Océan Indien

Madagascar : Rajoelina et Ravalomanana vont se rencontrer aux Seychelles

Vendredi 20 Juillet 2012 - 10:13

Madagascar : Rajoelina et Ravalomanana vont se rencontrer aux Seychelles
La Commission électorale malgache a fait savoir cette semaine que la date définitive des élections présidentielles sera annoncée le 1er août. Les élections se dérouleront entre le 30 avril et le 30 novembre 2013 mais il reste à fixer une date précise.

Cette décision ne doit pas réjouir Andry Rajoelina, l'actuel président de la Transition, qui souhaitait que les élections soient organisées le plus vite possible, avant la fin 2012. Quant à l'ex-président déchu Marc Ravalomanana, exilé depuis 2009 en Afrique du Sud, il a confirmé lundi à ses partisans qu'il souhaitait se porter candidat. 

Rencontre programmée le 24 juillet

Cette annonce pousse les deux hommes politiques à se rencontrer le plus vite possible afin d'aplanir leurs différents. Une rencontre demandée depuis plusieurs mois par la Communauté internationale. La rivalité entre les deux hommes complique en effet les efforts d'apaisement de la crise malgache.

Cependant, une avancée notoire est à noter. Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana ont accepté de se rencontrer le 24 juillet prochain aux Seychelles, en présence du président des Seychelles, d'après l'Express.mu. Le chef de l'Etat sud-africain Jacob Zuma sera également présent. 

Les tensions sont encore vives

Les deux hommes politiques sont sommés de trouver un terrain d'entente d'ici le 31 juillet. Et cela ne s'annonce pas aisé car la tension est encore vive. Ces derniers jours, cinq ministres du gouvernement de Transition qui soutiennent Ravalomanana ont été suspendus de leurs fonctions.

Ils n'assistaient plus au Conseil des ministres afin de protester contre l'exil de l'ancien président en Afrique du Sud et réclament son retour à Madagascar.  De même, la mouvance de Ravalomanana boycotte depuis mai les sessions au Parlement.

La rencontre du 24 juillet prochain s'avère donc déterminante pour que les deux parties trouvent une issue afin de mettre fin à ces blocages qui enlisent un peu plus Madagascar dans la crise politique. 
Lu 10212 fois



1.Posté par Gajik le 22/07/2012 11:51

La prétendue "rivalité entre les deux hommes" est un mythe. On a une révolution démocratique face à un ex dictateur milliardaire soutenu par la prétendue communauté Internationale, point.

La SADC dirigée par l'Afrique du Sud est en liens de corruption avec Ravalomanana qu'elle protège et elle manoeuvre depuis 3 ans par tous les moyens pour le remettre au pouvoir.

On assiste donc là un cinéma auquel seuls les gogos et les naïfs ou les corrompus croient.

Rajoelina joue ce jeu par stratégie comme David contre Goliath, mais l'ultra libéral délinquant, même soutenu par le trafiquant de drogue Mozambicain Chissano et par les USA, le criminel Ravalomanana ne reviendra JAMAIS au pouvoir, la roue tourne et s'il revient il sera soit tué soit emprisonné pour ses crimes et spoliations.

Il est très attendu au pays, çà c'est certain. Cette rencontre est une tentative désespérée de la SADC-Ravalo de tenter de reprendre la main, mais on peut faire confiance à Rajoelina qu'il fera ce qu'il faut, envers et contre la mafia Etasunienne pour que l'ex dictateur finisse comme Ben Ali ou Moubarrak.

Madagascar ne reviendra pas au temps des dictateurs et des Rois, c'est le sens de l'Histoire, ce que l'ambassade américaine et son mentor la CIA ignorent

2.Posté par blanc hiarisoa le 26/07/2012 18:54

apres 2002 voila 2009_2012 CEUX QUI PENSE QUE les choses changerons a travers des négociation a l étranger vous etes bien naif a savoir que tous président mis au pouvoir et choisis par des dirigents de la communauté international qui peuvent les mannipuler afin d assouvir leurs intéret et d obtenir a moindre couts les richesses de notre pays on ne dénoncera pas ici les dirigent étranger mais faut qu ils se mettent tous dans la tete que nous sommes un peuple et que nous les jeunes nous changerons les choses car nous voulons etre libre avoir nos droits de parole,,de penser,nos propre opinion politique,notre liberté c est se qui faits notre personalité alors non au dictateur,non a la manipulation international notre pays c est notre histoire et un jour madagascar se souléve pour faire entendre sa colére.nous avons le sourire et la gentilesse qui sont propre a nous mais la nouvelle génération nous somme pas des imbécile a qui on peus faire gober n inporte quoi.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 9 Août 2018 - 14:46 La terre a tremblé non loin de Rodrigues