition d'Andry Rajoelina durant les cinq dernières années, n'auraient pas les faveurs du nouveau président élu, Hery Rajoanarimampianina.

L’État-major mixte opérationnel national (EMMO-Nat) accuserait ainsi le coup, notamment après la dissolution par le nouveau chef d'État malgache des Forces d’intervention spéciales (FIS) ainsi que de la Direction de la sécurité du territoire (DST), "deux institutions symboles de l’ancien régime d’Andry Rajoe­lina", selon nos confrères de L'Express de Madagascar.

Hery Rajoanarimampianina n'a pas encore rencontré plus de dix jours après son investiture les hauts gradés des forces de l'ordre.

"Nous constatons actuellement un certain flottement, car nous ne savons pas encore la directive politique relative au maintien de l’ordre et de la sécurité publics. Nous avons depuis longtemps demandé une audience auprès du Président, mais jusqu’à présent, nous n’avons obtenu aucune réponse de sa part. Peut-être qu’il n’a pas confiance en nous", a déclaré le patron de la gendarmerie nationale à Madagascar, le général Richard Ravalomanana.

Ce dernier a rappelé pourtant que "les questions sur l’ordre et la sécurité publics devraient être une priorité absolue".

Indian Ocean Times
.
Lu 1016 fois



1.Posté par Vieutang412 le 06/02/2014 10:37

Ca commence a partir en couilles....

C'est vraiment mal parti

Qui a interet a ce que cette situation perdure ????

Y a t-il de l'UE la dessous ?

2.Posté par rien ne change le 07/02/2014 07:08

Pourquoi voir la main de l'UE ( totalement impuissante lorsqu'il s'agit d'une quelconque politique étrangère commune) dans toutes les merdouilles africaines ou malgaches ...
A Mada, les clans s'affrontent encore et toujours car aucun président depuis Tsiranana n'a fait autre chose que s'accaparer les richesses du pays au profit de sa famille et de ses proches, que ce soit sous couvert de socialisme comme Ratsiraka ou de capitalisme comme Ravalomanana.
La politique malgache c'est "je laisse le peuple crever et je le saigne au 4 veines puis je pars me réfugier à l'étranger avec tout ce que j'ai volé" ...en cela , effectivement Madagascar fait bien partie de l'Afrique

3.Posté par Dimitri ALAIN le 07/02/2014 07:31

voila la réalité d'un peuple qui doit subir une politique du moyen age je pense que le petit dictateur de transition aura du soucis a ce faire avec son ex poulain qt[

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues